North American XA2J Super Savage

  • Le North American XA2J Super Savage est un prototype de bombardier moyen bimoteur, muni d’ailes hautes, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

    En décembre 1947, le North American XAJ-1 Savage n’a pas encore volé, mais déjà le constructeur propose une motorisation plus puissante lui permettant de meilleures performances. Le but est de reprendre le maximum de pièce et de remplacer les deux moteurs en étoiles R-2800 et le réacteur d’appoint J33 par des turbopropulseurs. Le choix du nouveau moteur se porte sur l’Allison T40-A-6, de près de 5’100cv chacun.
    Suite à divers essais, le Savage se révèle peu performants, mais également difficilement compatible avec les opérations navales. North American décide donc d’effectuer quelques modifications sur son nouvel appareil pour en faciliter l’utilisation sur les porte-avions. Finalement, ces modifications se révèlent plus importantes que prévu et le programme prend du retard.

    Le XA2J se présente comme un bombardier moyen dont les ailes effilées, en position haute, sont équipées de becs de bord d’attaque et de grands volets. Leurs panneaux extérieurs se replient pour faciliter l’entreposage de l’appareil sur les porte-avions. Les turboréacteurs Allisson T40, actionnant chacun deux hélices tripales contrarotatives, sont installés dans des nacelles sous les ailes. Ce moteur est constitué de deux turbines Allison T38 disposées côte-à-côte et entrainant un arbre de transmission commun. Le cockpit pressurisé, vitré sur l’avant et les côté, accueille trois membres d’équipage : le pilote, le copilote-bombardier et le mitrailleur. On y accède par une porte située sur le côté droit du fuselage. L’empennage horizontal est situé à la base de la dérive qui est en flèche. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable, le train principal est logé dans les nacelles-moteurs alors que la roue avant s’escamote au-dessous du cockpit.
    L’armement défensif est constitué d’une tourelle de queue commandée à distance et équipée de deux canons de 20mm, qui n’a jamais été montée sur les prototypes. La charge offensive est transportée dans une vaste soute située dans le fuselage et pouvant accueillir jusqu’à 4’800kg de bombes.

    Ce n’est finalement qu’au premier octobre 1948 et une commande de la part de l’US Navy (N° 124439 et 124440) que les deux prototypes commencent à être construits. Le premier vol est effectué le 4 janvier 1952, les retards dans la mise au point des turbopropulseurs T40 n’épargnant pas le Super Savage, comme bien d’autres appareils contemporains. Aux problèmes de mise au point du moteur, s’ajoute le premier vol d’un concurrent direct du Super Savage le 28 octobre 1952. Propulsé par deux réacteurs Westinghouse J40, le prototype de Douglas est supérieur au XA2J tant dans les performances de vol que la capacité d’emport. Le XA2J est abandonné et le second prototype ne volera jamais. Quant au Douglas XA3D, il fera carrière sous la désignation d’A-3 Skywarrior.


    Versions :
    XA2J : Désignation du projet d’un XA1J Savage équipé de turboréacteurs Allison T40-A-6 et légèrement modifié.

    XA2J-1 : Désignation des prototypes du projet XA2J, propulsés par deux turboréacteurs Allison T40-A-6, deux commandés, mais un seul terminé.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun. USA : En test au sein de l’US Navy.


    Caractéristiques :
    Equipage : 3
    Longueur : 21,42m
    Envergure : 21,80m
    Hauteur : 7,37m
    Surface alaire : 77,7m2
    Masse à vide : 16’035kg
    Masse en charge : 21’269kg
    Masse maximale au décollage : 27,760kg
    Charge utile : 6’491kg

    Moteurs :
    Deux turboréacteurs Allison T40-A-6, de 3’756kW (5’107cv) chacun.

    Performances :
    Vitesse max : 726km/h
    Vitesse ascensionnelle : 34,7m/s
    Plafond opérationnel : 11’400m
    Distance franchissable : 3’508km

    Armement :
    2 canons de 20mm installés dans une tourelle de queue commandée à distance depuis le cockpit et 4’763kg de bombes dans la soute interne.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/North_American_XA2J_Super_Savage

    http://www.diseno-art.com/news_content/2014/03/north-american-xa2j-super-savage/

    http://www.joebaugher.com/usattack/a2j.html

    http://www.livingwarbirds.com/North-American-XA2J-Super-Savage.php

    http://self.gutenberg.org/articles/north_american_a2j_super_savage

    http://datab.us/i/North%20American%20XA2J%20Super%20Savage
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le March 9, 2020, 4:59 p.m.
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'aime bien sa tête à celui-là ! Globalement le look rétro des appareils américains des années 50 me plait bien :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et outre un texte de qualité (félicitations et remerciements à l'auteur :bieres: ), les fiches US peuvent être illustrées facilement et avec des photos de bonne qualité.

    C'est donc un régal de les découvrir. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci à toi, Nico2. :)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer