Jodel D-140 Mousquetaire

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : Jodel drapeau du pays
  • Premier vol : 4 juillet 1958
  • Production : 302 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En France, l'aviation civile prit son essor peu après la seconde guerre mondiale. 2 ingénieurs, Édouard Joly et Jean Délémontez conçurent ensemble une famille d'avions nommée d'après la première syllabe de leur nom : Jodel. Les Jodel furent construits à partir de 1946 à Challanges. La société Les Avions Jodel est désormais basée à Beaune, en Bourgogne.

En 1957, ils avaient déjà construits plusieurs modèles, dont le D-9 "Bébé", lorsque Delémontez fut convaincu par Lucien Querey qu'il fallait proposer un quadriplace. Celui-ci prit le nom de Jodel D-140 "Mousquetaire" et 3 prototypes furent construits.

Le premier prototype, immatriculé F-BIZE, effectua son vol inaugural le 4 juillet 1958 entre les mains de Lucien Querey. Les deux autres prototypes furent immatriculés F-BIZA et F-BIZB. Les essais seront poursuivis par Léon Biancotto.

C'est un appareil en bois et toile, à train classique. Il se distingue par une aile à double dièdre.

La première version, le D-140A, fut construite à 45 exemplaires. Elle fut suivie par le D.140B Mousquetaire II, qui possédait de meilleurs freins et un meilleur refroidissement du moteur. Le modèle B fut construit à 56 exemplaires. Le modèle C, construit à 70 exemplaires, avait une dérive agrandie et en flèche. Elle apparut en 1962. Les D-140A qui reçurent la dérive du D-140C furent appelés D-140AC.

Le Modèle E, ou Mousquetaire IV, avait une dérive encore plus grande et un empennage monobloc. 43 exemplaires furent construits depuis 1964. Le modèle R, appelé aussi Abeille, était destiné au remorquage de planeurs et avait une verrière offrant une plus grande visibilité. Elle fut construite à 28 exemplaires, dont le premier vola en juin 1965 entre les mains de Paul Talman.

Ces 2 dernières versions ont intéressée l'armée de l'air, qui commanda 18 D-140E et 15 D-140R. 18 D-140 sont toujours utilisés. Ils sont basés à Romorantin, Solenzara et à Salon-de-Provence et servent à l'entraînement des pilotes et au remorquage de planeurs.



282 appareils furent construits en usine. Une vingtaine au moins d'appareils firent l'objet d'une construction amateur, d'après les plans disponibles. Ces appareils peuvent recevoir un moteur Lycoming de 200 ch en lieu et place du moteur de 180 ch habituel.

L'appareil connut un franc succès dans les aéroclubs, grâce à sa robustesse, à sa grande autonomie (il emporte 260 litres d'essence), à sa capacité d'évacuation sanitaire, à ses possibilités d'intervenir en montagne équipé de skis.

Versions

  • Jodel D-140 : Prototype, un exemplaire. Moteur Lycoming O-360 de 180 hp.
  • Jodel D-140A Mousquetaire : 1ere version de série avec cabine ventilée, 45 exemplaires.
  • Jodel D-140B Mousquetaire II : Version améliorée au niveau des freins, du capot-moteur et de la ventilation, 56 exemplaires.
  • Jodel D-140C Mousquetaire III : Version à la dérive agrandie, 70 exemplaires.
  • Jodel D-140E Mousquetaire IV : D-140C avec un empennage monobloc et des ailerons modifiés. 43 exemplaires.
  • Jodel D-140R Abeille : Version utilisée pour le remorquage des planeurs, 28 exemplaires

Sur le forum…

  • Mousquetaire réserviste :mrgreen:
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En France, l'aviation civile prit son essor peu après la seconde guerre mondiale. 2 ingénieurs, Édouard Joly et Jean Délémontez conçurent ensemble une famille d'avions nommée d'après la première syllabe de leur nom : Jodel. Les Jodel furent construits à partir de 1946 à Challanges. La société Les Avions Jodel est désormais basée à Beaune, en Bourgogne.

    En 1957, ils avaient déjà construits plusieurs modèles, dont le D-9 "Bébé", lorsque Delémontez fut convaincu par Lucien Querey qu'il fallait proposer un quadriplace. Celui-ci prit le nom de Jodel D-140 "Mousquetaire" et 3 prototypes furent construits.

    Le premier prototype, immatriculé F-BIZE, effectua son vol inaugural le 4 juillet 1958 entre les mains de Lucien Querey. Les deux autres prototypes furent immatriculés F-BIZA et F-BIZB. Les essais seront poursuivis par Léon Biancotto.

    C'est un appareil en bois et toile, à train classique. Il se distingue par une aile à double dièdre.

    La première version, le D-140A, fut construite à 45 exemplaires. Elle fut suivie par le D.140B Mousquetaire II, qui possédait de meilleurs freins et un meilleur refroidissement du moteur. Le modèle B fut construit à 56 exemplaires. Le modèle C, construit à 70 exemplaires, avait une dérive agrandie et en flèche. Elle apparut en 1962. Les D-140A qui reçurent la dérive du D-140C furent appelés D-140AC.

    Le Modèle E, ou Mousquetaire IV, avait une dérive encore plus grande et un empennage monobloc. 43 exemplaires furent construits depuis 1964. Le modèle R, appelé aussi Abeille, était destiné au remorquage de planeurs et avait une verrière offrant une plus grande visibilité. Elle fut construite à 28 exemplaires, dont le premier vola en juin 1965 entre les mains de Paul Talman.

    Ces 2 dernières versions ont intéressée l'armée de l'air, qui commanda 18 D-140E et 15 D-140R. 18 D-140 sont toujours utilisés. Ils sont basés à Romorantin, Solenzara et à Salon-de-Provence et servent à l'entraînement des pilotes et au remorquage de planeurs.

    282 appareils furent construits en usine. Une vingtaine au moins d'appareils firent l'objet d'une construction amateur, d'après les plans disponibles. Ces appareils peuvent recevoir un moteur Lycoming de 200 ch en lieu et place du moteur de 180 ch habituel.

    L'appareil connut un franc succès dans les aéroclubs, grâce à sa robustesse, à sa grande autonomie (il emporte 260 litres d'essence), à sa capacité d'évacuation sanitaire, à ses possibilités d'intervenir en montagne équipé de skis.


    La fiche sur le site


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jodel_D-140


    http://www.lesavions.net/index.php?option=com_content&task=view&id=121&Itemid=1


    http://www.d140.fr/


    http://fgonet.pagesperso-orange.fr/mousquetaire/page_mouss.htm


    http://www.airactu.com/wikisite/doku.php?id=dossier:generale:jodel_d140_mousquetaire


    http://en.wikipedia.org/wiki/SAN_Jodel_D.140_Mousquetaire
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer