Bölkow Bö 46

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Bölkow drapeau du pays
  • Premier vol : 30 janvier 1964
  • Production : 3 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Essais en vol

Historique

Dans les années 1960, l'hélicoptère prit une réelle importance, en particulier dans les forces militaires. Mais son principal problème restait ses performances limitées, notamment en matière de vitesse. Cette décennie vit plusieurs projets destinés à chercher comment améliorer la vitesse de l'hélicoptère.

En Allemagne, cela se traduisit par l'invention du rotor Derschmidt. Ce dernier était semi-rigide, chaque pale étant articulée au milieu. La partie extérieure pivotait de 40° en avant ou en arrière par rapport à la partie interne reliée au moyeu. Cela avait pour but de jouer sur la vitesse de rotation en bout de pales. Le réglage semblait se faire au sol.

Derschmidt déposa son premier brevet en 1955. Ce rotor Derschmidt fut longuement testé en soufflerie et les essais furent prometteurs, la vitesse calculée étant de 500 km/h, deux fois plus que les hélicoptères les plus rapides de l'époque. Il semble même que la vitesse n'était pas limitée par le rotor, mais par la puissance des moteurs, ce qui laissait entrevoir une vitesse de 700 km/h avec des moteurs supplémentaires.

Bölkow signa un contrat avec le ministère de la défense allemand pour la construction de 3 prototypes d'un démonstrateur servant de banc d'essais volant à cette technologie, le Bo 46. Le dessin de base de ce dernier fut gelé en janvier 1959.

Le Bo 46 était un hélicoptère biplace avec un fuselage très aérodynamique, propulsé par une turbine Turboméca Turmo IIIB de 800 cv. Cette turbine actionnait un rotor Derschmidt à 5 pales, ainsi qu'un rotor de queue à 6 pales. A l'origine, un fenestron était prévu, mais il ne fut pas monté sur les prototypes pour une raison ignorée. Le train d'atterrissage était constitué de patins fixes.

La construction des prototypes fut assurée par Siebel, devenue SIAT en 1948. Au début des années 1960, Bölkow étudia plusieurs projets autour du rotor Derschmidt, dont le Bö 310 était le plus grand.

Le Bo 46 vola pour la première fois le 30 janvier 1964. Les essais en vol montrèrent des oscillations du rotor dangereuses, qui disparurent lorsque le système de rotor fut encore complexifié. Dans le même temps, de nouvelles pales en composite furent montées.



Le système était trop complexe et l'intérêt qu'on lui portait disparut. Cela n'empêcha pas Bölkow de continuer les essais. Le montage de deux réacteurs Marboré II (400 kgp) permit au Bo 46 d'atteindre 400 km/h, contre 320 avec le seul Turmo IIIB. Mais ce furent surtout les pales en fibres de verre qui retinrent l'attention et qui furent réutilisées sur le Bö 105. Le programme fut abandonné définitivement en 1966.

Un exemplaire, le premier prototype immatriculé D-9514, est préservé au musée de l'hélicoptère à Bückeburg. On ignore ce qu'il est advenu des 2 autres, et même s'ils ont été construits.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 000 kg (4 409 lbs)
  • Surface du rotor : 78,5 m² (844,967 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 10 m (33 ft)

Équipage

  • Équipage : 2 (un pilote et un observateur)

Performances

  • Vitesse maximum : 320 km/h (199 mph, 173 kts)
  • Vitesse de croisière : 260 km/h (162 mph, 140 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.28 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 25.48 kg/m²

Motorisation

Sur le forum…

  • Est-ce que c'est vrai que "Derschmidt Rotor" est une traduction libre de "Derviche tourneur"?

    Comment as-tu su ? :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche: je ne connaissais pas l'appareil. 320km/h, voir même 400km/h avec les deux réacteurs, c'est sacrément impressionnant! :shock:


    Clansman a écrit

    En Allemagne, cela se traduisit par l'invention du rotor Derschmidt.
    Est-ce que c'est vrai que "Derschmidt Rotor" est une traduction libre de "Derviche tourneur"? :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dans les années 1960, l'hélicoptère prit une réelle importance, en particulier dans les forces militaires. Mais son principal problème restait ses performances limitées, notamment en matière de vitesse. Cette décennie vit plusieurs projets destinés à chercher comment améliorer la vitesse de l'hélicoptère.

    En Allemagne, cela se traduisit par l'invention du rotor Derschmidt. Ce dernier était semi-rigide, chaque pale étant articulée au milieu. La partie extérieure pivotait de 40° en avant ou en arrière par rapport à la partie interne reliée au moyeu. Cela avait pour but de jouer sur la vitesse de rotation en bout de pales. Le réglage semblait se faire au sol.

    Derschmidt déposa son premier brevet en 1955. Ce rotor Derschmidt fut longuement testé en soufflerie et les essais furent prometteurs, la vitesse calculée étant de 500 km/h, deux fois plus que les hélicoptères les plus rapides de l'époque. Il semble même que la vitesse n'était pas limitée par le rotor, mais par la puissance des moteurs, ce qui laissait entrevoir une vitesse de 700 km/h avec des moteurs supplémentaires.

    Bölkow signa un contrat avec le ministère de la défense allemand pour la construction de 3 prototypes d'un démonstrateur servant de banc d'essais volant à cette technologie, le Bo 46. Le dessin de base de ce dernier fut gelé en janvier 1959.

    Le Bo 46 était un hélicoptère biplace avec un fuselage très aérodynamique, propulsé par une turbine Turboméca Turmo IIIB de 800 cv. Cette turbine actionnait un rotor Derschmidt à 5 pales, ainsi qu'un rotor de queue à 6 pales. A l'origine, un fenestron était prévu, mais il ne fut pas monté sur les prototypes pour une raison ignorée. Le train d'atterrissage était constitué de patins fixes.

    La construction des prototypes fut assurée par Siebel, devenue SIAT en 1948. Au début des années 1960, Bölkow étudia plusieurs projets autour du rotor Derschmidt, dont le Bö 310 était le plus grand.

    Le Bo 46 vola pour la première fois le 30 janvier 1964. Les essais en vol montrèrent des oscillations du rotor dangereuses, qui disparurent lorsque le système de rotor fut encore complexifié. Dans le même temps, de nouvelles pales en composite furent montées.

    Le système était trop complexe et l'intérêt qu'on lui portait disparut. Cela n'empêcha pas Bölkow de continuer les essais. Le montage de deux réacteurs Marboré II (400 kgp) permit au Bo 46 d'atteindre 400 km/h, contre 320 avec le seul Turmo IIIB. Mais ce furent surtout les pales en fibres de verre qui retinrent l'attention et qui furent réutilisées sur le Bö 105. Le programme fut abandonné définitivement en 1966.

    Un exemplaire, le premier prototype immatriculé D-9514, est préservé au musée de l'hélicoptère à Bückeburg. On ignore ce qu'il est advenu des 2 autres, et même s'ils ont été construits.




    https://en.wikipedia.org/wiki/B%C3%B6lkow_Bo_46


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bo-46.php


    http://1000aircraftphotos.com/Contributions/Visschedijk/6705.htm


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Bolkow%20BO-46%20V1&distinct_entry=true


    https://www.planespotters.net/Aviation_Photos/search.php?tag=B%C3%B6lkow+BO-46


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/bo46.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer