Bartini T-117

Rappels

  • Catégorie : Projet
  • Constructeur : Bartini drapeau du pays
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En 1944, Roberto Bartini est dans un bureau d'études du NKVD (qu'on appelle aussi une charachka), le TsKB 29. C'est une sanction qui fait suite à une lettre de critiques envoyée à Staline en personne. C'est là qu'il commença à étudier un avion de transport lourd, le P-7.

Il fut décliné en deux versions : l'une civile (le T-107, destiné à transporter jusqu'à 50 passagers sur 1600 km, ou 16 VIP), et l'autre militaire, le T-117.
Ce dernier pouvait emporter 80 soldats (sur 4 rangées dans le sens de la longueur), 60 blessés, des pièces d'artillerie de 57 à 122 mm, de l'armement lourd comme les mortiers, voire des blindés BA-64. On envisageait aussi de l'utiliser pour remorquer des planeurs comme l'Il-32.

La cabine, longue de 12,75 m, haute de 2,75 m et large de 4,5 m, accueillait jusqu'à 8 tonnes de fret. Une porte à l'arrière avec une rampe d'accès permettait les opérations de chargement et déchargement. On pouvait même placer 2 jeeps GAZ-67 côte-à-côte.

Il faut dire que la principale particularité du T-117 était d'avoir un fuselage bilobé… dans le sens horizontal, ce qui lui donnait un fuselage large de 5 mètres.

Le T-117 était un bimoteur à ailes hautes, de construction entièrement métallique, accusant une masse maximale au décollage de 25 tonnes. Le train était tricycle et rétractable. Il avait 3 dérives, une centrale et deux autres ovales en bout d'empennages horizontaux effilés. L'aile et les empennages horizontaux avaient un dièdre positif. L'équipage était constitué de 6 à 7 personnes.

Le projet était gelé à la fin de 1944 et fut officiellement présenté au ministère de l'aviation au printemps 1946. Les autorités civiles et la force aérienne donnèrent un avis positif, mais il fallut tout de même, semble-t-il, des pétitions et des lettres à certains ingénieurs aéronautiques comme Alekseev pour que le projet soit accepté.

La construction du prototype commença en juillet 1946, à l'usine N°86 de Taganrog. Les tests officiels étaient alors prévus pour février 1949, et un second prototype, doté d'un armement défensif, pour avril 1949. Cet armement était constitué de deux canons de 20 mm et d'une mitrailleuse de 12,7 mm, le tout en tourelle. Une maquette grandeur nature de la version de transport militaire fut examinée et approuvée en juin 1947.

Les moteurs prévus étaient alors des Shvetsov ASh-73 (2300 ou 2600 cv chacun selon les sources), mais Staline donna personnellement l'ordre de les affecter prioritairement au Tupolev Tu-4, ainsi qu'à l'Il-12, un autre bimoteur de transport déjà en production. Des alternatives avec le Shvetsov ASh-82FN de 1850 cv, le Shvetsov ASh-2 (au stade expérimental) ou même le turbopropulseur Klimov VK-2 de 4800 hp furent envisagées, mais ne purent sauver le projet.

Tout travail sur le T-117 cessa en juin 1948 : le prototype était alors achevé à 80% et il ne manquait que les moteurs. Ils ne furent jamais montés et le prototype fut ferraillé sans jamais avoir volé.

Les plans auraient été transférés à Antonov qui l'aurait utilisé pour développer l'An-8. Il semble que ce soit une invention et que l'An-8 s'inspire plutôt du C-130.


Texte de Clansman.

Versions

  • Bartini T-107 : Version civile du T-117, prévue pour 50 passagers.
  • Bartini T-117 : Version militaire, un prototype resté inachevé.

Sur le forum…

  • Ok, merci =)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Aucune illustration libre de droits, non. Par contre, le lien "blueprints" renvoie à un plan 3 vues, par exemple. ;)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Aucune illustration ?

    Je découvre avec intérêt que Bartini avait fait autre chose que des Ekranoplane comme le VVA-14… Bon, ses avions de transport semblent avoir eu encore moins de succès :D (et je suis toujours effaré par tous ces ingénieurs qui commencent leurs projets au Goulag…)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En 1944, Roberto Bartini est au goulag, et plus exactement dans un bureau d'études du NKVD (qu'on appelle aussi une charachka), le TsKB 29. Il faut dire qu'en août 1930, il avait osé envoyé une lettre de critiques à Staline en personne, ce qui est le moyen le plus sûr et le plus direct d'aller compter les arbres en Sibérie.

    Pourtant à cette époque, Bartini ne se contente pas de compter les arbres, mais en profita pour commencer à étudier un avion de transport lourd, le P-7.

    Il fut décliné en deux versions : l'une civile (le T-107, destiné à transporter jusqu'à 50 passagers sur 1600 km, ou 16 VIP), et l'autre militaire, le T-117.
    Ce dernier pouvait emporter 80 soldats (sur 4 rangées dans le sens de la longueur), 60 blessés, des pièces d'artillerie de 57 à 122 mm, de l'armement lourd comme les mortiers, voire des blindés BA-64. On envisageait aussi de l'utiliser pour remorquer des planeurs comme l'Il-32.

    La cabine, longue de 12,75 m, haute de 2,75 m et large de 4,5 m, accueillait jusqu'à 8 tonnes de fret. Une porte à l'arrière avec une rampe d'accès permettait les opérations de chargement et déchargement. On pouvait même placer 2 jeeps GAZ-67 côte-à-côte.

    Il faut dire que la principale particularité du T-117 était d'avoir un fuselage bilobé… dans le sens horizontal, ce qui lui donnait un fuselage large de 5 mètres. De profil il a une silhouette classique, mais de face c'est la première fois que je vois un avion qui a des oreillons.

    Le T-117 était un bimoteur à ailes hautes, de construction entièrement métallique, accusant une masse maximale au décollage de 25 tonnes. Le train était tricycle et rétractable. Il avait 3 dérives, une centrale et deux autres ovales en bout d'empennages horizontaux effilés. L'aile et les empennages horizontaux avaient un dièdre positif. L'équipage était constitué de 6 à 7 personnes.

    Le projet était gelé à la fin de 1944 et fut officiellement présenté au ministère de l'aviation au printemps 1946. Les autorités civiles et la force aérienne donnèrent un avis positif, mais il fallut tout de même, semble-t-il, des pétitions et des lettres à certains ingénieurs aéronautiques comme Alekseev pour que le projet soit accepté.

    La construction du prototype commença en juillet 1946, à l'usine N°86 de Taganrog. Les tests officiels étaient alors prévus pour février 1949, et un second prototype, doté d'un armement défensif, pour avril 1949. Cet armement était constitué de deux canons de 20 mm et d'une mitrailleuse de 12,7 mm, le tout en tourelle. Une maquette grandeur nature de la version de transport militaire fut examinée et approuvée en juin 1947.

    Les moteurs prévus étaient alors des Shvetsov ASh-73 (2300 ou 2600 cv chacun selon les sources), mais Staline donna personnellement l'ordre de les affecter prioritairement au Tupolev Tu-4, ainsi qu'à l'Il-12, un autre bimoteur de transport déjà en production. Des alternatives avec le Shvetsov ASh-82FN de 1850 cv, le Shvetsov ASh-2 (au stade expérimental) ou même le turbopropulseur Klimov VK-2 de 4800 hp furent envisagées, mais ne purent sauver le projet.

    Tout travail sur le T-117 cessa en juin 1948 : le prototype était alors achevé à 80% et il ne manquait que les moteurs. Ils ne furent jamais montés et le prototype fut ferraillé sans jamais avoir volé.

    Les plans auraient été transférés à Antonov qui l'aurait utilisé pour développer l'An-8. Il semble que ce soit une invention et que l'An-8 s'inspire plutôt du C-130.




    https://en.wikipedia.org/wiki/Bartini_T-117


    https://www.globalsecurity.org/military/world/russia/t-117.htm


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=https://www.ecured.cu/Bartini_T-117&prev=search


    https://www.the-blueprints.com/blueprints/modernplanes/modern-ba-bn/76386/view/bartini_t-117/


    https://www.reddit.com/r/WeirdWings/comments/7zzrhr/bartini_t117_prototype_transport_aircraft_with/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer