Boeing E-767 Kami

Rappels

  • Catégorie : Avion de veille aérienne et de guerre électronique
  • Constructeur : Boeing drapeau du pays
  • Premier vol : 4 octobre 1994
  • Production : 4 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Veille aérienne
  • Voir aussi… : Boeing 767

Historique

Lorsque Belenko décida de passer à l'Ouest et d'atterrir au Japon, les radars de ce pays perdirent sa trace. Cela les décida à se procurer un avion de veille aérienne. L'E-3 était leur préféré, mais il n'était pas vraiment disponible. Ils se rabattirent dans un premier temps sur l'E-2. En 1991, l'E-3 avait toujours leur préférence, mais le Boeing 707 lui servant de base n'était plus produit depuis mai 1991.

C'est alors que Boeing, en 1992, leur proposa de monter le radar de l'E-3 sur une cellule de Boeing 767. Le Japon accepta l'idée et débloqua les fonds pour l'achat de 2 appareils en 1993 (113,9 milliards de yens), et 2 autres en 1994 (108,1 milliards de yens). En échange, les compagnies japonaises construisaient 15% de la cellule.

La version choisie fut le 767-200ER, dont le volume est presque le double de l'E-3 et offrait 50% d'espace de travail supplémentaire. Afin de compenser le poids du radôme, cet espace est situé plus avant. L'espace de détente est situé en dessous du radôme. Il emporte 2 pilotes et 21 opérateurs. Quand aux moteurs, ce sont deux General Electric CF6-80C2-B6FA de 61500 lbf de poussée, qui leur permettent de voler plus haut et plus loin qu'un E-3.

Question radar, on retrouve le AN/APY-2 de Northrop-Grumman, un radar à impulsion doppler donnant un champ en 3 dimensions et sur 360°. Il peut mesurer simultanément cap, altitude et distance des cibles, y compris au-dessus de l'eau. Sa portée est de 200 miles. Il dispose également d'un ordinateur central IBM CC-2E, comparable à celui de l'E-3 Block 30/35, relié à 14 consoles, et d'une antenne IFF MkXII.

Le premier E-767 effectua son vol inaugural le 4 octobre 1994, à Paine Field, Washington. Il faut attendre le 9 août 1996 avant de le voir voler avec son radôme. Les 2 premiers exemplaires sont livrés le 11 mars 1998, et les 2 derniers le 5 janvier 1999. Ils sont déclarés opérationnels le 10 mai 2000 au sein du 601e escadron AEWG (Airborne Early Warning Group). Ils sont basés à Hamamatsu Air Base, dont la piste du être renforcée. Ils sont été surnommé "Kami".



En novembre 2006, Boeing reçut un contrat afin de les moderniser au standard RSIP, qui améliore la sensibilité du radar et permet de détecter et pister les petits avions.

Pays utilisateur

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 174 633 kg (385 000 lbs)
  • Masse à vide : 85 595 kg (188 705 lbs)
  • Surface alaire : 283 m² (3 050 sq. ft)
  • Hauteur : 15,8 m (51,837 ft)
  • Envergure : 47,6 m (156,168 ft)
  • Longueur : 48,5 m (159,121 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Vitesse de croisière : 853 km/h (530 mph, 461 kts)
  • Endurance maximale : 13 h
  • Distance franchissable : 10 371 km (6 444 mi, 5 600 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 222 m (40 100 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,86
  • Rapport poussée/masse à sec maxi au décollage : 0.32
  • Charge alaire maxi au décollage : 616.31 kg/m²
  • Rapport poussée/masse à sec à vide : 0.65
  • Charge alaire à vide : 302.08 kg/m²

Motorisation

Avionique

Sur le forum…

  • E-767
    Image
    JASDF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Lorsque Belenko décida de passer à l'Ouest et d'atterrir au Japon, les radars de ce pays perdirent sa trace. Cela les décida à se procurer un avion de veille aérienne. L'E-3 était leur préféré, mais il n'était pas vraiment disponible. Ils se rabattirent dans un premier temps sur l'E-2. En 1991, l'E-3 avait toujours leur préférence, mais le Boeing 707 lui servant de base n'était plus produit depuis mai 1991.

    C'est alors que Boeing, en 1992, leur proposa de monter le radar de l'E-3 sur une cellule de Boeing 767. Le Japon accepta l'idée et débloqua les fonds pour l'achat de 2 appareils en 1993 (113,9 milliards de yens), et 2 autres en 1994 (108,1 milliards de yens). En échange, les compagnies japonaises construisaient 15% de la cellule.

    La version choisie fut le 767-200ER, dont le volume est presque le double de l'E-3 et offrait 50% d'espace de travail supplémentaire. Afin de compenser le poids du radôme, cet espace est situé plus avant. L'espace de détente est situé en dessous du radôme. Il emporte 2 pilotes et 21 opérateurs. Quand aux moteurs, ce sont deux General Electric CF6-80C2B6FA (vous me retiendrez la désignation par coeur, merci d'avance) de 61500 lbf de poussée, qui leur permettent de voler plus haut et plus loin qu'un E-3.

    Question radar, on retrouve le AN/APY-2 de Northrop-Grumman, un radar à impulsion doppler donnant un champ en 3 dimensions et sur 360°. Il peut mesurer simultanément cap, altitude et distance des cibles, y compris au-dessus de l'eau. Sa portée est de 200 miles. Il dispose également d'un ordinateur central IBM CC-2E, comparable à celui de l'E-3 Block 30/35, relié à 14 consoles, et d'une antenne IFF MkXII.

    Le premier E-767 effectua son vol inaugural le 4 octobre 1994, à Paine Field, Washington. Il faut attendre le 9 août 1996 avant de le voir voler avec son radôme. Les 2 premiers exemplaires sont livrés le 11 mars 1998, et les 2 derniers le 5 janvier 1999. Ils sont déclarés opérationnels le 10 mai 2000 au sein du 601e escadron AEWG (Airborne Early Warning Group). Ils sont basés à Hamamatsu Air Base, dont la piste du être renforcée. Ils sont été surnommé "Kami".

    En novembre 2006, Boeing reçut un contrat afin de les moderniser au standard RSIP, qui améliore la sensibilité du radar et permet de détecter et pister les petits avions.


    La fiche sur le site


    http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_E-767


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_767#E-767_Kami


    http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/e-767.htm


    http://www.defenseindustrydaily.com/japan-orders-4-e767-awacs-radar-mission-upgrade-kits-for-147m-02215/


    http://www.fas.org/programs/ssp/man/uswpns/air/special/e767.html


    http://www.airforce-technology.com/projects/767awacs/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer