Breguet XI Corsaire

Rappels

  • Catégorie : Bombardier
  • Constructeur : Breguet drapeau du pays
  • Premier vol : février 1916
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Bombardement

Historique

A la suite du concours SN d’octobre 1915 qui lança la fabrication en série du Breguet Bre.V, un nouveau concours est organisé au cours de l’été 1916. En effet depuis 1915, les chasseurs allemands sont de plus en plus performants et donc très dangereux pour des appareils lents comme, les bombardiers.

L’État-major français décide donc de lancer un concours pour un programme de bombardiers lourds armés et blindés dit « des avions puissants». Deux axes de développement sont ainsi mis en avant : l’appareil doit être rapide tout en étant bien protégé.

De nombreux constructeurs y répondent comme Caudron avec le type R-4, Voisin avec son énorme triplan, SPAD avec son biplan S-E et Morane-Saulnier avec son triplan TRK.

Breguet fait de même avec un appareil trimoteur appelé type XI ou « Corsaire ». Ce très grand biplan de 27,70 mètres d'envergure est propulsé par trois moteurs Renault 8 Gd de 220 ch chacun. Sa cellule est composée de deux nacelles de Breguet type V. Il était puissamment armé avec un canon de 37 mm et trois mitrailleuses de 7,7 mm et pouvait emporter jusqu’à 300 kilos de bombes.

Cependant et bien qu’il ait satisfait aux conditions du concours, la fabrication de cet avion ne fut pas poursuivie. Trop coûteux à produire, l’appareil souffrait également de problèmes de mise au point. Il était par exemple quasiment impossible de garder la stabilité de l’appareil sur 2 moteurs. De plus, l'état-major français hésita longuement à aligner de tels monstres en escadrilles.


Texte de FoxKilo02, avec son aimable autorisation.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 865 kg (10 725 lbs)
  • Masse à vide : 3 100 kg (6 834 lbs)
  • Surface alaire : 105 m² (1 130 sq. ft)
  • Hauteur : 4 m (13 ft)
  • Envergure : 27,65 m (90,715 ft)
  • Longueur : 11,9 m (39,042 ft)

Équipage

  • Équipage : 4

Performances

  • Vitesse maximum : 148 km/h (92 mph, 80 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.10 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 46.33 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.16 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 29.52 kg/m²

Motorisation

  • 3 × moteurs à pistons Renault 8Gd de 162 kW (220 ch, 217 hp)

Armement

  • Charge militaire : 300 kg (661 lbs) bombes
Armement fixe

Sur le forum…

  • La fiche sur le site

    C'est bien aussi, les prototypes. 8-)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une petite fiche sans prétention avant le week-end… :D

    Origines:

    A la suite du concours SN d’octobre 1915 qui lança la fabrication en série du Bréguet Bre.V, un nouveau concours est organisé au cours de l’été 1916. En effet depuis 1915, les chasseurs allemands sont de plus en plus performants et donc très dangereux pour des appareils lents comme, les bombardiers.
    L’Etat Major français décide donc de lancer un concours pour un programme de bombardiers lourds armés et blindés dit « des avions puissants». Deux axes de développement sont ainsi mis en avant : l’appareil doit être rapide tout en étant bien protégé.
    De nombreux constructeurs y répondent comme Caudron avec le type R-4, Voisin avec son énorme triplan, SPAD avec son biplan S-E et Morane-Saulnier avec son triplan TRK.
    Bréguet fait de même avec un appareil trimoteur appelé type XI ou « Corsaire ». Ce très grand biplan de 27,70 mètres d'envergure est propulsé par trois moteurs Renault 8 Gd de 220 ch chacun. Sa cellule est composée de deux nacelles de Breguet type V. Il était puissamment armé avec un canon de 37 mm et trois mitrailleuses de 7,7mm et pouvait emporter jusqu’à 300 kilos de bombes.
    Cependant et bien qu’il ait satisfait aux conditions du concours, la fabrication de cet avion ne fut pas poursuivie. Trop coûteux à produire, l’appareil souffrait également de problèmes de mise au point. Il était par exemple quasiment impossible de garder la stabilité de l’appareil sur 2 moteurs. De plus, l'état-major français hésita longuement à aligner de tels monstres en escadrilles.

    Utilisateur militaire:

    Aucun. Un seul exemplaire construit.

    Caractéristiques du Bréguet XI « corsaire »:

    Premier vol en février 1916
    Rôle : bombardier lourd
    Equipage : 4
    Longueur : 11.90 m
    Envergure : 27,65 m
    Hauteur : 4,00 m
    Poids à vide : 3100 kg
    Masse maximale au décollage : 4865 kg
    Charge utile : 300kg

    Motorisation:
    3 Renault 8 Gd de 220 ch chacun

    Performances:
    Vitesse Maximale : 148 km/h


    Armement :
    1 canon Hotckiss de 37mm et 3 mitrailleuse Lewis de 7.7 mm
    300 kg de bombes

    Sources:

    Aviafrance
    airwar.ru
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer