CSIST Chung Shyang

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : CSIST drapeau du pays
  • Premier vol : 2002
  • Production : 32 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le CSIST Chung Shyang II est un drone de reconnaissance tactique à ailes hautes, muni d’un empennage bipoutre, d’un train d’atterrissage tricycle fixe et d’un moteur actionnant une hélice propulsive bipale.

C’est vers la fin des années 1990 que le gouvernement de la République de Chine s’intéresse à une production indigène de drones de reconnaissance tactique. En 2002, le CSIST (Chungshan Institute of Science and Technology), un institut dépendant du ministère de la défense de Taïwan, construit un premier drone de reconnaissance tactique. Désigné Chung Shyang, il effectue ses premiers essais en vol la même année.

Suite à des ennuis techniques qui entraineront plusieurs pertes, des modifications sont apportées et le nouvel appareil est désigné Chung Shyang II. À l’exception du moteur, tout est de fabrication locale, que ce soit la structure ou l’électronique. 

Il se présente comme un appareil muni d’ailes droites en position haute, soutenant deux poutres de queue. Ces dernières, reliées entre elles par un plan servant d’empennage horizontal, sont munies à leurs extrémités de dérives penchées vers l’intérieur. Le moteur, situé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice propulsive bipale. Le train d’atterrissage tricycle est fixe et, à l’arrière des jambes du train principal, le drone est équipé d’une crosse d’arrêt en cas d’urgence lors de l’atterrissage. 

Une tourelle sphérique munie de caméras TV et IR, ainsi qu’éventuellement un télémètre et désignateur laser, est installée sous le fuselage. Les images sont retransmises en temps réel à la station de contrôle.

En 2010, la République de Chine commande 8 systèmes Chung Shyang II, soit un total de 32 appareils. Ils sont utilisés depuis 2011 pour la reconnaissance tactique, la surveillance, l’identification et la désignation de cible et la recherche de blessés en cas d’accidents ou de catastrophe naturelle.

L’armée taïwanaise envisage de développer une version armée, qui sera très certainement nettement plus grande et plus puissante. Le nouvel appareil devrait embarquer un radar de recherche et être armé de missiles air-surface AGM-114 Hellfire et éventuellement du missile de croisière indigène Hsiung Feng IIE, pesant près de 700kg !


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • CSIST Chung Shyang : Version initiale construite à partir de 2002, non produite en série.
  • CSIST Chung Shyang II : Version améliorée produite en série à partir de 2010.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le CSIST Chung Shyang II est un drone de reconnaissance tactique à ailes hautes, muni d’un empennage bipoutre, d’un train d’atterrissage tricycle fixe et d’un moteur actionnant une hélice propulsive bipale.

    C’est vers la fin des années 1990 que le gouvernement de la République de Chine s’intéresse à une production indigène de drones de reconnaissance tactique. En 2002, le CSIST (Chungshan Institute of Science and Technology), un institut dépendant du ministère de la défense de Taïwan, construit un premier drone de reconnaissance tactique. Désigné Chung Shyang, il effectue ses premiers essais en vol la même année.

    Suite à des ennuis techniques qui entraineront plusieurs pertes, des modifications sont apportées et le nouvel appareil est désigné Chung Shyang II. À l’exception du moteur, tout est de fabrication locale, que ce soit la structure ou l’électronique.
    Il se présente comme un appareil muni d’ailes droites en position haute, soutenant deux poutres de queue. Ces dernières, reliées entre elles par un plan servant d’empennage horizontal, sont munies à leurs extrémités de dérives penchées vers l’intérieur. Le moteur, situé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice propulsive bipale. Le train d’atterrissage tricycle est fixe et, à l’arrière des jambes du train principal, le drone est équipé d’une crosse d’arrêt en cas d’urgence lors de l’atterrissage.
    Une tourelle sphérique munie de caméras TV et IR, ainsi qu’éventuellement un télémètre et désignateur laser, est installée sous le fuselage. Les images sont retransmises en temps réel à la station de contrôle.

    En 2010, la République de Chine commande 8 systèmes Chung Shyang II, soit un total de 32 appareils. Ils sont utilisés depuis 2011 pour la reconnaissance tactique, la surveillance, l’identification et la désignation de cible et la recherche de blessés en cas d’accidents ou de catastrophe naturelle.

    L’armée taïwanaise envisage de développer une version armée, qui sera très certainement nettement plus grande et plus puissante. Le nouvel appareil devrait embarquer un radar de recherche et être armé de missiles air-surface AGM-114 Hellfire et éventuellement du missile de croisière indigène Hsiung Feng IIE, pesant près de 700kg !


    Versions :
    Chung Shyang : Version initiale construite à partir de 2002, non produite en série.

    Chung Shyang II : Version améliorée produite en série à partir de 2010.


    Utilisateurs militaires :
    République de Chine (Taïwan) : 32 appareils au sein de l’aviation de l’armée de terre (ROC Army Aviation Special Forces Command) depuis 2011.


    Caractéristiques :
    Longueur : 5,3m
    Envergure : 8,7m
    Hauteur : 1,6m
    Masse à vide : 307kg
    Masse maximale au décollage : 540kg
    Capacité du réservoir : 94,5kg
    Charge utile : 51kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur à pistons.

    Performances :
    Vitesse max : 180km/h
    Plafond opérationnel : 4’572m
    Endurance : 10h
    Rayon d’action : 120km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Chung_Shyang_II_UAV

    http://zh.wikipedia.org/wiki/%E9%8A%B3%E9%B3%B6%E7%84%A1%E4%BA%BA%E6%A9%9F

    http://thediplomat.com/2014/07/taiwans-using-drones-to-spy-on-china/

    http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?id=20140715000055&cid=1101

    Page not found - Asian Military Review

    http://www.flightglobal.com/news/articles/taiwan-wants-to-arm-tactical-uav-201115/

    http://www.defencereviewasia.com/articles/195/Asian-region-UAV-capability-on-the-rise

    http://www.shephardmedia.com/news/uv-online/tadte-taiwan-charts-independent-uav-cour/

    http://www.taipeitimes.com/News/front/archives/2010/10/13/2003485231
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer