Guizhou Harrier Hawk II

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Guizhou drapeau du pays

Historique

Le Harrier Hawk II, désigné aussi "Air Sniper", est un drone d’attaque développé par GAIC (Guizhou Aircraft Industry Corporation). Il est muni d’ailes droites en position basse, d’un empennage en "V" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable. Un stabilisateur vertical, situé au-dessous de l’empennage, augmente la stabilité en vol. Le moteur, installé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice tripale propulsive. Equipé de caméras TV et IR, il peut également emporter d’autres capteurs dans son fuselage.

Au tout début des années 2010, tout porte à croire que GAIC ait abandonné le Harrier Hawk II, ou du moins ne le destine plus qu’à une utilisation civile, jusqu’au 3 juillet 2013 où une version armée effectue son premier vol sous la désignation d’"Air Sniper". Selon le constructeur, la bonne perspective de vente sur le marché militaire chinois et des demandes de clients étrangers l’ont décidé à continuer un développement militaire.

L’Air Sniper est proposé à l’APL (L'Armée populaire de libération chinoise) équipé d’un petit radar à ouverture de synthèse (SAR) installé dans un carénage sous le fuselage. De plus, deux points d’emport sous les ailes permettent l’emport de missiles air-surface. Son avionique lui permet de réaliser des cycles de vol entièrement automatisés, du décollage à l’atterrissage. Il peut effectuer des missions de reconnaissance, de surveillance, de frappe aérienne, de brouillage électronique et de renseignement d'origine électromagnétique (SIGINT). Proche du Wing Loong I, sa masse maximale au décollage doit approcher les 1’000kg, sa capacité d’emport est estimées à une d’un peu moins de 200kg et son autonomie à environ 20h.

Depuis 2014, il est possible que des modifications aient été apportées, certaines sources parlent même du repositionnement des ailes en position médiane. Les performances annoncées récemment sont aussi plus importantes que celles évaluées pour la première mouture avec une endurance de 32h et une capacité d’emport de 400kg.

Quatre ans après le lancement de cette nouvelle version, aucun client ne semble encore l’avoir commandé, ni en Chine ni à l’export.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Guizhou Air Sniper : Version militaire du Harrier Hawk II.
  • Guizhou Harrier Hawk II : Version civile.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman! :)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Drone d’attaque chinois des années 2010.

    Le Harrier Hawk II, désigné aussi "Air Sniper", est un drone d’attaque développé par GAIC (Guizhou Aircraft Industry Corporation). Il est muni d’ailes droites en position basse, d’un empennage en "V" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable. Un stabilisateur vertical, situé au-dessous de l’empennage, augmente la stabilité en vol. Le moteur, installé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice tripale propulsive. Equipé de caméras TV et IR, il peut également emporter d’autres capteurs dans son fuselage.

    Au tout début des années 2010, tout porte à croire que GAIC ait abandonné le Harrier Hawk II, ou du moins ne le destine plus qu’à une utilisation civile, jusqu’au 3 juillet 2013 où une version armée effectue son premier vol sous la désignation d’"Air Sniper". Selon le constructeur, la bonne perspective de vente sur le marché militaire chinois et des demandes de clients étrangers l’ont décidé à continuer un développement militaire.

    L’Air Sniper est proposé à l’APL (L'Armée populaire de libération chinoise) équipé d’un petit radar à ouverture de synthèse (SAR) installé dans un carénage sous le fuselage. De plus, deux points d’emport sous les ailes permettent l’emport de missiles air-surface. Son avionique lui permet de réaliser des cycles de vol entièrement automatisés, du décollage à l’atterrissage. Il peut effectuer des missions de reconnaissance, de surveillance, de frappe aérienne, de brouillage électronique et de renseignement d'origine électromagnétique (SIGINT). Proche du Wing Loong I, sa masse maximale au décollage doit approcher les 1’000kg, sa capacité d’emport est estimées à une d’un peu moins de 200kg et son autonomie à environ 20h.

    Depuis 2014, il est possible que des modifications aient été apportées, certaines sources parlent même du repositionnement des ailes en position médiane. Les performances annoncées récemment sont aussi plus importantes que celles évaluées pour la première mouture avec une endurance de 32h et une capacité d’emport de 400kg.

    Quatre ans après le lancement de cette nouvelle version, aucun client ne semble encore l’avoir commandé, ni en Chine ni à l’export.


    Caractéristiques et performances:
    Longueur : 7,67m
    Envergure : 14,4m
    Masse maximale au décollage : 1’280kg
    Charge utile : 400kg
    Points d’attache : 2
    Vitesse de croisière : 215km/h
    Plafond opérationnel : 7’500m
    Endurance : 32h
    Armement : deux ou quatre missiles air-surface (AKD-9 par exemple) sous deux points d’emport sous voilure.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/GAIC_Harrier_Hawk

    http://www.eastpendulum.com/vol-inaugural-du-drone-harrier-ii-version-armee

    https://www.ainonline.com/aviation-news/defense/2018-07-05/another-chinese-ucav-revealed
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer