Boulton-Paul P.114

Rappels

Historique

Le biréacteur P.114 est conçu, en parallèle du monomoteur P.113, à partir d’octobre 1948. Deux buts sont recherchés pour ce biréacteur : l’étude du comportement des ailes en flèche aux vitesses transsoniques, mais également pouvoir proposer un avion de chasse aux autorités britanniques. L’objectif recherché est de développer un appareil capable d’atteindre la vitesse de 700 nœuds (1’297 km/h) à 45’000ft (13’716m).

Les équipes d’ingénieurs de Boulton Paul essayent de construire l’appareil avec une section la plus réduite possible pour une configuration biréacteur. Contrairement au P.113, il dispose d’un avant de fuselage conventionnel, dans lequel est installé le poste de pilotage surmonté d’une verrière profilée. Deux grandes entrées d’air semi-circulaires permettent d’alimenter les deux turboréacteurs à postcombustion Rolls-Royce Avon ou Armstrong Siddeley Sapphire. La puissance apportée par ces deux moteurs permet de se passer de moteur-fusée. Les ailes en flèche sont en position médiane. L’empennage est également très en flèche, constitué d’un empennage horizontal situé aux environs des 2/3 de la hauteur de la dérive. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Les ailes en flèche sont en position médiane. L’empennage est également très en flèche, constitué d’un empennage horizontal situé aux environs des 2/3 de la hauteur de la dérive. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Le fuselage plus long que le P.113 lui permet d’emporter le carburant nécessaire pour alimenter les deux turboréacteurs, d’autant plus si le P.114 doit être proposé comme chasseur.

L’armement est constitué de deux canons Aden de 30mm installés à l’extérieur des prises d’air. Il est possible que par la suite l’emport de missiles air-air sous les ailes soit envisagé. Comme son équivalent monoréacteur P.113, le P.114 ne sera finalement jamais construit.

Versions

  • Boulton-Paul P.114A : Version propulsée par deux turboréacteurs à postcombustion Rolls-Royce Avon, avec des ailes aux extrémités rognées.
  • Boulton-Paul P.114S : Version propulsée par deux turboréacteurs à postcombustion Armstrong Siddeley Sapphire.

Sur le forum…

Il n'y a pas (encore) de sujet dédié

Mais vous pouvez bien sûr en créer un nouveau sur le forum.