Rotor-Craft XR-11

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Rotor-Craft drapeau du pays
  • Premier vol : 1947
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Rotor-Craft XR-11 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, équipé de deux rotors de sustentation, d’une dérive et d’un train d’atterrissage quadricycle.

C’est en 1945 que la Rotor-Craft Corporation commence le développement d’un hélicoptère muni de deux rotors en tandem. Conçu par le directeur de l’entreprise, Gilbert W. Magill, il est désigné X-2 "Dragonfly".

Son système de rotor est très particulier pour l’époque. En effet, les pales en bouleau stratifié sont montées sur l’axe, sans charnière ni joint de battement, et les disques des rotors restent perpendiculaires à leurs axes. Par contre, à l’intérieur de ces derniers, on trouve les barres de commandes des pales, ce qui donne un ensemble beaucoup plus simple en apparence. Les plateaux cycliques pour des changements de pas cyclique et collectif sont positionnés à la base des arbres d'entraînement des rotors, ce qui élimine un certain nombre de composants normalement utilisés. Selon le concepteur, le système de contrôle est extrêmement sensible et les commandes répondent presque instantanément.

Les rotors de sustentations sont tous deux tripales et se chevauchent. Celui qui est situé à l’arrière tourne en sens horaire et est installé plus haut que celui à l’avant, qui tourne en sens antihoraire. La structure du X-2 est constituée de tubes d’acier soudés. Le moteur utilisé est un Continental C-100 de 112cv. À l’arrière, une dérive permet de guider l’appareil en lacet. Le train d’atterrissage est constitué de quatre jambes de train fixes munies de roues. Pour diminuer les coûts de développement, de fabrication et les temps de maintenance, un certain nombre de pièces standards d'automobiles sont incorporés dans la fabrication de l’appareil.

Le premier vol du X-2 est effectué en 1947.
Rotor-Craft Corporation espère un contrat avec l’USAAF qui, s’il est signé rapidement, lui permettrait de lancer la production et proposer une version civile de son appareil. Les études de marché montrent que jusqu’à 500 X-2 pourraient être commandés, en versions monoplaces et biplaces. De plus, un hélicoptère de plus grande taille utilisant le même système de sustentation est étudié pour le transport d’une vingtaine de passagers sous la désignation de "Rotorbus".

Désigné XR-11 par l’USAAF, le prototype est donc testé au Cal-Aero Technical Institute de Glendale, en Californie, sous l’immatriculation de 45-59478. Sa désignation est modifiée en XH-11 durant cette période. Malheureusement, aucune commande n’est effectuée et l’appareil n’est finalement jamais construit en série et les autres projets dérivés sont également abandonnés.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Rotor-Craft X-2 Dragonfly : Prototype du XR-11, un exemplaire.
  • Rotor-Craft XH-11 : Désignation du XR-11 après la réforme de l'USAF en 1948.
  • Rotor-Craft XR-11 : Désignation du Rotor-Craft X-2 au sein de l’USAAF durant les essais en vol.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clans'! ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Rotor-Craft XR-11 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, équipé de deux rotors de sustentation, d’une dérive et d’un train d’atterrissage quadricycle.

    C’est en 1945 que la Rotor-Craft Corporation commence le développement d’un hélicoptère muni de deux rotors en tandem. Conçu par le directeur de l’entreprise, Gilbert W. Magill, il est désigné X-2 "Dragonfly".
    Son système de rotor est très particulier pour l’époque. En effet, les pales en bouleau stratifié sont montées sur l’axe, sans charnière ni joint de battement, et les disques des rotors restent perpendiculaires à leurs axes. Par contre, à l’intérieur de ces derniers, on trouve les barres de commandes des pales, ce qui donne un ensemble beaucoup plus simple en apparence. Les plateaux cycliques pour des changements de pas cyclique et collectif sont positionnés à la base des arbres d'entraînement des rotors, ce qui élimine un certain nombre de composants normalement utilisés. Selon le concepteur, le système de contrôle est extrêmement sensible et les commandes répondent presque instantanément. Les rotors de sustentations sont tous deux tripales et se chevauchent. Celui qui est situé à l’arrière tourne en sens horaire et est installé plus haut que celui à l’avant, qui tourne en sens antihoraire. La structure du X-2 est constituée de tubes d’acier soudés. Le moteur utilisé est unContinental C-100 de 112cv. À l’arrière, une dérive permet de guider l’appareil en lacet. Le train d’atterrissage est constitué de quatre jambes de train fixes munies de roues. Pour diminuer les coûts de développement, de fabrication et les temps de maintenance, un certain nombre de pièces standards d'automobiles sont incorporés dans la fabrication de l’appareil.

    Le premier vol du X-2 est effectué en 1947.
    Rotor-Craft Corporation espère un contrat avec l’USAAF qui, s’il est signé rapidement, lui permettrait de lancer la production et proposer une version civile de son appareil. Les études de marché montrent que jusqu’à 500 X-2 pourraient être commandés, en versions monoplaces et biplaces. De plus, un hélicoptère de plus grande taille utilisant le même système de sustentation est étudié pour le transport d’une vingtaine de passagers sous la désignation de "Rotorbus".

    Désigné XR-11 par l’USAAF, le prototype est donc testé au Cal-Aero Technical Institute de Glendale, en Californie, sous l’immatriculation de 45-59478. Sa désignation est modifiée en XH-11 durant cette période. Malheureusement, aucune commande n’est effectuée et l’appareil n’est finalement jamais construit en série et les autres projets dérivés sont également abandonnés.


    Versions :
    X-2 "Dragonfly" : Désignation d’usine du prototype motorisé par un Continental C-100 de 112cv.

    XR-11 : Désignation du Rotor-Craft X-2 au sein de l’USAAF durant les essais en vol.

    XH-11 : Nouvelle appellation du X-2/XR-11 après l’unification des désignations des appareils servant au sein des différentes forces armées US.



    Utilisateurs militaires :
    Aucun.
    USA : En essais au sein de l’USAAF en 1948.


    Caractéristiques :
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur du fuselage: 4,57m
    Hauteur : 2,29m
    Diamètre des rotors: 5,49m
    Surface de chaque rotor: 23,7m2
    Surface totale des rotors : 47,4m2
    Distance entre les deux rotors : 3,76m
    Masse à vide : 408kg
    Masse maximale au décollage : 612kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur Continental C-100 de 75kW (112cv).

    Performances :
    Vitesse max : 175km/h
    Vitesse de croisière : 146km/h
    Endurance : 1h10
    Distance franchissable : 160km
    Distance de décollage : 0m
    Distance d’atterrissage : 0m

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Rotorcraft_XR-11

    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/rotorcraft_dragonfly.php

    http://www.aero-web.org/specs/rotorcra/xr-11.htm

    http://www.heli-archive.ch/en/helicopters/unknown-helicopters/

    http://datab.us/i/Rotorcraft%20XR-11

    http://aerofiles.com/_ro.html

    http://www.all-aero.com/index.php/35-helicopters/copters/9319-rotor-craft-x-2-dragonfly--xr-11--xh-11
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer