Bell X-16

  • Le Bell X-16 est un projet d’avion de reconnaissance stratégique américain des années 1950.

    Au début des années 1950, l’USAF désire s’équiper d’un avion de reconnaissance stratégique propulsé par des réacteurs. Ce programme, désigné MX-2147, doit donner naissance à un appareil volant à plus de 20'000 mètres d’altitude et possédant un rayon d’action de 3'000 miles (4’800km).

    À partir du second semestre de 1953, les constructeurs aéronautiques Bell, Fairchild et Martin Aircraft commencent des travaux d’études préliminaires pour répondre à la demande. Les trois modèles proposés utilisent des turboréacteurs Pratt & Whitney J57-19 et, après une première étude des propositions, les modèles de Bell et de Martin sont choisis pour un développement ultérieur. À la fin de l’année 1954, Bell se voit attribuer un contrat pour la fabrication d'une maquette et d'un prototype de son Model 67. Il est désigné X-16 par l’USAF, une désignation peu commune pour ce type d’appareil, mais choisie afin de cacher à l’Union Soviétique la véritable nature des missions qu’il aurait à effectuer.

    Rapidement, une maquette à grande échelle du X-16 est réalisée et la construction d’un premier prototype commence. La conception du X-16 est innovante pour l’époque, car un effort important est porté afin de concevoir une structure la plus légère possible pour permettre d’emporter une grande quantité de carburant. Son fuselage est de section circulaire avec un diamètre relativement faible. Le pilote, seul membre d’équipage à bord, est installé dans un cockpit protégé par une verrière offrant une assez bonne visibilité. Les ailes, en position haute, sont légèrement en flèche. Elles ont un grand allongement (11,9) et un léger dièdre négatif. Elles supportent les deux nacelles contenant les réacteurs Pratt & Whitney J57-PW-37A. L'empennage est conventionnel, avec une dérive et des empennages horizontaux en flèche. Le train d’atterrissage est de type monovoie, avec des balancines, situées aux extrémités des ailes, qui se déploient une fois l’avion au sol. Il semblerait que la conception des ailes, avec une structure légère et un grand allongement, les rendait particulièrement flexibles.

    28 exemplaires sont commandés par l’USAF, mais le programme est abandonné en 1956 alors que le premier appareil est achevé à environ 80%. C’est finalement sur le projet de Martin Aircraft que l’USAF porte son choix. Cet avion, directement dérivé du B-57 Canberra, deviendra le RB-57D. Bien qu'aucun X-16 n’ait jamais été achevé, il contribua à la conception d’autres avions grâce à sa structure légère. Il a également joué un rôle moteur dans le développement des versions à haute altitude du réacteur J57, qui équiperont plus tard, entre autres, le Lockheed U-2.


    Versions :
    X-16 : Désignation par l’USAF de la version de base, choisie afin de cacher à l’URSS qu’il est un avion de reconnaissance stratégique.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun.


    Caractéristiques et performances :
    Equipage : 1
    Longueur : 18,55 m
    Envergure : 35,0 m
    Hauteur : 5,2 m
    Surface alaire : 102,19 m2
    Masse à vide : 10’582 kg
    Masse maximale au décollage : 16’420 kg
    Moteurs : 2 réacteurs Pratt & Whitney J57-PW-37A de 45,20 kN (4’600 kgp) chacun
    Vitesse max haute altitude: 885 km/h
    Plafond opérationnel : 21’900 m
    Rayon d’action : 5’310 km
    Armement : sans.



    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Bell_X-16

    https://history.nasa.gov/monograph31.pdf

    https://www.airspacemag.com/history-of-flight/loser-x-planes-27405068/?page=2

    https://www.reddit.com/r/WeirdWings/comments/980ej5/bell_x16_the_twinengine_u2_that_never_was/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer