Letord Type 1

Rappels

  • Catégorie : Bombardier
  • Constructeur : Letord drapeau du pays
  • Premier vol : 1916
  • Production : 250 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Origines

Désireux de trouver un successeur au Caudron R4, le ministère français de la Guerre élabore, en avril 1916, un cahier des charges relatifs à un avion militaire 3 places faisant office, comme son prédécesseur, d’avion de reconnaissance et de bombardement à longue portée.

Les exigences de ce document portaient sur les performances de vol, les dimensions approximatives de l’appareil et la masse de la machine, ainsi que sur le type de motorisation (2 moteurs "Hispano-Suiza"). Quelques mois après la publication de ce document, seule la firme Letord, peu connue dans le milieu, exprima sa volonté de créer un appareil pouvant répondre aux exigences demandées.

Les travaux démarrèrent en étroite collaboration avec le colonel Doran, principal auteur du cahier des charges de ce projet. L'avion, appelé Letord type 1, apparu à la fin de 1916. Ressemblant étrangement à son prédécesseur, le Letord 1 avait des performances à peine supérieure au Caudron R4. Pourtant l’appareil est immédiatement considéré comme une réussite et l’entreprise Letord reçoit une commande pour produire en série 390 exemplaires.

Durant leur période opérationnelle, le Letord ne cessa d’évoluer tant au niveau de son rôle que de sa motorisation ce qui donna lieu à diverses versions. Arrivé en escadrille à partir de mars 1917, le Letord servit comme bombardier, appareil de reconnaissance, appareil d’escorte et même plateforme de formation. Même si ses performances étaient dépassées, il n’en restait pas moins une plateforme redoutable par sa puissance de tir et sa faculté à encaisser.

La fin de la guerre vit sonna la démobilisation des Letord restants qui eurent ensuite une carrière civile dans le transport de fret ou de courrier.

Utilisateurs militaires:

France : Entre 250 et 300 exemplaires tous types confondus de fin 1916 jusqu’en 1919.


Texte de FoxKilo02, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Letord Type 1 : Avion de reconnaissance triplace motorisé par 2 moteurs Hispano-Suiza 8A de 150cv . 175 exemplaires reçus.
  • Letord Type 2 : version améliorée du Letord type 1 avec 2 moteurs Hispano-Suiza 8Ba de 200 cv et une envergure légèrement plus grande. Nombre d’exemplaires inconnu.
  • Letord Type 3 : Version identique au type 2 mais consacrée aux missions de bombardement. Nombre d’exemplaires inconnu.
  • Letord Type 4 : Version de reconnaissance équipée de 2 moteurs Lorraine-Dietrich 8A ou 8Ab de 220cv. Nombre d’exemplaires inconnu.
  • Letord Type 5 : Version identique au type 4 mais consacrée aux missions de bombardement. 51 exemplaires reçus
  • Letord Type 6 : Appareil d’escorte motorisé par 2 Hispano-Suiza 8be et emportait un canon de 37 mm. 1 exemplaire. Jamais produit en série.
  • Letord Type 7 : Appareil de bombardement équipé de 2 moteurs Lorraine-Dietrich 8B de 240 cv. Nombre d’exemplaires inconnu.
  • Letord Type 9 : Version de bombardement nocturne. L’appareil devait être un biplace équipé de 2 moteurs Liberty L-12 de 400 cv. 1 exemplaire. Jamais produit en série.

Sur le forum…

  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • foxkilo02 a écrit

    ….par semaine ?!?! … :o :mrgreen:
    … par jour! :drill:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci à vous deux. Malheureusement pas sûr d'avoir de nouveaux "creux" au boulot.


    Jericho a écrit

    Et surtout ne t'arrête pas: je crois qu'il en reste encore 2 ou 3 à faire… :mrgreen:

    ….par semaine ?!?! … :o :mrgreen:
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ansierra117 a écrit

    Bravo Fox :)
    Tout pareil, bravo… ;)
    Et surtout ne t'arrête pas: je crois qu'il en reste encore 2 ou 3 à faire… :mrgreen:


    Ansierra117 a écrit

    Par contre comme Clansman n'est pas là pour entrer tes fiches sur le site, je me propose de le faire. A moins que Jericho tu l'aies déjà fait ?
    Nan, je ne m'en suis pas occupé. J'avoue que j'ai déjà passablement de mal à trouver du temps pour entrer les miennes, mais j'espère que ça ira mieux d'ici quelques jours. :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bravo Fox :)

    Par contre comme Clansman n'est pas là pour entrer tes fiches sur le site, je me propose de le faire. A moins que Jericho tu l'aies déjà fait ?
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La suite de mon manque d'activité au boulot… :mrgreen:

    Origines

    Désireux de trouver un successeur au Caudron R4, le ministère français de la Guerre élabore, en avril 1916, un cahier des charges relatifs à un avion militaire 3 places faisant office, comme son prédécesseur, d’avion de reconnaissance et de bombardement à longue portée.
    Les exigences de ce document portaient sur les performances de vol, les dimensions approximatives de l’appareil et la masse de la machine, ainsi que sur le type de motorisation (2 moteurs "Hispano-Suiza"). Quelques mois après la publication de ce document, seule la firme Letord, peu connue dans le milieu, exprima sa volonté de créer un appareil pouvant répondre aux exigences demandées.
    Les travaux démarrèrent en étroite collaboration avec le colonel Doran, principal auteur du cahier des charges de ce projet. L'avion, appelé Letord type 1, apparu à la fin de 1916. Ressemblant étrangement à son prédécesseur, le Letord 1 avait des performances à peine supérieure au Caudron R4. Pourtant l’appareil est immédiatement considéré comme une réussite et l’entreprise Letord reçoit une commande pour produire en série 390 exemplaires.
    Durant leur période opérationnelle, le Letord ne cessa d’évoluer tant au niveau de son rôle que de sa motorisation ce qui donna lieu à diverses versions. Arrivé en escadrille à partir de mars 1917, le Letord servit comme bombardier, appareil de reconnaissance, appareil d’escorte et même plateforme de formation. Même si ses performances étaient dépassées, il n’en restait pas moins une plateforme redoutable par sa puissance de tir et sa faculté à encaisser.
    La fin de la guerre vit sonna la démobilisation des Letord restants qui eurent ensuite une carrière civile dans le transport de fret ou de courrier.

    Versions :

    :arrow: Letord type 1 : avion de reconnaissance triplace motorisé par 2 moteurs Hispano-Suiza 8A de 150cv . 175 exemplaires reçus.
    :arrow: Letord type 2 : version améliorée du Letord type 1 avec 2 moteurs Hispano-Suiza 8Ba de 200cv et une envergure légèrement plus grande. Nombre d’exemplaires inconnu.
    :arrow: Letord type 3 : version identique au type 2 mais consacrée aux missions de bombardement. Nombre d’exemplaires inconnu.
    :arrow: Letord type 4 : version de reconnaissance équipée de 2 moteurs Lorraine-Dietrich 8A ou 8Ab de 220cv. Nombre d’exemplaires inconnu.
    :arrow: Letord type 5 : version identique au type 4 mais consacrée aux missions de bombardement. 51 exemplaires reçus
    :arrow: Letord type 6 : Appareil d’escorte motorisé par 2 Hispano-Suiza 8be et emportait un canon de 37 mm. 1 exemplaire. Jamais produit en série
    :arrow: Letord type 7 : Appareil de bombardement équipé de 2 moteurs Lorraine-Dietrich 8B de 240 cv. Nombre d’exemplaires inconnu.
    :arrow: Letord type 9 : Version de bombardement nocturne. L’appareil devait être un biplace équipé de 2 moteurs Liberty L-12 de 400cv. 1 exemplaire. Jamais produit en série.

    Utilisateurs militaires:

    :arrow: France : Entre 250 et 300 exemplaires tous types confondus de fin 1916 jusqu’en 1919.

    Caractéristiques du Letord 1:

    Premier vol : 1916
    Rôle bombardement et reconnaissance
    Équipage : 3
    Longueur : 11,17 m
    Envergure : 17,95 m
    Hauteur : 3,66 m
    Poids à vide : 1250 kg
    Masse maximale au décollage : 1900 kg

    Motorisation:
    2 moteurs Hispano-Suiza 8A de 150 CV chacun.

    Performances :
    Vitesse Maximale : 150 km/h
    Vitesse de croisière : 130 km/h
    Vitesse ascensionnelle : 2,4 m/s
    Autonomie : 350 km
    Plafond : 5200 m

    Armement :
    2 Lewis de 7.7 mm mobile(s) à l’avant
    2 Lewis de 7.7 mm mobile(s) tirant vers l’arrière
    Jusqu’à 150 kg de bombes

    Liens Internet :

    Wikipedia
    Aviafrance
    airwar.ru
    jn passieux
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer