KARI Durumi

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : KARI drapeau du pays

Historique

Le développement du Durumi a commencé en 1999 au sein du KARI’s Smart UAV Group, de l’institut coréen de recherche aérospatiale (Korea Aerospace Research Institute). D’autres entreprises et laboratoires de recherche se sont associés au projet, par exemple l’entreprise Ucon System et l'Université de Chungnam ont travaillé sur l’électronique embarquée et le système de contrôle au sol, et l’entreprise Sungwoo Engineering a construit les prototypes.

Ce drone est muni d’ailes droites en position haute. Supportées par ces dernières, deux poutres de queue sont terminées par des dérives reliées entre elles par un plan servant d’empennage horizontal. À l’arrière du fuselage, le moteur entraine une hélice propulsive bipale. Le train d’atterrissage, tricycle, est fixe, mais la roue avant est directrice. Le décollage et l’atterrissage se font de manière classique à partir d’une piste préparée, mais il semble qu’il puisse également être catapulté lorsqu’il n’y a pas de piste disponible pour son envol.

Il est équipé de caméra TV ou IR lui permettant d’effectuer des missions de reconnaissance de jour comme de nuit. La retransmission de la position du drone et des images obtenues se fait en temps réel. Le guidage du drone peut se faire manuellement le drone depuis la station au sol ou de façon automatique, mais il est possible de changer ce type de guidage au cours du vol.
Le temps de préparation pour effectuer une mission est de 10 minutes.

Par la suite, l’entreprise Ucon Systems, créé par d’anciens ingénieurs du KARI spécialisé dans les engins volants sans pilotes, a négocié les droits de fabrication et de commercialisation du Durumi sous la désignation de RemoEye 015. Ce droit de licence permet au KARI de continuer le développement se son appareil. C’est ainsi qu’une version de taille plus importante, désignée Durumi II, est également développée. Ce nouvel appareil devrait avoir une endurance de 24h et une distance franchissable portée à 2’000km.

Les missions principales sont la reconnaissance aérienne, la photographie aérienne et le relai de communication. Les différentes versions du Durumi sont compatibles pour une utilisation tant civile que militaire.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateur

Versions

  • KARI Durumi I : Version de base possédant une autonomie de 4 à 12 heures selon le type de mission.
  • KARI Durumi II : Version agrandie capable d’une endurance de près de 24h.
  • KARI RemoEye 015 : Nouvelle appellation du Durumi I produit et commercialisé par l’entreprise Ucon System sur les marchés civils et militaires.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci! :)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Drone de reconnaissance coréen des années 1990/2000.

    Le développement du Durumi a commencé en 1999 au sein du KARI’s Smart UAV Group, de l’institut coréen de recherche aérospatiale (Korea Aerospace Research Institute). D’autres entreprises et laboratoires de recherche se sont associés au projet, par exemple l’entreprise Ucon System et l'Université de Chungnam ont travaillé sur l’électronique embarquée et le système de contrôle au sol, et l’entreprise Sungwoo Engineering a construit les prototypes.

    Ce drone est muni d’ailes droites en position haute. Supportées par ces dernières, deux poutres de queue sont terminées par des dérives reliées entre elles par un plan servant d’empennage horizontal. À l’arrière du fuselage, le moteur entraine une hélice propulsive bipale. Le train d’atterrissage, tricycle, est fixe, mais la roue avant est directrice. Le décollage et l’atterrissage se font de manière classique à partir d’une piste préparée, mais il semble qu’il puisse également être catapulté lorsqu’il n’y a pas de piste disponible pour son envol.
    Il est équipé de caméra TV ou IR lui permettant d’effectuer des missions de reconnaissance de jour comme de nuit. La retransmission de la position du drone et des images obtenues se fait en temps réel. Le guidage du drone peut se faire manuellement le drone depuis la station au sol ou de façon automatique, mais il est possible de changer ce type de guidage au cours du vol.
    Le temps de préparation pour effectuer une mission est de 10 minutes.

    Par la suite, l’entreprise Ucon Systems, créé par d’anciens ingénieurs du KARI spécialisé dans les engins volants sans pilotes, a négocié les droits de fabrication et de commercialisation du Durumi sous la désignation de RemoEye 015. Ce droit de licence permet au KARI de continuer le développement se son appareil. C’est ainsi qu’une version de taille plus importante, désignée Durumi II, est également développée. Ce nouvel appareil devrait avoir une endurance de 24h et une distance franchissable portée à 2’000km.

    Les missions principales sont la reconnaissance aérienne, la photographie aérienne et le relai de communication. Les différentes versions du Durumi sont compatibles pour une utilisation tant civile que militaire.


    Versions :
    Durumi I : Version de base possédant une autonomie de 4 à 12 heures selon le type de mission.

    RemoEye 015 : Nouvelle appellation du Durumi I produit et commercialisé par l’entreprise Ucon System sur les marchés civils et militaires.

    Durumi II : Version agrandie capable d’une endurance de près de 24h.


    Utilisateurs militaires :
    Corée du Sud : En service au sein de l'Armée.


    Caractéristiques et performances du Durumi I :
    Longueur : 1,8m
    Envergure : 3,2m
    Masse à vide : 15kg
    Points d’attache : 0
    Capacité du réservoir : 6 litres
    Vitesse max : 170km/h
    Vitesse de croisière : 130km/h
    Vitesse de décrochage : 65km/h
    Plafond opérationnel : 3’000m
    Endurance : 4-12h selon le mode de vol
    Rayon d’action : 50km
    Distance franchissable : 1500km
    Armement : Sans.



    Caractéristiques et performances du Durumi II :
    Longueur : 2,7m
    Envergure : 4,8m
    Hauteur : 1,22m
    Surface alaire : 1,52m2
    Surface empennage horizontal : 0,12m2
    Masse à vide : 22kg
    Masse maximale au décollage : 37kg
    Points d’attache : 0
    Moteur : Un moteur à pistons ZDZ 80RV de 8cv.
    Vitesse max : 120km/h
    Vitesse de croisière : 100km/h
    Vitesse de décrochage : 55km/h
    Vitesse de patrouille : 80km/h
    Plafond opérationnel : +3’000m
    Endurance : 24h
    Distance franchissable : 2’000km
    Armement : Sans.


    Liens internet :
    http://38north.org/2014/07/jbermudez070114/

    http://atip.org/atip-publications/atip-news/2004/7166-041129an-kari-uav-durumi-succeeds-in-weather-observation.html
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer