Ikarus 451

Rappels

  • Catégorie : Avion expérimental
  • Constructeur : Ikarus drapeau du pays
  • Premier vol : 22 septembre 1951
  • Production : 7 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Les Ikarus 451 sont une famille d'avions expérimentaux construits en Yougoslavie dans les années 1950. C'est globalement une version agrandie de l'Ikarus 232 Pionir, un avion bimoteur dont le pilote était installé couché.

Si l'Ikarus 232 était motorisé par 2 Walter Mikron III de 65 cv, le premier des Ikarus 451, le S-451, était motorisé par deux Minor 6-III de 160 hp. Les Ikarus 451 partageaient la même cellule de base, mais reçurent des cockpits ou des motorisations différentes. Le travail fut effectué sous la responsabilité de Dragoljub Beslin.

Le S-451 voyait également son pilote en position couchée. Pour le reste, il était classique : monoplan à ailes basses, bimoteur, train d'atterrissage classique dont le train principal se rétractait dans les nacelles moteurs. Il vola pour la première fois le 22 septembre 1951. Il aurait été suivi d'un second exemplaire qui aurait volé le 26 février 1952 et aurait été armé de 2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm. Ils furent retirés du service en 1957 et l'un d'eux aurait été ferraillé.

Il fut suivi du S-451M (pour Mlazni, jet), qui fut le premier avion à réaction yougoslave. 2 Turbomeca Palas 056A de 150 kgp remplaçaient les moteurs Minor 6-III dans les nacelles sous les ailes. Le pilote était cette fois en position assise : en effet, les essais montrèrent que la position couchée avait ses propres défauts notamment lors des piqués, et l'invention de la combinaison anti-G réglait les autres problèmes. Le train d'atterrissage était toujours classique, mais se rétractait sous les ailes entre les nacelles et le fuselage.

Il vola pour la première fois le 25 octobre 1952 entre les mains du capitaine Tugomir Prebeg. Il fut équipé de façon à pouvoir emporter un canon HS-404A de 20 mm sous le fuselage (avec 50 obus) et 6 roquettes RS de 6,8 kg sous les ailes, car les Yougoslaves avaient l'intention d'en dériver un avion de combat opérationnel. Il vola jusqu'en 1959.



Le S-451M Zolja (guêpe) vola pour la première fois en 1954, avec l'immatriculation civile YU-COH. Il avait les mêmes réacteurs que le S-451M, mais son fuselage était allongé, les nacelles logées dans l'aile et non plus en-dessous. Ses ailes se repliaient afin de faciliter l'accès aux réacteurs. Enfin, son empennage était cruciforme et non plus conventionnel. Sa construction était entièrement métallique. Il fut utilisé pour battre un record de vitesse dans la catégorie des avions ultra-léger le 19 mai 1960 avec 500,2 km/h, entre les mains d'Ivan Črnjarić.

Ce dernier servit de base au J-451MM Stršljen (frelon), le J étant pour Jurisnik, soutien rapproché. Le J-451MM avait un train tricycle et des réacteurs deux fois plus puissants, des Marboré. Il emportait 2 canons HS-404 sous le fuselage. Il apparut en 1956.

Il donna naissance lui aussi au S-451MM Matica (reine des abeilles), une variante biplace d'entraînement. Celle-ci battit un record de vitesse en 1957 avec 750,34 km/h. Le T-451MM Stršljen II, un monoplace d'entraînement à l'acrobatie, en fut également dérivé. L'aspect de ces 3 derniers appareils se rapprochait plus ou moins du Gloster Meteor.

Chacun de ces appareils ne fut construit qu'à un exemplaire et aucun d'entre eux ne donna lieu à une production en série. Ils permirent cependant à l'industrie aéronautique yougoslave, déjà ancienne de plusieurs décennies, de passer avec succès le cap de l'aviation à réaction et d'être la première de la région à le faire. Le S-451, le S-451M et le J-451MM sont tous trois préservés au musée de l'aviation de Belgrade.

Versions

  • Ikarus 232 Pionir : Version précurseur dotée de moteurs Walter Mikron III de 65 cv. 1 exemplaire.
  • Ikarus J-451MM Stršljen : Version d'attaque au sol à train tricycle et réacteurs Marboré. 1 exemplaire.
  • Ikarus S-451 : Version agrandie du Pionir dotée de moteurs Walter Minor 6-III de 160 cv.
  • Ikarus S-451M : Version à réaction du S-451 propulsée par des Turbomeca Palas 056A de 150 kgp. 1 exemplaire.
  • Ikarus S-451M Zolja : Version du S-451M au fuselage allongé et avec des nacelles dans les ailes. 1 exemplaire.
  • Ikarus S-451MM Matica : Version biplace d'entraînement du J-451MM. 1 exemplaire.
  • Ikarus T-451MM Stršljen II : Version monoplace d'entraînement à l'acrobatie du J-451MM. 1 exemplaire.

Sur le forum…

  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les Ikarus 451 sont une famille d'avions expérimentaux construits en Yougoslavie dans les années 1950. C'est globalement une version agrandie de l'Ikarus 232 Pionir, un avion bimoteur dont le pilote était installé couché.

    Si l'Ikarus 232 était motorisé par 2 Walter Mikron III de 65 cv, le premier des Ikarus 451, le S-451, était motorisé par deux Minor 6-III de 160 hp. Les Ikarus 451 partageaient la même cellule de base, mais reçurent des cockpits ou des motorisations différentes. Le travail fut effectué sous la responsabilité de Dragoljub Beslin.

    Le S-451 voyait également son pilote en position couchée. Pour le reste, il était classique : monoplan à ailes basses, bimoteur, train d'atterrissage classique dont le train principal se rétractait dans les nacelles moteurs. Il vola pour la première fois le 22 septembre 1951. Il aurait été suivi d'un second exemplaire qui aurait volé le 26 février 1952 et aurait été armé de 2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm. Ils furent retirés du service en 1957 et l'un d'eux aurait été ferraillé.

    Il fut suivi du S-451M (pour Mlazni, jet), qui fut le premier avion à réaction yougoslave. 2 Turbomeca Palas 056A de 150 kgp remplaçaient les moteurs Minor 6-III dans les nacelles sous les ailes. Le pilote était cette fois en position assise : en effet, les essais montrèrent que la position couchée avait ses propres défauts notamment lors des piqués, et l'invention de la combinaison anti-G réglait les autres problèmes. Le train d'atterrissage était toujours classique, mais se rétractait sous les ailes entre les nacelles et le fuselage.

    Il vola pour la première fois le 25 octobre 1952 entre les mains du capitaine Tugomir Prebeg. Il fut équipé de façon à pouvoir emporter un canon HS-404A de 20 mm sous le fuselage (avec 50 obus) et 6 roquettes RS de 6,8 kg sous les ailes, car les Yougoslaves avaient l'intention d'en dériver un avion de combat opérationnel. Il vola jusqu'en 1959.

    Le S-451M Zolja (guêpe) vola pour la première fois en 1954, avec l'immatriculation civile YU-COH. Il avait les mêmes réacteurs que le S-451M, mais son fuselage était allongé, les nacelles logées dans l'aile et non plus en-dessous. Ses ailes se repliaient afin de faciliter l'accès aux réacteurs. Enfin, son empennage était cruciforme et non plus conventionnel. Sa construction était entièrement métallique. Il fut utilisé pour battre un record de vitesse dans la catégorie des avions ultra-léger le 19 mai 1960 avec 500,2 km/h, entre les mains d'Ivan Črnjarić.

    Ce dernier servit de base au J-451MM Stršljen (frelon), le J étant pour Jurisnik, soutien rapproché. Le J-451MM avait un train tricycle et des réacteurs deux fois plus puissants, des Marboré. Il emportait 2 canons HS-404 sous le fuselage. Il apparut en 1956.

    Il donna naissance lui aussi au S-451MM Matica (reine des abeilles), une variante biplace d'entraînement. Celle-ci battit un record de vitesse en 1957 avec 750,34 km/h. Le T-451MM Stršljen II, un monoplace d'entraînement à l'acrobatie, en fut également dérivé. L'aspect de ces 3 derniers appareils se rapprochait plus ou moins du Gloster Meteor.

    Chacun de ces appareils ne fut construit qu'à un exemplaire et aucun d'entre eux ne donna lieu à une production en série. Ils permirent cependant à l'industrie aéronautique yougoslave, déjà ancienne de plusieurs décennies, de passer avec succès le cap de l'aviation à réaction et d'être la première de la région à le faire. Le S-451, le S-451M et le J-451MM sont tous trois préservés au musée de l'aviation de Belgrade.


    Versions :

    Ikarus 232 Pionir : Prédécesseur, moteurs Walter Mikron III de 65 cv. 1 exemplaire, premier vol en 1947. Pilote en position couchée.

    Ikarus S-451 : Version agrandie du Pionir, moteurs Walter Minor 6-III de 160 cv. 1 exemplaire, premier vol en 1952. Pilote en position couchée.

    S-451M : Version à réaction du S-451 (réacteurs Turbomeca Palas de 150 kgp). 1 exemplaire, premier vol en 1952. Cockpit conventionnel.

    S-451M Zolja : S-451M avec un fuselage allongé et les nacelles dans les ailes. 1 exemplaire, premier vol en 1954.

    J-451MM Stršljen : Version à train tricycle et réacteurs Marboré. Destiné à être produit en série comme avion d'attaque au sol. 1 exemplaire, premier vol en 1956.

    S-451MM Matica : Version biplace d'entraînement du J-451MM. 1 exemplaire.

    T-451MM Stršljen II : Version monoplace d'entraînement à l'acrobatie du J-451MM. 1 exemplaire.




    https://en.wikipedia.org/wiki/Ikarus_451


    http://www.minijets.org/index.php?id=118


    http://www.minijets.org/index.php?id=117


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/451.html&prev=search


    http://www.muzejvazduhoplovstva.org.rs/eksponati.php?jez=eng&id=29


    http://www.aviastar.org/air/yugoslavia/ikarus_451.php


    http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft33041.htm
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer