Junkers G 38

Rappels

  • Catégorie : Avion de ligne
  • Constructeur : Junkers
  • Premier vol : 6 novembre 1929
  • Production : 2 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Mitsubishi Ki-20

Historique

Dès 1909, Hugo Junkers prévoyait qu'un jour les avions pourraient emporter un millier de passagers. Et malgré les limitations de la technique de l'époque, il essaya de concevoir un tel appareil.

Sa solution, en attendant, était de recourir à l'aile volante. En 1928, il se lança dans l'étude du G.38, un avion qui emportait 30 passagers et 7 membres d'équipage. L'aile était tellement épaisse (1,7 mètres de haut) qu'on pouvait y loger quatre passagers et permettre aux mécaniciens d'accéder aux moteurs de l'intérieur. Pour le confort des passagers, des vitres étaient placés sur le bord d'attaque de cette aile.

Cette aile avait une envergure de 44 mètres et logeait 4 moteurs en nacelle, d'abord deux Junkers L.55 de 650 cv et deux Junkers L.8 de 400 cv. Elles actionnaient des hélices quadripales (pour les plus proches du fuselage) et bipales de 4,5 mètres de diamètres.

L'appareil avait cependant un fuselage traditionnel, qui logeait les 30 autres passagers (une autre configuration donne 6 passagers par aile plus 22 passagers dans le fuselage). C'est en fait un premier exemple d'aile volante à fuselage intégré, qu'on retrouvera bien plus tard sur le Boeing X-48. L'empennage était biplan avec 3 dérives. Le train était classique et fixe.

C'était à son époque le plus grand appareil du monde. A titre de comparaison, le Ford Trimotor contemporain (le DC-3 n'existait pas encore) n'emportait que 9 passagers.

2 exemplaires seulement furent construits : Deutschland et Hindenburg. Le premier, immatriculé D-2000, effectua son vol inaugural le 6 novembre 1929, puis établit 4 records mondiaux pendant ses essais en vol, de vitesse, de distance et d'endurance avec un fret de 5000 kg. La Deutsche Lufthansa le mit en service le 2 mai 1930, au départ de Berlin avec comme destination Copenhague, Venise et Rome.

Le D-2000 fut modifié en 1932 pour recevoir les 4 moteurs L88 ainsi que des hélices toutes quadripales et un double-pont. Il fut alors ré-immatriculé D-AZUR et reçut comme désignation G 38a. Le second exemplaire, D-2500 ou Hindenburg, était construit d'emblée avec deux ponts et emportait 34 passagers. Immatriculé D-APIS, il fut mis en service en septembre 1931 par la Lufthansa entre Berlin et Hanovre, Amsterdam et Londres. Lui reçut pour désignation G 38ce.



En 1934, les deux exemplaires furent remotorisés avec 4 Jumo 204, leur fournissant un total de 3000 kW. Mais en 1936 à Dessau, le D-2000 s'écrasa, heureusement sans faire de victime.

Le D-2500 Hindenburg fut réquisitionné par la Luftwaffe dès septembre 1939, et fut utilisé comme avion de transport. Alors qu'il était à Athènes, le 17 mai 1941, il fut détruit lors d'un bombardement allié.

Le G.38 fut décliné en une version militaire, le K.51. Cette version ne fut pas retenue et ne fut jamais construite, mais elle servit de base au Mitsubishi Ki-20.


Texte de Clansman.

Ancien pays utilisateur

  • Allemagne du IIIe Reich : cocardeLuftwaffe (1 exemplaire)  —  G 38 D-2500

Versions

  • Junkers G 38a : Désignation du 1er exemplaire après modifications en 1932.
  • Junkers G 38ce : Désignation du 2nd exemplaire.
  • Junkers K.51 : Projet d'une version militaire du G 38, restée sans suite.

Sur le forum…

  • Ouaip, désolé. C'est déjà corrigé sur la fiche du site.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    L'appareil avait cependant un fuselage traditionnel, qui logeait les 30 autres passagers (une autre configuration donne 6 passagers par aile plus 22 passagers dans le f.

    fuselage?
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Très intéressant et je trouve toujours aussi fascinant comme appareil !
    Je ne sais pas qui a fait cette commande ;) mais ils te remercie beaucoup ;)
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui, c'est assez impressionnant.

    La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Eh ben dis, un avion bien peu connu, mais super intéressant, merci pour la fiche. Et merci aussi au passeur de commande!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai reçu une "commande". :hehe:


    Dès 1909, Hugo Junkers prévoyait qu'un jour les avions pourraient emporter un millier de passagers. Et malgré les limitations de la technique de l'époque, il essaya de concevoir un tel appareil.

    Sa solution, en attendant, était de recourir à l'aile volante. En 1928, il se lança dans l'étude du G.38, un avion qui emportait 30 passagers et 7 membres d'équipage. L'aile était tellement épaisse (1,7 mètres de haut) qu'on pouvait y loger quatre passagers et permettre aux mécaniciens d'accéder aux moteurs de l'intérieur. Pour le confort des passagers, des vitres étaient placés sur le bord d'attaque de cette aile.

    Cette aile avait une envergure de 44 mètres et logeait 4 moteurs en nacelle, d'abord deux Junkers L.55 de 650 cv et deux Junkers L.8 de 400 cv. Elles actionnaient des hélices quadripales (pour les plus proches du fuselage) et bipales de 4,5 mètres de diamètres.

    L'appareil avait cependant un fuselage traditionnel, qui logeait les 30 autres passagers (une autre configuration donne 6 passagers par aile plus 22 passagers dans le f. C'est en fait un premier exemple d'aile volante à fuselage intégré, qu'on retrouvera bien plus tard sur le Boeing X-48. L'empennage était biplan avec 3 dérives. Le train était classique et fixe.

    C'était à son époque le plus grand appareil du monde. A titre de comparaison, le Ford Trimotor contemporain (le DC-3 n'existait pas encore) n'emportait que 9 passagers.

    2 exemplaires seulement furent construits : Deutschland et Hindenburg. Le premier, immatriculé D-2000, effectua son vol inaugural le 6 novembre 1929, puis établit 4 records mondiaux pendant ses essais en vol, de vitesse, de distance et d'endurance avec un fret de 5000 kg. La Deutsche Lufthansa le mit en service le 2 mai 1930, au départ de Berlin avec comme destination Copenhague, Venise et Rome.

    Le D-2000 fut modifié en 1932 pour recevoir les 4 moteurs L88 ainsi que des hélices toutes quadripales et un double-pont. Il fut alors ré-immatriculé D-AZUR et reçut comme désignation G 38a. Le second exemplaire, D-2500 ou Hindenburg, était construit d'emblée avec deux ponts et emportait 34 passagers. Immatriculé D-APIS, il fut mis en service en septembre 1931 par la Lufthansa entre Berlin et Hanovre, Amsterdam et Londres. Lui reçut pour désignation G 38ce.

    En 1934, les deux exemplaires furent remotorisés avec 4 Jumo 204, leur fournissant un total de 3000 kW. Mais en 1936 à Dessau, le D-2000 s'écrasa, heureusement sans faire de victime.

    Le D-2500 Hindenburg fut réquisitionné par la Luftwaffe dès septembre 1939, et fut utilisé comme avion de transport. Alors qu'il était à Athènes, le 17 mai 1941, il fut détruit lors d'un bombardement allié.

    Le G.38 fut décliné en une version militaire, le K.51. Cette version ne fut pas retenue et ne fut jamais construite, mais elle servit de base au Mitsubishi Ki-20.



    http://all-aero.com/index.php/5392-junkers-g38


    https://fr.wikipedia.org/wiki/Junkers_G_38


    https://en.wikipedia.org/wiki/Junkers_G.38


    http://jn.passieux.free.fr/html/Junkers_G38.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer