Tsybine NM-1

Rappels

  • Catégorie : Avion expérimental
  • Constructeur : Tsybine drapeau du pays
  • Premier vol : 7 avril 1959
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Essais en vol
  • Voir aussi… : Tsybine RSR

Historique

En 1956, Tsybine présenta aux autorités soviétiques un projet d'avion de reconnaissance à Mach 3, le RSR. Celui-ci était ambitieux et Tsybin envisageait de construire un démonstrateur simplifié, le NM-1 (pour Naturnaya Model, modèle grandeur nature). Les autorités soviétiques approuvèrent le RSR le 31 août 1956, puis le NM-1 à l'automne suivant.

Le NM-1 reprend la configuration prévue pour le RSR, à peine plus petit (26,57 m de long contre 27,4 m pour le RSR). La construction est faite de tubes d'acier recouverts de duralumin. 2 réservoirs de kérosène sont placés dans le fuselage, et un réservoir d'eau dans le nez sert de ballast.

Il s'agit d'un monoplace à cabine fermée doté d'un siège éjectable. Le train d'atterrissage est mono-voie, avec un patin ventral rétractable hydrauliquement, une roulette de queue et des balancines rétractables sous les nacelles moteurs.

Ces dernières sont situées en bout d'ailes et contiennent des réacteurs Mikouline AM-5 de 2000 kgp, des réacteurs éprouvés notamment sur le Yak-25 Flashlight, au lieu des Sokoliev D-21 de 2200 kgp prévus sur le RSR. Contrairement au RSR, les entrées d'air ne disposent pas de cône central. Ces ailes sont médianes et en forme de diamant. L'empennage est conventionnel et en diamant également. Le tout fait penser au Myasishchev M-50 Bounder contemporain.

La construction de l'unique exemplaire commença en 1957 et s'acheva en septembre 1958. Amet Khan Sultan débuta les essais de roulage le 1er octobre. Ceux-ci amène le TsaGi à recommander de rajouter des saumons d'ailes à l'extérieur des nacelles moteurs, ce qui fut fait.

Pour les décollages, un chariot à deux roues, largable, était fixé sous le patin ventral. Le vol inaugural a lieu le 7 avril 1959, escorté par un Yak-25. Le décollage, prévu à 220 km/h, s'effectue en réalité à 325 km/h et le chariot se brise après son largage, effectué à 40 mètres d'altitude. Ce chariot fut équipé d'un parachute après ce premier vol.

Sultan fait voler l'appareil à 500 km/h et constate un léger roulis. L'appareil atterrit à 275 km/h, au lieu des 185 prévus. 32 vols en tout furent effectués, soit par Sultan soit par Zakharov, jusqu'en avril 1959.

Les qualités de vol furent jugées généralement excellentes et prouvèrent que la conception du RSR était bonne, malgré la stabilité neutre ou négative en roulis. Cela nécessita de modifier profondément le RSR en R-020, particulièrement autour des ailes et de l'empennage, afin de le rendre plus maniable à haute altitude.

Malgré tout, le RSR ne fut jamais mené à terme, annulé par Khrouchtchev pour des raisons stratégiques et politiques.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 9 200 kg (20 283 lbs)
  • Masse à vide : 7 850 kg (17 306 lbs)
  • Surface alaire : 64 m² (689 sq. ft)
  • Envergure : 10,48 m (34,383 ft) (10,8 m selon certaines sources)
  • Longueur : 26,57 m (87,172 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Vitesse maximum : 500 km/h (311 mph, 270 kts)
  • Distance de décollage : 1 325 m (4 347 ft)
  • Vitesse d'atterrissage : 275 km/h (171 mph, 148 kts)
  • Distance d'atterrissage : 1 180 m (3 871 ft)
  • Plafond opérationnel : 4 000 m (13 123 ft)
  • Rapport poussée/masse à sec maxi au décollage : 0.43
  • Charge alaire maxi au décollage : 143.75 kg/m²
  • Rapport poussée/masse à sec à vide : 0.51
  • Charge alaire à vide : 122.66 kg/m²

Motorisation

  • 2 × réacteurs Mikouline AM-5 de 2 000 kgp (20 kN, 4 409 lbf)
  • Carburant (masse) : 1 200 kg (2 646 lbs)

Sur le forum…

  • J'ignorais qu'Amet Khan Sultan avait été pilote d'essai après la guerre. Il faisait partie des as de l'armée de l'air soviétique durant la Seconde Guerre Mondiale. Il avait une ascendance qui aurait pu lui poser de sérieux problèmes (sa mère était une Tatare de Crimée, peuple qui fut déporté en 1944 par Staline au motif qu'il avait collaboré avec l'occupant nazi) mais visiblement ça n'a pas été le cas.

    Sinon, j'ai l'impression que Krasnayazvezda n'est plus mis à jour depuis des lustres.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Avec une vidéo.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En 1956, Tsybine présenta aux autorités soviétiques un projet d'avion de reconnaissance à Mach 3, le RSR. Celui-ci était ambitieux et Tsybin envisageait de construire un démonstrateur simplifié, le NM-1 (pour Naturnaya Model, modèle grandeur nature). Les autorités soviétiques approuvèrent le RSR le 31 août 1956, puis le NM-1 à l'automne suivant.

    Le NM-1 reprend la configuration prévue pour le RSR, à peine plus petit (26,57 m de long contre 27,4 m pour le RSR). La construction est faite de tubes d'acier recouverts de duralumin. 2 réservoirs de kérosène sont placés dans le fuselage, et un réservoir d'eau dans le nez sert de ballast.

    Il s'agit d'un monoplace à cabine fermée doté d'un siège éjectable. Le train d'atterrissage est mono-voie, avec un patin ventral rétractable hydrauliquement, une roulette de queue et des balancines rétractables sous les nacelles moteurs.

    Ces dernières sont situées en bout d'ailes et contiennent des réacteurs Mikouline AM-5 de 2000 kgp, des réacteurs éprouvés notamment sur le Yak-25 Flashlight, au lieu des Sokoliev D-21 de 2200 kgp prévus sur le RSR. Contrairement au RSR, les entrées d'air ne disposent pas de cône central. Ces ailes sont médianes et en forme de diamant. L'empennage est conventionnel et en diamant également. Le tout fait penser au Myasishchev M-50 Bounder contemporain.

    La construction de l'unique exemplaire commença en 1957 et s'acheva en septembre 1958. Amet Khan Sultan débuta les essais de roulage le 1er octobre. Ceux-ci amène le TsaGi à recommander de rajouter des saumons d'ailes à l'extérieur des nacelles moteurs, ce qui fut fait.

    Pour les décollages, un chariot à deux roues, largable, était fixé sous le patin ventral. Le vol inaugural a lieu le 7 avril 1959, escorté par un Yak-25. Le décollage, prévu à 220 km/h, s'effectue en réalité à 325 km/h et le chariot se brise après son largage, effectué à 40 mètres d'altitude. Ce chariot fut équipé d'un parachute après ce premier vol.

    Sultan fait voler l'appareil à 500 km/h et constate un léger roulis. L'appareil atterrit à 275 km/h, au lieu des 185 prévus. 32 vols en tout furent effectués, soit par Sultan soit par Zakharov, jusqu'en avril 1959.

    Les qualités de vol furent jugées généralement excellentes et prouvèrent que la conception du RSR était bonne, malgré la stabilité neutre ou négative en roulis. Cela nécessita de modifier profondément le RSR en R-020, particulièrement autour des ailes et de l'empennage, afin de le rendre plus maniable à haute altitude.

    Malgré tout, le RSR ne fut jamais mené à terme, annulé par Khrouchtchev pour des raisons stratégiques et politiques.




    http://prototypes.free.fr/nm1/nm1-4.htm


    http://www.krasnayazvezda.com/air/appareils/bombardiers/tsybinersr.php


    https://en.wikipedia.org/wiki/Tsybin_RSR


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.testpilot.ru/russia/tsybin/nm/nm1_e.htm&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/nm1.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer