OKB-1 140

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : OKB-1 drapeau du pays
  • Premier vol : 30 septembre 1948
  • Production : 2 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : OKB-1 EF 131

Historique

Dès 1947, le Dr Brunolf Baade plancha sur une version améliorée de l'EF 131 au sein de l'OKB-1. Le principal changement se fit au niveau des moteurs : les 6 Jumo 004 d'origine, peu puissants et peu fiables, furent remplacés par 2 réacteurs soviétiques, des Mikouline AM-TKRD-01 (ou AM-01) de 32,372 kN (7280 lbf). L'armement défensif fut également renforcé : l'appareil disposait d'une tourelle dorsale VDB-6 et d'une tourelle ventrale NDB-1M, toutes deux contrôlées à distance par le mitrailleur à l'aide de périscopes.

Pour le reste, l'appareil reprenait la configuration de l'EF 131 avec son nez vitré servant d'habitacle et ses ailes en flèche inversées. Le cockpit était protégé par un blindage compris entre 11 et 20 mm. Il prit la désignation "140" (certaines sources l'appellent EF-140, mais il semble que ce soit erroné).

Le fuselage était de type semi-monocoque, construit en alliage d'aluminium, avec de l'acier pour les parties les plus exposées aux contraintes. L'appareil semblait un peu plus court que l'EF 131, mais avait une envergure accrue. La masse à vide par contre était plus importante.

Le premier prototype du 140 était en réalité le second prototype de l'EF-131 resté inachevé. Sa construction en tant que telle fut achevée en septembre 1948 et il fut démonté pour être transporté à Tioply Stan dans la banlieue de Moscou (aujourd'hui, Tioply Stan fait partie de Moscou).

Le vol inaugural eut lieu le 30 septembre 1948 entre les mains de Wolfgang Tsize, un ancien as allemand (d'autres sources indiquent le 15 mars 1949). L'alimentation des nouveaux réacteurs posa très vite problème et les systèmes de contrôle du carburant durent être changé pour poursuivre les essais constructeurs. C'est à cette époque, en octobre 1948, qu'Alekseyev fut nommé constructeur en chef de l'OKB-1 après la fermeture de son propre bureau d'études. Les essais en vol se terminèrent le 24 mai 1949, après seulement 7 vols.

Le 140 était à la base un bombardier avec une capacité secondaire de reconnaissance. Mais le conseil des Ministres, à travers la directive N°1886-696 de mai 1949, exigea que l'appareil devienne un appareil de reconnaissance tactique et soit pourvu de réacteurs VK-1. En effet, l'Il-28 nouvellement apparu se montrait prometteur dans le rôle de bombardement.

L'exemplaire du 140 fut alors modifié en 140-R entre juin et juillet 1949, avec de nouvelles nacelles pour les réacteurs (centrifuges et non plus axiaux comme le AM-TKRD-01), des réservoirs en bout d'ailes (ce qui portait le total de carburant à 14300 litres), ainsi que de nouvelles tourelles : une DT-V1 en position dorsale et une DT-N1 en position ventrale. Ces tourelles disposaient chacune de 2 canons de 23 mm et étaient plus efficaces contre les chasseurs ennemis que l'ancien système. Il pouvait emporter 8 bombes de 100 kg (SAB-100/55 ou SAB-100/75) ou 12 bombes FOTAB-50/35 de 50 kg pour un total de 800 kg (le 140 emportait plus de 4 tonnes).

Les travailleurs allemands n'étant pas autorisés à aller à Tyoplyy Stan pour des raisons de sécurité, un aérodrome fut spécialement construit près de l'usine GOZ-1 (qui logeait le bureau d'études OKB-1) à Borki. Ce fut là que le 140-R effectua son vol inaugural, le 12 ou 20 octobre 1949 avec Fyodorov aux commandes. 4 vols d'essais seulement eurent lieu, montrant tous de sévères vibrations aux ailes.

Un second prototype fut terminé dans un rôle de bombardement et de reconnaissance : le 140-B/R. Il conservait les mêmes moteurs, mais l'augmentation du poids réduisait les performances attendues. Il avait commencé ses essais au sol et était sur le point d'entamer ses essais en vol, le 18 juin 1950, lorsque le Conseil des ministres décida d'arrêter le programme par le biais de la directive N°2474-974.

Ces appareils avaient été conçus dans le cas où les bombardiers de conception soviétiques soient des échecs. Mais au final, équiper l'Armée Rouge de bombardiers conçus par des Allemands fut considéré comme inacceptable, sans compter la difficulté de mise au point de l'aile en flèche inversée.

Versions

  • OKB-1 140 : Premier prototype, dédié au bombardement. Un exemplaire.
  • OKB-1 140-B/R : Second prototype, dédié à la reconnaissance et au bombardement.
  • OKB-1 140-R : Prototype "140" modifié dans un rôle de reconnaissance.
  • OKB-1 EF 140 : Désignation parfois donnée, à tort, à l'OKB-1 "140".
Longueur Envergure Hauteur Surface alaire Masse à vide Masse normale au décollage Masse maxi au décollage Plafond opérationnel Vitesse maximum Distance franchissable Charge militaire Équipage Carburant (volume)
OKB-1 140-R19,25 m (63,156 ft)21,87 m (71,752 ft)5,65 m (18,537 ft)61 m² (657 sq. ft)14 676 kg (32 355 lbs)25 543 kg (56 313 lbs)14 100 m (46 260 ft)837 km/h (520 mph, 452 kts)3 600 km (2 237 mi, 1 944 nm)4 14 300 l (3 778 US Gal., 3 146 UK Gal.)
OKB-1 14019,7 m (64,633 ft)19,4 m (63,648 ft)5,7 m (18,701 ft)58,4 m² (628,612 sq. ft)12 500 kg (27 558 lbs)24 500 kg (54 013 lbs)27 000 kg (59 525 lbs)16 000 m (52 493 ft)900 km/h (559 mph, 486 kts)6 500 km (4 039 mi, 3 510 nm)4 500 kg (9 921 lbs)4

Sur le forum…

  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Prototype de bombardier biréacteur soviétique de la fin des années 1940.


    Dès 1947, le Dr Brunolf Baade plancha sur une version améliorée de l'EF 131 au sein de l'OKB-1. Le principal changement se fit au niveau des moteurs : les 6 Jumo 004 d'origine, peu puissants et peu fiables, furent remplacés par 2 réacteurs soviétiques, des Mikouline AM-TKRD-01 (ou AM-01) de 32,372 kN (7280 lbf). L'armement défensif fut également renforcé : l'appareil disposait d'une tourelle dorsale VDB-6 et d'une tourelle ventrale NDB-1M, toutes deux contrôlées à distance par le mitrailleur à l'aide de périscopes.

    Pour le reste, l'appareil reprenait la configuration de l'EF 131 avec son nez vitré servant d'habitacle et ses ailes en flèche inversées. Le cockpit était protégé par un blindage compris entre 11 et 20 mm. Il prit la désignation "140" (certaines sources l'appellent EF-140, mais il semble que ce soit erroné).

    Le fuselage était de type semi-monocoque, construit en alliage d'aluminium, avec de l'acier pour les parties les plus exposées aux contraintes. L'appareil semblait un peu plus court que l'EF 131, mais avait une envergure accrue. La masse à vide par contre était plus importante.

    Le premier prototype du 140 était en réalité le second prototype de l'EF-131 resté inachevé. Sa construction en tant que telle fut achevée en septembre 1948 et il fut démonté pour être transporté à Tioply Stan dans la banlieue de Moscou (aujourd'hui, Tioply Stan fait partie de Moscou).

    Le vol inaugural eut lieu le 30 septembre 1948 entre les mains de Wolfgang Tsize, un ancien as allemand (d'autres sources indiquent le 15 mars 1949). L'alimentation des nouveaux réacteurs posa très vite problème et les systèmes de contrôle du carburant durent être changé pour poursuivre les essais constructeurs. C'est à cette époque, en octobre 1948, qu'Alekseyev fut nommé constructeur en chef de l'OKB-1 après la fermeture de son propre bureau d'études. Les essais en vol se terminèrent le 24 mai 1949, après seulement 7 vols.

    Le 140 était à la base un bombardier avec une capacité secondaire de reconnaissance. Mais le conseil des Ministres, à travers la directive N°1886-696 de mai 1949, exigea que l'appareil devienne un appareil de reconnaissance tactique et soit pourvu de réacteurs VK-1. En effet, l'Il-28 nouvellement apparu se montrait prometteur dans le rôle de bombardement.

    L'exemplaire du 140 fut alors modifié en 140-R entre juin et juillet 1949, avec de nouvelles nacelles pour les réacteurs (centrifuges et non plus axiaux comme le AM-TKRD-01), des réservoirs en bout d'ailes (ce qui portait le total de carburant à 14300 litres), ainsi que de nouvelles tourelles : une DT-V1 en position dorsale et une DT-N1 en position ventrale. Ces tourelles disposaient chacune de 2 canons de 23 mm et étaient plus efficaces contre les chasseurs ennemis que l'ancien système. Il pouvait emporter 8 bombes de 100 kg (SAB-100/55 ou SAB-100/75) ou 12 bombes FOTAB-50/35 de 50 kg, mais il semble que la charge militaire totale dépassait les 4 tonnes.

    Les travailleurs allemands n'étant pas autorisés à aller à Tyoplyy Stan pour des raisons de sécurité, un aérodrome fut spécialement construit près de l'usine GOZ-1 (qui logeait le bureau d'études OKB-1) à Borki. Ce fut là que le 140-R effectua son vol inaugural, le 12 ou 20 octobre 1949 avec Fyodorov aux commandes. 4 vols d'essais seulement eurent lieu, montrant tous de sévères vibrations aux ailes.

    Un second prototype fut terminé dans un rôle de bombardement et de reconnaissance : le 140-B/R. Il conservait les mêmes moteurs, mais l'augmentation du poids réduisait les performances attendues. Il avait commencé ses essais au sol et était sur le point d'entamer ses essais en vol, le 18 juin 1950, lorsque le Conseil des ministres décida d'arrêter le programme par le biais de la directive N°2474-974.

    Ces appareils avaient été conçus dans le cas où les bombardiers de conception soviétiques soient des échecs. Mais au final, équiper l'Armée Rouge de bombardiers conçus par des Allemands fut considéré comme inacceptable, sans compter la difficulté de mise au point de l'aile en flèche inversée.



    https://fr.wikipedia.org/wiki/OKB-1_EF_140


    http://prototypes.free.fr/ju287/ju287-5.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/OKB-1_140


    http://survincity.com/2013/07/experienced-bomber-ef-140/


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http%3A%2F%2Fwww.arms.ru%2Fair%2F140.htm&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http%3A%2F%2Fwww.airwar.ru%2Fenc%2Fxplane%2F140.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le March 9, 2020, 5:25 p.m.