Yakovlev Yak-35

  • La plupart des sources indiquent que le Yak-33 fut un des concurrents malheureux du Sukhoï T-4. En réalité, il s'agissait du Yak-35, le Yak-33 étant apparu un peu plus tard.

    Yakovlev fut chargé, tout comme Sukhoï et Tupolev, de mettre au point un bombardier supersonique porteur de missiles à l'automne 1961. Si le projet fut lancé en réponse à l'apparition du B-58 Hustler et XB-70, et si les vitesses exigées étaient de Mach 3 en pointe et Mach 2,8 en croisière, le futur appareil devait être cependant plutôt tactique que stratégique : on lui demandait surtout d'attaquer des navires (des porte-avions) ou de faire de la reconnaissance.

    Contrairement au Yak-33 qui était un ADAV biréacteur, le Yak-35 était bien un quadriréacteur. Les concepteurs avaient le choix entre deux réacteurs : le Tumansky R-15 alors en développement pour le MiG-25 et le Kolesov RD-36-41. Beaucoup préféraient ce dernier qui fournissait 16150 kgp avec réchauffe : il équipa le T-4, il fut prévu pour nombres de projets de l'époque dont le Yak-33 et le Yak-35.

    Le Yak-35 se présentait comme un avion delta-canards, avec une unique dérive et les quatre réacteurs en nacelle sous les ailes, à la manière du B-58 qu'il rappelle un peu. La dérive et les canards étaient également delta. Une configuration avec empennage conventionnel semble avoir été étudiée.

    Le Yak-35 devait être construit en acier pour résister à la chaleur, ce qui lui donnait une masse maximale au décollage de 90 tonnes (le Sukhoï T-4 accuse 135 tonnes sur la balance) et une vitesse de pointe de 3200 km/h en altitude. 2 membres d'équipage pilotaient cet avion dont la distance franchissable était estimée à 8000 km (les autorités soviétiques demandaient une autonomie de 6000 km). Il emportait 2 missiles Kh-45.

    Les projets furent examinés entre juillet et septembre 1962 : le Yak-35 fut alors rejeté, et jamais construit. La raison souvent rapportée est qu'il était trop petit : c'est flagrant dans le cas du Yak-33, un peu moins pour le Yak-35.



    https://www.secretprojects.co.uk/threads/yakovlev-yak-35.2945/


    http://avia-pro.fr/blog/yak-35


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=https://testpilot.ru/russia/yakovlev/35/&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai trouvé ces images d'un avion d'appui nommé YAK35D code OTAN "Fraudster"
    Yakovlev YAK35D
    Yakovlev YAK35D
    Yakovlev YAK35D
    Yakovlev YAK35D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Images non visibles sauf une… on dirait un montage entre un MiG-27 et un Yak-38.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le site russe qui présentait ces avions me semblait bien…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Alors, ce Yak-35D, c'est un maquettiste (Dizzyfungu) qui se fait des petits délires sympas à base de mix d'avions, généralement. C'est bien pour le fun, mais niveau documentation on peut oublier. Il le prévient d'ailleurs, en particulier sur flickr.

    Mais vous pouvez toujours aller voir, c'est marrant.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est vrai qu'il y a des mélanges qui rendent bien, genre le croisement entre un MiG-29 et un F-16
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer