Dornier Do 29

Rappels

  • Catégorie : Avion expérimental
  • Constructeur : Dornier drapeau du pays
  • Premier vol : 12 décembre 1958
  • Production : 2 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Essais en vol
Dornier Do 29

Historique

Le Dornier Do 29 est un prototype d’avion léger monoplace, équipé de deux moteurs à hélices propulsives orientables, d’ailes hautes, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique fixe.

C’est au cours de la seconde guerre mondiale qu’Heinrich Focke, cofondateur du constructeur d’hélicoptère allemand Focke, Achgelis & Co., conçoit un avion à décollage et atterrissage court (ADAC) utilisant une hélice orientable. Désigné Fa 269, cet avion monomoteur est équipé de deux hélices propulsives, situées derrière les ailes, qui peuvent être basculées vers le bas pour décoller et atterrir sur de petites distances. Mais alors en plein conflit, il n’est pas possible pour cette entreprise de développer le concept.

Dans les années 1950, un regain d’intérêt pour les avions ADAC permet à Dornier de réévaluer le concept dessiné par Heinrich Focke. Un contrat est même signé par le gouvernement allemand pour développer un avion utilisant ce système d’hélices propulsives pivotantes et d’en construire ensuite trois prototypes. Les travaux de conception sont menés en collaboration avec le DFVLR ("Deutschen Fotschungs und Versuchsanstalt für Luft-und Raumfahrt", ou "Laboratoires de recherche sur l'aéronautique et l'astronautique allemands").

Pour concevoir le nouvel appareil, désigné Do-29, l’équipe responsable reprend le dessin de la cellule de l’avion léger Do-27. La motorisation choisie est composée de deux Lycoming GO-480 montés sous les ailes. Ces moteurs sont équipés d’hélices propulsives tripales installées sur un arbre de transmission pouvant être dirigé vers le bas jusqu’à un angle de 90°. De plus, une boite de transmission reliant les deux hélices permettent qu’en cas de panne d’un des moteurs, les deux hélices continuent de fonctionner sans que cela risque de déstabiliser l’appareil. L’avant du fuselage est entièrement redessiné, ressemblant à celui d’un hélicoptère : arrondi et largement vitré, permettant une bonne visibilité vers l’avant, les côté, ainsi que vers le bas. Pour plus de sécurité, le pilote est installé sur un siège éjectable Martin-Baker. Si le reste du fuselage et l’empennage horizontal sont semblable au modèle d’origine, la dérive et le train avant sont modifiés.



Deux prototypes sont finalement construits : le DO 29 V1 (N° série 29-001) et le DO 29 V2 (N° série 29-002), le troisième ne devant être construit qu’en cas de besoin. Le premier vol d’un Do-29 est effectué le 12 décembre 1958 par le premier prototype, immatriculé YA + 101. Durant les essais, les hélices ne sont braquées qu’à 60°, mais les résultats sont déjà exceptionnels avec une vitesse de décrochage de seulement 24 km/h ! Les décollages sont également très courts, les différentes sources donnent des distances de 80 à 123 m selon la masse au décollage…

Malgré ces résultats encourageants le projet Do-29 est arrêté après la fin de ces essais en vol et l’utilisation d’hélices propulsives inclinables n’est pas poursuivie dans d’autres programmes. Les deux prototypes sont retirés, un est encore visible au Dornier Museum à Friedrichshafen, en Allemagne.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 500 kg (5 512 lbs)
  • Masse normale au décollage : 2 400 kg (5 291 lbs)
  • Surface alaire : 21,8 m² (234,653 sq. ft)
  • Hauteur : 2,69 m (8,825 ft)
  • Envergure : 13,2 m (43,307 ft)
  • Longueur : 9,5 m (31,168 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Vitesse maximum : 330 km/h (205 mph, 178 kts) (calculée : 230 km/h atteints pendant les essais).
  • Vitesse de décrochage : 24 km/h (15 mph, 13 kts)
  • Distance de décollage : 80 m (262 ft) (123 m à pleine charge).
  • Distance d'atterrissage : 81 m (266 ft)
  • Vitesse de croisière maximum : 285 km/h (177 mph, 154 kts) (calculée : 200 km/h atteints pendant les essais).
  • Distance franchissable : 400 km (249 mi, 216 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 500 m (21 325 ft)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.16 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 114.68 kg/m²

Motorisation

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    Corrigé sur le site, merci !
    Merci également! (j'avais pas encore pris le temps de modifier la coquille)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Corrigé sur le site, merci !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bien vu, merci! ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Le Dornier Do 29 est un prototype d’avion léger monoplace, équipé de deux moteurs à hélices propulsives orientables, d’ailes hautes, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique fixe.

    C’est au cours de la seconde guerre mondiale qu’Heinrich Focke, cofondateur du constructeur d’hélicoptère allemand Focke, Achgelis & Co., conçoit un avion à décollage et atterrissage court (ADAC) utilisant une hélice orientable. Désigné Fa 269, cet avion monomoteur est équipé de deux hélices propulsives, situées derrière les ailes, qui peuvent être basculées vers le base pour décoller et atterrir sur de petites distances. Mais alors en plein conflit, il n’est pas possible pour cette entreprise de développer le concept.

    Un petit "e" en trop? :p
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Merci pour cette belle fiche Jericho

    Sympathique concept en effet. :)

    Mais pas aussi abouti que le V-22 Osprey, convenons-en. :)

    Ahahahah incorrigible :D
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette belle fiche Jericho

    Sympathique concept en effet. :)

    Mais pas aussi abouti que le V-22 Osprey, convenons-en. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ansierra117 a écrit

    J'adore le concept il est dinguissime !
    J'ai également ce concept, mais je trouve un peu dommage qu'il n'ait pas été utilisé par la suite pour une série d'appareils biplaces d'observation, de liaisons ou même pourquoi pas de contrôle aérien avancé.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Jericho pour la fiche !!!!! Il a tellement la classe cet avion !!!!! J'adore le concept il est dinguissime !
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clans'!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer