Breguet Br.990

Rappels

  • Catégorie : Projet
  • Constructeur : Breguet drapeau du pays
  • Missions : Appareil embarqué, Lutte anti-sous-marine

Historique

En décembre 1952, Breguet proposa un nouveau modèle d'avion de lutte anti sous-marine triplace. Celui-ci faisait suite au Br.960 Vultur, pas encore modifié en Alizé, et surtout aux variantes biplaces qui se montraient insuffisantes.
De même que le Vultur, il était à propulsion mixte : un turbopropulseur Armstrong Siddeley Mamba de 1300 cv environ, actionnant une hélice tractrice, et un réacteur Marboré de 250 kgp alimenté par une entrée d'air dorsale à la base de la dérive. Ce réacteur devait servir d'appoint pour le décollage, l'attaque, ou la croisière.

L'équipage était placé dans une unique cabine, spacieuse et vitrée, en avant de l'aile. Celle-ci était médiane, en légère flèche et de dièdre positif, avec un allongement de 8, donc plus important que celui du Vultur. Son bord de fuite était droit. D'une envergure de 15 m, elle se limitait à 6,25 m une fois repliée.

La dérive était cruciforme, avec un empennage horizontal fixé sur la partie basse de la dérive. Le train d'atterrissage était tricycle et rétractable

Le Br.990 était armé de 2 grenades ASM de 160 kg, ainsi que de bouées sonores et de marqueurs, placés dans une soute ventrale de fuselage, manifestement sous la cabine. L'antenne radar était dans un radôme escamotable en position ventrale, lui-même placé en arrière de la soute et sous l'entrée d'air du réacteur.

Ce projet fut très rapidement oublié, sans doute dépassé par le futur Br.1050 Alizé.

Caractéristiques

  • Envergure, ailes repliées : 6,25 m (20,505 ft)
  • Masse normale au décollage : 5 500 kg (12 125 lbs)
  • Masse à vide : 3 660 kg (8 069 lbs)
  • Surface alaire : 28 m² (301 sq. ft)
  • Envergure : 15 m (49 ft)
  • Longueur : 13,4 m (43,963 ft)

Équipage

  • Équipage : 3

Performances

  • Vitesse maximum : 600 km/h (373 mph, 324 kts)
  • Vitesse de croisière : 520 km/h (323 mph, 281 kts)
  • Vitesse de patrouille : 260 km/h (162 mph, 140 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 120 km/h (75 mph, 65 kts)
  • Endurance maximale : 4 h 30 mn
  • Charge alaire à vide : 130.71 kg/m²

Sur le forum…

  • Sans accent, je suis allé vérifier sur la plaque située à l'endroit où il est né
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La firme Breguet sur le site

    Alors, Breguet, avec ou sans accent ?
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci, et surtout n'oublions pas comme source le Docavia n°6, les avions Breguet 1940/1971, par Jean Cuny et Pierre Leyvastre !

    Un grand merci à quelqu'un qui se reconnaîtra. :D

    S'il avait été destiné au transport, cela ne m'aurait pas choqué en me disant qu'il pouvait faire le plein pour le retour… Mais tu as raison, ça ressemble plus à de la distance franchissable.

    Comme je comparais le Br.950 au RC-3 Seabee, j'ai vérifié et ce dernier était un peu plus petit et moins puissant. Et il avait une distance franchissable d'un peu plus de 800 km. Ça colle, moi je dis.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bravo Clansman, tu avais raison: ça va bien comme ça!


    Clansman a écrit

    Un rayon d'action de 1000 km pour un appareil de moins de 3 tonnes à pleine charge, ça me parait bcp. Peut-être qu'à l'époque, le terme "rayon d'action" était encore utilisé pour "distance franchissable".
    S'il avait été destiné au transport, cela ne m'aurait pas choqué en me disant qu'il pouvait faire le plein pour le retour… Mais tu as raison, ça ressemble plus à de la distance franchissable.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Br.980 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Br.1250 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Br.990 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Br.1020 sur le site

    Même le Docavia sur Breguet n'en dit pas plus. Pas de croquis non plus.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Br.950 sur le site



    Un rayon d'action de 1000 km pour un appareil de moins de 3 tonnes à pleine charge, ça me parait bcp. Peut-être qu'à l'époque, le terme "rayon d'action" était encore utilisé pour "distance franchissable".
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un topic pour parler des projets de Breguet dont on sait très peu de choses. Pour l'instant.
    Ce topic peut aussi servir pour parler de Breguet en général.


    Br.950 :

    En 1946, Breguet proposa un hydravion amphibie bipoutre, à coque, destiné à l'entraînement et à l'observation. Il devait être motorisé avec un Mathis G16R (Le G.16 résultait de la combinaison de deux G.8 de 200 cv chacun).


    Br.980 :

    En 1953, Breguet se lança dans l'étude d'un avion embarqué triréacteur, le Br.980. Servant de bombardier, il devait peser 15 tonnes environ en charge. Il ne fut jamais construit.


    Br.990 :

    Projet d'avion de lutte anti sous-marine à propulsion mixte, de 1952. Il était motorisé par un turbopropulseur Mamba et un réacteur Marboré.


    Br.1020

    Le Br.1020 était un projet d'avion d'observation biplace conçu pour l'ALAT à partir de 1953.


    Br.1250 :

    Le Br.1250 était un projet d'hydravion destiné à la lutte anti sous-marine, étudié en 1959-1960. Il ne fut pas construit.



    http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,9738.0.html


    http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=9738.15
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer