Myasishchev M-56

Rappels

Historique

Dans la seconde moitié des années 1950, les Soviétiques découvrent le programme qui aboutira au XB-70 Valkyrie. C'est fin 1957 que Myasishchev, de sa propre initiative, se lance dans l'étude d'un avion similaire, le M-56. Le projet est officiellement approuvé par le gouvernement le 31 juillet 1958.

Le M-56, dont l'étude revenait à LL Selyakov, se présentait comme un avion à ailes delta, avec deux dérives en flèche placées sur les ailes et des plans canards. Il reprenait en fait l'aile et les réacteurs du M-52, un prototype inachevé du M-50 "Bounder". Les études aérodynamiques furent poussées au maximum afin d'optimiser les performances. Ainsi, une dérive simple fut envisagée.

La motorisation prévue au départ consistait en 4 turboréacteurs Kuznetsov NK-10B (24000 kgp chacun) placés en nacelle sous les ailes. A partir de 1959, Myasishchev leur préféra 6 réacteurs Klimov VK-15 de 14000 kgp chacun, placés dans une unique nacelle ventrale à la manière du XB-70. D'autres moteurs, comme les Zubtsov RD-16-17M (21700 kgp) et Izotov RD-17 (12500 kgp à sec et 17500 kgp avec post-combustion) furent envisagés.

Le M-56 était de la classe des 60 tonnes à vide pour 220 tonnes au décollage. Sa vitesse maximale était calculée à 3200 km/h et sa vitesse de croisière à 2650 km/h (respectivement Mach 3 et Mach 2,5). La distance franchissable était évaluée à 12000 km et le plafond à 24000 m.

Cela en faisait un appareil plus léger que le XB-70, avec des performances moindres mais malgré tout remarquables. 2 versions étaient prévues : le M-56K de bombardement et le M-56R de reconnaissance. L'armement prévu était soit une bombe nucléaire, soit des missiles M-44 et M-45 conçus par Myasishchev (le dernier était un missile balistique), voire AS-4 "Kitchen" (Kh-22).

Une version civile de transport de passagers supersonique, le M-55, et un bombardier avec une autre motorisation, le M-59K, furent également à l'étude. L'avant-projet fut achevé le 1er mars 1960 : une maquette grandeur nature fut construite, et le vol inaugural espéré pour la mi-1963.

Mais le 3 octobre 1960, le bureau d'étude de Myasishchev fut intégré à l'OKB-52 de Vladimir Chelomey (un bureau d'étude concevant des missiles balistiques) sur ordre du conseil des ministres, avec comme conséquence l'abandon de tous ses projets.

Les documents relatifs à l'étude du M-56 furent confiés à d'autres bureaux d'études, comme Tupolev qui s'en servit comme base pour son projet Tu-135 (un concurrent du Sukhoï T-4 qui ne fut jamais construit).


Texte de Clansman.

Versions

  • Myasishchev M-56 : Première version, dotée de 4 réacteurs en nacelles sous les ailes.
  • Myasishchev M-56K : Version définitive du M-56, avec 6 réacteurs et missile Kh-22. Jamais construite.
  • Myasishchev M-56R : Version de reconnaissance du M-56, jamais construite.
  • Myasishchev M-59K : Version du M-56 avec 4 réacteurs NK-11 de 25000 kgp chacun.

Sur le forum…

  • 2600e fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dans la seconde moitié des années 1950, les Soviétiques découvrent le programme qui aboutira au XB-70 Valkyrie. C'est fin 1957 que Myasishchev, de sa propre initiative, se lance dans l'étude d'un avion similaire, le M-56. Le projet est officiellement approuvé par le gouvernement le 31 juillet 1958.

    Le M-56, dont l'étude revenait à LL Selyakov, se présentait comme un avion à ailes delta, avec deux dérives en flèche placées sur les ailes et des plans canards. Il reprenait en fait l'aile et les réacteurs du M-52, un prototype inachevé du M-50 "Bounder". Les études aérodynamiques furent poussées au maximum afin d'optimiser les performances. Ainsi, une dérive simple fut envisagée.

    La motorisation prévue au départ consistait en 4 turboréacteurs Kuznetsov NK-10B (24000 kgp chacun) placés en nacelle sous les ailes. A partir de 1959, Myasishchev leur préféra 6 réacteurs Klimov VK-15 de 14000 kgp chacun, placés dans une unique nacelle ventrale à la manière du XB-70. D'autres moteurs, comme les Zubtsov RD-16-17M (21700 kgp) et Izotov RD-17 (12500 kgp à sec et 17500 kgp avec post-combustion) furent envisagés.

    Le M-56 était de la classe des 60 tonnes à vide pour 220 tonnes au décollage. Sa vitesse maximale était calculée à 3200 km/h et sa vitesse de croisière à 2650 km/h (respectivement Mach 3 et Mach 2,5). La distance franchissable était évaluée à 12000 km et le plafond à 24000 m.

    Cela en faisait un appareil plus léger que le XB-70, avec des performances moindres mais malgré tout remarquables. 2 versions étaient prévues : le M-56K de bombardement et le M-56R de reconnaissance. L'armement prévu était soit une bombe nucléaire, soit des missiles M-44 et M-45 conçus par Myasishchev (le dernier était un missile balistique), voire AS-4 "Kitchen" (Kh-22).

    Une version civile de transport de passagers supersonique, le M-55, et un bombardier avec une autre motorisation, le M-59K, furent également à l'étude. L'avant-projet fut achevé le 1er mars 1960 : une maquette grandeur nature fut construite, et le vol inaugural espéré pour la mi-1963.

    Mais le 3 octobre 1960, le bureau d'étude de Myasishchev fut intégré à l'OKB-52 de Vladimir Chelomey (un bureau d'étude concevant des missiles balistiques) sur ordre du conseil des ministres, avec comme conséquence l'abandon de tous ses projets.

    Les documents relatifs à l'étude du M-56 furent confiés à d'autres bureaux d'études, comme Tupolev qui s'en servit comme base pour son projet Tu-135 (un concurrent du Sukhoï T-4 qui ne fut jamais construit).




    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Myasishchev_M-56&prev=search


    http://www.ussr-airspace.com/index.php?main_page=product_info&cPath=28_39_38_102&products_id=2006


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=https://testpilot.ru/russia/myasishchev/m/56/&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft20506.htm&prev=search


    https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=10846.0
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer