Yakovlev UT-2

  • Au début des années 1930, Yakovlev étudia un appareil d'entraînement biplace plus moderne que le biplan Po-2. Le nouvel appareil, désigné AIR-10, s'inspirait de l'AIR-9, était monoplan et biplace en tandem, les cockpits étant séparés. Il était également construit en bois et métal et il disposait d'un moteur Shvetsov M-11E de 150 chevaux. Son train d'atterrissage était classique et fixe. Un moteur Renault Bengali de 120 chevaux fut testé, sans succès.

    Le prototype vola le 11 juillet 1935. Il remporta le concours face à ses concurrents et il fut approuvé par les VVS. Afin de simplifier sa construction, seul le bois fut utilisé. Le moteur M-11G, de 110 chevaux, fut sélectionné pour la série. De plus, AIR représentant les initiales d'Alexey Ivanovich Rykov, exécuté en 1938, Yakovlev choisit de désigner l'appareil Ya-20.

    La production en série commença en septembre 1937. L'appareil fut alors désigné UT-2 (uchebno-trenirovochnyi, avion d'entraînement basique et avancé). Il se montra difficile à piloter, avec une tendance à se mettre en vrille. Il fut remplacé par l'UT-2 (1940) doté d'un moteur M-11D de 125 chevaux.

    Afin d'améliorer sa stabilité, Yakovlev redessina l'aile et agrandit la dérive. le bord d'attaque devenait en flèche et non plus droit. Cela donna l'UT-2M apparu en 1941. L'UT-2 et l'UT-2M furent les principales versions construites.

    D'autres versions apparurent : l'UT-2N qui servit à tester des amortisseurs de train d'atterrissage, l'UT-2V d'entrainement au bombardement, l'UT-2MV d'attaque au sol légère (il emportait 200 kg de bombes et apparut en 1942), l'UT-2L à cockpit fermé qui, apparu en 1943, servirait de base au Yak-18, et le VT-2 à flotteurs. L'UT-2 pouvait également être équipé de skis.

    Outre l'Union soviétique, il fut utilisé par la France au sein du Régiment Normandie-Niemen, la Hongrie (33 exemplaires), la Mongolie, la Pologne (47 exemplaires au sein de la force aérienne, au moins 1 dans la marine), la Roumanie et la Yougoslavie.

    7243 exemplaires furent construits de 1937 à 1946. Utilisé après-guerre jusque dans les années 1950 (1956 pour la Yougoslavie), il reçut le nom de code OTAN "Mink". Malgré des modifications, il n'eut jamais une bonne tenue en vol et fut remplacé par le Yak-18 pour l'entraînement de base et le Yak-11 pour l'entraînement avancé. Il eut également une carrière dans les aéroclubs d'URSS.



    La fiche sur le site



    http://fr.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_UT-2


    http://jn.passieux.free.fr/html/YakUt2.php


    http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_UT-2


    http://www.aviastar.org/air/russia/yak_ut-2.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Au début des années 1930, Yakovlev étudia un appareil…
    …Un moteur Renault Bengali de 120 chevaux fut testé, sans succès.
    …Il se montra difficile à piloter, avec une tendance à se mettre en vrille.
    … Malgré des modifications, il n'eut jamais une bonne tenue en vol

    Aaah… rien ne vaut de bosser bien tranquille dans une bonne vieille prison Russe. :roll:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    De plus, AIR représentant les initiales d'Alexey Ivanovich Rykov, exécuté en 1938

    Normal, il n'a pas été condamné pour sabotage mais pour "esprit défaitiste".
    Donc exit le bureau d'étude au goulag et direct le peloton d'exécution.
    Non mais! Oser dire que la vodka finlandaise est meilleure que la russe… :tsss:
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer