Tupolev Tu-125

Rappels

  • Catégorie : Projet
  • Constructeur : Tupolev drapeau du pays drapeau du pays
  • Missions : Bombardement, Frappe nucléaire, Lutte anti-navires, Reconnaissance

Historique

En 1958, alors que le Tu-22 Blinder venait tout juste de voler, Tupolev se lança dans l'étude d'un éventuel successeur : le Tupolev 125. Il s'agissait donc, comme son prédécesseur, d'un bombardier supersonique à long rayon d'action. Il fut conçu en même temps que le Tupolev 135 qui avait la même configuration, mais en étant d'un tiers plus grand. Les 2 projets se posaient en concurrents du Sukhoï T-4 (et du Yak-35).

La configuration retenue était celle d'un delta-canards, ces canards étant aussi de forme delta. Le fuselage et les ailes faisaient appel à une construction en titane et alliages d'aluminium. Il emportait un missile Raduga Kh-22, avec une tête nucléaire. L'entrée en service était prévue pour le début des années 1970, avec des équipements qui restaient à concevoir.

L'avion faisait plus de 40 mètres de long pour plus de 20 mètres d'envergure. Sa masse au décollage était de 110 tonnes. Les performances calculées étaient les suivantes : vitesse de 3500 km/h (2500 km/h dans sa première version), plafond de 25000 mètres, distance franchissable de 7000 km (4800 km en supersonique). Des variantes de reconnaissance, de frappe anti-navires, de plate-forme de lancement de missiles balistiques voire même d'interception de missiles balistiques ennemis furent envisagées.

Pour sa motorisation, des formules biréacteur ou quadriréacteur furent envisagées. Dans tous les cas, les moteurs étaient logés dans des nacelles sous les ailes. En biréacteur, des moteurs Kuznetsov NK-6 ou NK-10 (24000 kgp chacun) étaient prévus. En quadriréacteur, à priori la version définitive, ce devait être des Tumansky R-15B-300 de 110 kN chacun.

En septembre 1962, la force aérienne soviétique rejeta le projet, qui fut immédiatement stoppé sans qu'aucun prototype ne soit construit. Elle avait exprimé des doutes sur les prévisions de consommation de carburant, trop optimistes selon elle. En effet, les essais en soufflerie montraient une consommation de 1,6 kg/kgp/heure, or l'expérience du Tu-144, plus tard, montrèrent qu'il ne fallait pas s'attendre à une consommation inférieure à 1,9 kg/kgp/heure. D'autres raisons intervinrent dans le rejet du programme : la préférence accordée aux missiles balistiques, les difficultés de conception (configuration futuriste, trop de nouveautés à la fois), voire, peut-être, l'opposition de Yakovlev qui tentait de mettre en avant son Yak-35.

Finalement, Tupolev abandonna à la fois les Tupolev 125 et 135, perdants d'un concours où il n'y eut de toute façon que des perdants, et se concentra sur le Tupolev 145, le futur Tu-22M Backfire.


Texte de Clansman.

Caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 110 000 kg (242 509 lbs)
  • Surface alaire : 226 m² (2 433 sq. ft)
  • Hauteur : 9,55 m (31,332 ft)
  • Envergure : 22,2 m (72,835 ft)
  • Longueur : 41,4 m (135,827 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 3 500 km/h (2 175 mph, 1 890 kts)
  • Distance franchissable : 4 800 km (2 983 mi, 2 592 nm)
  • Plafond opérationnel : 25 000 m (82 021 ft)

Motorisation

  • 4 × Tumansky R-15B-300 de 11 213 kgp (110 kN, 24 721 lbf) — 15 000 kgp (147 kN, 33 069 lbf) avec post-combustion

Sur le forum…

  • Ah oui, bien vu !
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Disons que c'est l'équivalent du Tu-95, dont la désignation militaire réelle est Tu-20 (même si elle est jamais utilisée).
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah, d'accord, je n'avais pas fait gaffe à cette subtilité. Je comprends mieux du coup :)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui mais en fait non justement : ce ne sont pas des noms définitifs. L'appellation correcte serait plutôt Tupolev "avion 125" ou "Izdeliye" 125. Le truc c'est que ça colle pas super bien sur la fiche, et souvent, dans les sources, l'appellation "Tu-125" est parfois utilisé.

    Autant que possible, dans le texte, j'ai essayé d'utiliser plutôt "Tupolev 125" qui est plus correcte.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petite question : ça fait pas mal de projets de Tupolev qui ont des noms « définitifs » (contrairement aux projets de Sukhoï qui sont en T-xxx ou S-xxx tant qu'ils ne sont pas produits en série).
    Y a-t-il une raison à ce propos ? De mémoire, les MiG sont plutôt sur le modèle Sukhoï. Il me semblait aussi que les numéros impairs étaient réservés (depuis Staline) aux chasseurs. Le Tu-125 aurait-il été un chasseur sans le savoir ?

    Est-ce que le TsAGi a été impliqué dans la conception, comme on pourrait le penser vu que le T-4 a un dessin similaire ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tout-à-fait. :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Vu de dessus, il fait penser à un Blackbird, je trouve.
    Le père un Blackbird et la mère une Valkyrie XB-70 ? :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Deux sources supplémentaires :

    http://www.testpilot.ru/russia/tupolev/125/125_e.htm


    https://www.secretprojects.co.uk/threads/tupolev-tu-125.5729/


    Vu de dessus, il fait penser à un Blackbird, je trouve.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En 1958, alors que le Tu-22 Blinder venait tout juste de voler, Tupolev se lança dans l'étude d'un éventuel successeur : le Tupolev 125. Il s'agissait donc, comme son prédécesseur, d'un bombardier supersonique à long rayon d'action. Il fut conçu en même temps que le Tupolev 135 qui avait la même configuration, mais en étant d'un tiers plus grand. Les 2 projets se posaient en concurrents du Sukhoï T-4 (et du Yak-35).

    La configuration retenue était celle d'un delta-canards, ces canards étant aussi de forme delta. Le fuselage et les ailes faisaient appel à une construction en titane et alliages d'aluminium. Il emportait un missile Raduga Kh-22, avec une tête nucléaire. L'entrée en service était prévue pour le début des années 1970, avec des équipements qui restaient à concevoir.

    L'avion faisait plus de 40 mètres de long pour plus de 20 mètres d'envergure. Sa masse au décollage était de 110 tonnes. Les performances calculées étaient les suivantes : vitesse de 3500 km/h (2500 km/h dans sa première version), plafond de 25000 mètres, distance franchissable de 7000 km (4800 km en supersonique). Des variantes de reconnaissance, de frappe anti-navires, de plate-forme de lancement de missiles balistiques voire même d'interception de missiles balistiques ennemis furent envisagées.

    Pour sa motorisation, des formules biréacteur ou quadriréacteur furent envisagées. Dans tous les cas, les moteurs étaient logés dans des nacelles sous les ailes. En biréacteur, des moteurs Kuznetsov NK-6 ou NK-10 (24000 kgp chacun) étaient prévus. En quadriréacteur, à priori la version définitive, ce devait être des Tumansky R-15B-300 de 110 kN chacun.

    En septembre 1962, la force aérienne soviétique rejeta le projet, qui fut immédiatement stoppé sans qu'aucun prototype ne soit construit. Elle avait exprimé des doutes sur les prévisions de consommation de carburant, trop optimistes selon elle. En effet, les essais en soufflerie montraient une consommation de 1,6 kg/kgp/heure, or l'expérience du Tu-144, plus tard, montrèrent qu'il ne fallait pas s'attendre à une consommation inférieure à 1,9 kg/kgp/heure. D'autres raisons intervinrent dans le rejet du programme : la préférence accordée aux missiles balistiques, les difficultés de conception (configuration futuriste, trop de nouveautés à la fois), voire, peut-être, l'opposition de Yakovlev qui tentait de mettre en avant son Yak-35.

    Finalement, Tupolev abandonna à la fois les Tupolev 125 et 135, perdants d'un concours où il n'y eut de toute façon que des perdants, et se concentra sur le Tupolev 145, le futur Tu-22M Backfire.



    https://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-125


    https://www.globalsecurity.org/wmd/world/russia/tu-125.htm


    http://ram-home.com/ram-old/125.html


    http://www.krasnayazvezda.com/air/appareils/bombardiers/tu22m.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer