Pilatus P.1

Rappels

  • Catégorie : Projet
  • Constructeur : Pilatus drapeau du pays
  • Missions : Entraînement

Historique

Au tout début des années 1940, les troupes d’aviation suisses se trouvent dans la nécessité de remplacer ses avions d’entrainement biplans vieillissants et dépassés. Le contexte géopolitique du pays, alors entourée par les forces de l’Axe, oblige la Confédération à s’équiper auprès de ces pays. Après une étude des différents modèles qui pourraient convenir, le gouvernement suisse retient l'Arado Ar 96B et le S.7 de SAI Ambrosini. L’implication de l’Allemagne et de l’Italie dans la guerre et leur besoin d’avions d’entrainement ne permet pas à la Suisse d’être livrée. Une demande de construction sous licence en Suisse est alors posée, mais elle est rapidement refusée, probablement suite aux tensions causées par les chasseurs de la Luftwaffe abattus en Suisse en mai et juin 1940 par les avions des troupes aériennes suisses. Pour résoudre ce problème, la seule solution restant à la Confédération est de développer un avion-école de conception nationale. 

En octobre 1940, l’entreprise de maintenance Pilatus Flugzeugwerke AG, créée à Stans (NW) en décembre 1939, décide de commencer la première phase de conception d’un modèle adapté à ce rôle. Le nouvel avion doit être conçu selon les études préliminaires de l’ingénieur Henri Fierz, auparavant chez Alfred Comte et concepteur de plusieurs avions dont l’AC-4 et l’AC-8. Sa désignation est P-1, pour "Projekt n°1".

De taille réduite, le nouvel avion possède une structure mixte. Le fuselage est constitué de tubes d’acier soudés recouverts dans sa partie avant de panneaux en alliages d’aluminium, et de toile traitée à l’arrière du cockpit. Ce dernier, monoplace, est fermé. Le moteur Argus As 10, installé dans le nez entraîne une hélice métallique bipale. Les ailes, en position basse et effilées, ont un léger dièdre. Leur structure est en bois, avec un longeron continu d’une seule pièce, et sont recouvertes de contreplaqué. L’empennage est conventionnel avec des extrémités arrondies. Le train d’atterrissage est de type classique, avec les jambes principales qui se rétractent dans les ailes. 

Après évaluation des besoins des troupes d’aviations, il apparaît qu’un avion biplace serait plus adapté, puisqu’il pourrait être utilisé également pour la formation de base des pilotes. Le P.1 reste donc au stade du projet.

Caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 1 150 kg (2 535 lbs)
  • Masse à vide : 850 kg (1 874 lbs)
  • Surface alaire : 12,7 m² (136,702 sq. ft)
  • Hauteur : 2,1 m (6,89 ft)
  • Envergure : 9,2 m (30,184 ft)
  • Longueur : 6,9 m (22,638 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Plafond opérationnel : 6 000 m (19 685 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 6,5 m/s (21,325 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 325 km/h (202 mph, 175 kts)
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.21 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 66.93 kg/m²

Motorisation

  • 1 × moteur à cylindres en v Argus As 10E2 de 180 kW (245 ch, 241 hp)

Armement

  • Nombre de points d'emport : 0

Sur le forum…

  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Projet d’avion d’entrainement suisse du début des années 1940.

    Au tout début des années 1940, les troupes d’aviation suisses se trouvent dans la nécessité de remplacer ses avions d’entrainement biplans vieillissants et dépassés. Le contexte géopolitique du pays, alors entourée par les forces de l’Axe, oblige la Confédération à s’équiper auprès de ces pays. Après une étude des différents modèles qui pourraient convenir, le gouvernement suisse retient l'Arado Ar 96B et le S.7 de SAI Ambrosini. L’implication de l’Allemagne et de l’Italie dans la guerre et leur besoin d’avions d’entrainement ne permet pas à la Suisse d’être livrée. Une demande de construction sous licence en Suisse est alors posée, mais elle est rapidement refusée, probablement suite aux tensions causées par les chasseurs de la Luftwaffe abattus en Suisse en mai et juin 1940 par les avions des troupes aériennes suisses. Pour résoudre ce problème, la seule solution restant à la Confédération est de développer un avion-école de conception nationale.

    En octobre 1940, l’entreprise de maintenance Pilatus Flugzeugwerke AG, créée à Stans (NW) en décembre 1939, décide de commencer la première phase de conception d’un modèle adapté à ce rôle. Le nouvel avion doit être conçu selon les études préliminaires de l’ingénieur Henri Fierz, auparavant chez Alfred Comte et concepteur de plusieurs avions dont l’AC-4 et l’AC-8. Sa désignation est P-1, pour "Projekt n°1".

    De taille réduite, le nouvel avion possède une structure mixte. Le fuselage est constitué de tubes d’acier soudés recouverts dans sa partie avant de panneaux en alliages d’aluminium, et de toile traitée à l’arrière du cockpit. Ce dernier, monoplace, est fermé. Le moteur Argus As 10, installé dans le nez entraîne une hélice métallique bipale. Les ailes, en position basse et effilées, ont un léger dièdre. Leur structure est en bois, avec un longeron continu d’une seule pièce, et sont recouvertes de contreplaqué. L’empennage est conventionnel avec des extrémités arrondies. Le train d’atterrissage est de type classique, avec les jambes principales qui se rétractent dans les ailes.

    Après évaluation des besoins des troupes d’aviations, il apparaît qu’un avion biplace serait plus adapté, puisqu’il pourrait être utilisé également pour la formation de base des pilotes. Le P.1 reste donc au stade du projet.


    Caractéristiques et performances estimées:
    Equipage : 1
    Longueur : 6,90m
    Envergure : 9,20m
    Hauteur : 2,10m
    Surface alaire : 12,70m2
    Masse à vide : 850kg
    Masse en charge : 1’150kg
    Points d’emport : 0
    Moteurs : un moteur V-8 Argus As 10E2 de 180kW (240ch)
    Vitesse max basse altitude: 325km/h
    Vitesse ascensionnelle : 6,5m/s
    Plafond opérationnel : 6’000m
    Armement : sans.



    Liens internet :
    http://pilatus-history-and-news.blogspot.com/2010/10/pilatusles-projets.html

    https://flugzeuge.hermannkeist.ch/pilatus-p-1.html

    https://en.wikipedia.org/wiki/Pilatus_P-1

    https://it.wikipedia.org/wiki/Pilatus_P-1
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer