Sukhoï Su-47 Berkut (OTAN : Firkin)

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : Sukhoï drapeau du pays
  • Premier vol : 25 septembre 1997
  • Production : 4 appareils construits (cellules neuves)
Sukhoï Su-47 Berkut (OTAN : Firkin)

Historique

A la fin de la seconde guerre mondiale, les soviétiques capturèrent au moins un Ju-287, un bombardier à ailes en flèche inversée. Il en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

Ce n'est qu'en 1983 que les VVS lancèrent un programme de démonstrateur à ailes inversées. Le projet fut confié à Sukhoï, largement assisté par le TsAGI. Il conçut alors le S-37 (S étant l'abréviation du mot russe Strelovidnoe krylo, pour "aile en flèche"). Mais lorsque l'URSS s'effondra et cessa de financer le projet, Sukhoï continua à y travailler, tout en le finançant sur fonds propres.

Le S-37 est à peu près aussi gros que les Su-27, dont il reprenait plusieurs éléments tels que la pointe avant, les dérives et le train d'atterrissage. Mais outre les ailes inversées, il comportait également une soute interne à missiles, ainsi que de la possibilité d'emporter un radar. Bien que pur démonstrateur, il était relativement facile d'en faire un chasseur opérationnel.

Le S-37 fut construit en matériaux composites (13% du poids) en aluminium et alliages de titane, et il semble que ses ailes soient repliables afin de pouvoir le placer dans les hangars russes. Ces mêmes ailes sont construites à 90% en matériaux composites. Comme son prédécesseur le Su-37, il dispose de 3 plans horizontaux : des canards entièrement mobiles à l'avant, les ailes inversées et des empennages d'envergure très réduites par ailleurs. Ces 3 plans en faisaient un avion particulièrement instable. Deux cônes de queue, de chaque côté de la tuyère, ont une longueur inégale : celui de gauche, le plus court, contient un radar arrière, tandis que celui de droite, plus allongé, loge un parachute de frein.



Il dispose également de CDVE, de moteurs Aviadvigatel D-30F6 avec poussée vectorielle avec un débattement de =/- 20°. Le pilote dispose d'un siège éjectable incliné à 60°, afin de mieux encaisser les G.

Le vol inaugural eut lieu le 25 septembre 1997, entre les mains d'Igor Votintsev. 4 prototypes furent construits en tout. La première partie des essais eut lieu entre janvier 2000 et décembre 2001.

Les tests démontrèrent qu'il disposait en effet d'une grande agilité, notamment en dogfight, une plus grande résistance au décrochage, une plus grande autonomie en vitesse subsonique, une plus grande stabilité à haut angle d'incidence, une vitesse de décrochage plus faible, et des distances de décollage et d'atterrissage plus courtes. Il supportait des facteurs de charge de 9 G. En revanche, il ne put jamais dépasser Mach 1,6 même à haute altitude.

Le S-37 servit avant tout de démonstrateur pour la Russie, pour les CDVE et les matériaux composites. Il fut surnommé officiellement Berkut (Aigle doré).
Sukhoï lui donna la désignation Su-47 en 2002, peut-être afin de le vendre comme chasseur, soit en Russie soit à l'export. L'armement qu'il aurait alors pu emporter aurait compris un canon GsH-30-1 de 30 mm, des missiles air-air R-77, R-77PD, R-73, K-74 sous 14 points d'emport (dont 6 à 8 sous les voilures), des missiles Kh-29T, Kh-29L, Kh-59M, Kh-31P, Kh-31A et des bombes KAB-500 et KAB-1500.

Mais le Su-47 ne fut jamais produit en série. Les S-37 construits servirent (et servent encore) de bancs d'essais pour de nouvelles technologies, développées pour les nouveaux Su-35BM et T-50.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions

Sur le forum…

  • m4v a écrit

    Il y a un truc qui me chagrine avec cet avion:

    ICI (Wikipédia Fr) on dit qu'il a une vitesse élevée et ils affichent même Mach 2.35

    tandis que LA (Wikipédia anglais) on nous dit que non, limité au début à Mach 1.6 avant de nous dire qu'elle a été augmentée à Mach 1.8 / Mach 2.2 …

    Wikipédia c'est cool surtout quand ca ne donne pas les mêmes statistiques d'une langue à l'autre. :S

    La fiche du site dit pas plus de Mach 1.6 …
    Merci pour cette remarque, m4v… et en russe il est donné à Mach 2. :roll:

    Lorsqu'on fait les fiches, on ne se fie pas trop à Wikipedia, sauf si on peut contrôler les sources annoncées, ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a souvent des différences entre les différentes langues (j'essaie toujours de regarder dans la langue du constructeur: parfois c'est une simple traduction de l'anglais, mais parfois c'est aussi plus fourni avec des sources intéressantes). De plus, il y a aussi régulièrement des erreurs qu'on repère en comparant les chiffres annoncés avec ceux des fiches techniques des constructeurs.

    En ce qui concerne le Berkut, si les chiffres retenus sont ceux de Wikipedia en anglais, c'est sûrement parce que cette vitesse semble avoir été atteinte durant les tests, et n'est donc pas une vitesse théorique.
    Quand à la limite de vitesse augmentée à Mach 1.8/2.2 en 2013, si mon (pauvre) anglais ne me trompe pas, il est dit qu'en 2014 ces chiffres ne sont pas encore confirmés officiellement par Sukhoi…

    Restons donc prudents… :)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il y a un truc qui me chagrine avec cet avion:

    ICI (Wikipédia Fr) on dit qu'il a une vitesse élevée et ils affichent même Mach 2.35

    tandis que LA (Wikipédia anglais) on nous dit que non, limité au début à Mach 1.6 avant de nous dire qu'elle a été augmentée à Mach 1.8 / Mach 2.2 …

    Wikipédia c'est cool surtout quand ca ne donne pas les mêmes statistiques d'une langue à l'autre. :S

    La fiche du site dit pas plus de Mach 1.6 …
    "Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher." Antoine de Saint-Exupéry
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je vais sortir les Gordon qui traitent du sujet, je suis sûr qu'il y aura toujours une info ou deux ^^
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Comme pour beaucoup d'autres fiches, j'ai du me tourner vers des sources anglaises, langue que je ne maîtrise pas parfaitement. Il est possible que des choses m'aient échappées. C'est pour ça que j'apprécie toujours des retours.

    Le Su-47 avait des éléments furtifs, mais je ne sais pas si l'aile en flèche inversée en fait partie. Et à ce que j'ai compris, ce n'était pas, pour les Russes, l'élément primordial à tester, mais les matériaux composites et les CDVE.

    Quoiqu'il en soit, c'est avec le YF-23 un appareil que j'aime beaucoup pour sa gueule. :D

    La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • c'est plus à la géométrie de l'aile que à l'avion entier que je faisait référence.

    Mais bon si pas de source alors le néant :ange:
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Alors là, la furtivité du Berkut… Il avait peut-être des éléments furtifs, mais j'ai rien trouvé de vraiment probant à ce sujet. Dans le doute, j'ai préféré m'abstenir d'en parler. :S
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • l en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

    Je croyais qu'il y avait aussi une furtivité accrus comparée à une flèche classique (schématiquement les ondes radar sont piégée entre le fuselage et l'aile) ? Vrai ou faux ?
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • D9, prépare ton Gordon. :bonnet:


    A la fin de la seconde guerre mondiale, les soviétiques capturèrent au moins un Ju-287, un bombardier à ailes en flèche inversée. Il en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

    Ce n'est qu'en 1983 que les VVS lancèrent un programme de démonstrateur à ailes inversées. Le projet fut confié à Sukhoï, largement assisté par le TsAGI. Il conçut alors le S-37 (S étant l'abréviation du mot russe Strelovidnoe krylo, pour "aile en flèche"). Mais lorsque l'URSS s'effondra et cessa de financer le projet, Sukhoï continua à y travailler, tout en le finançant sur fonds propres.

    Le S-37 est à peu près aussi gros que les Su-27, dont il reprenait plusieurs éléments tels que la pointe avant, les dérives et le train d'atterrissage. Mais outre les ailes inversées, il comportait également une soute interne à missiles, ainsi que de la possibilité d'emporter un radar. Bien que pur démonstrateur, il était relativement facile d'en faire un chasseur opérationnel.

    Le S-37 fut construit en matériaux composites (13% du poids) en aluminium et alliages de titane, et il semble que ses ailes soient repliables afin de pouvoir le placer dans les hangars russes. Ces mêmes ailes sont construites à 90% en matériaux composites. Comme son prédécesseur le Su-37, il dispose de 3 plans horizontaux : des canards entièrement mobiles à l'avant, les ailes inversées et des empennages d'envergure très réduites par ailleurs. Ces 3 plans en faisaient un avion particulièrement instable. Deux cônes de queue, de chaque côté de la tuyère, ont une longueur inégale : celui de gauche, le plus court, contient un radar arrière, tandis que celui de droite, plus allongé, loge un parachute de frein.

    Il dispose également de CDVE, de moteurs Aviadvigatel D-30F6 avec poussée vectorielle avec un débattement de =/- 20°. Le pilote dispose d'un siège éjectable incliné à 60°, afin de mieux encaisser les G.

    Le vol inaugural eut lieu le 25 septembre 1997, entre les mains d'Igor Votintsev. 4 prototypes furent construits en tout. La première partie des essais eut lieu entre janvier 2000 et décembre 2001.

    Les tests démontrèrent qu'il disposait en effet d'une grande agilité, notamment en dogfight, une plus grande résistance au décrochage, une plus grande autonomie en vitesse subsonique, une plus grande stabilité à haut angle d'incidence, une vitesse de décrochage plus faible, et des distances de décollage et d'atterrissage plus courtes. Il supportait des facteurs de charge de 9 G. En revanche, il ne put jamais dépasser Mach 1,6 même à haute altitude.


    Le S-37 servit avant tout de démonstrateur pour la Russie, pour les CDVE et les matériaux composites. Il fut surnommé officiellement Berkut (Aigle doré). En revanche, le code OTAN "Firkin" lui est attribué par erreur, l'OTAN ne donnant plus de code aux avions russes depuis la chute de l'URSS. Cette erreur persiste encore pour bon nombre d'avions.

    Sukhoï lui donna la désignation Su-47 en 2002, peut-être afin de le vendre comme chasseur, soit en Russie soit à l'export. L'armement qu'il aurait alors pu emporter aurait compris un canon GsH-30-1 de 30 mm, des missiles air-air R-77, R-77PD, R-73, K-74 sous 14 points d'emport (dont 6 à 8 sous les voilures), des missiles X-29T, X-29L, X-59M, X-31P, X-31A et des bombes KAB-500 et KAB-1500.

    Mais le Su-47 ne fut jamais produit en série. Les S-37 construits servirent (et servent encore) de bancs d'essais pour de nouvelles technologies, développées pour les nouveaux Su-35BM et T-50.




    http://fr.wikipedia.org/wiki/Soukho%C3%AF_Su-47_Berkut


    http://www.avionslegendaires.net/sukhoi-su-47-berkut.php


    http://red-stars.org/spip.php?article82


    http://en.wikipedia.org/wiki/Sukhoi_Su-47


    http://www.fighter-planes.com/info/s37.htm


    http://www.airforce-technology.com/projects/s37/


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Sukhoi%20Su-47%20Berkut%20%28S-37%29&distinct_entry=true
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et devinez ce qu'est devenu ce Ju après la guerre. Il a été transféré avec ses ingénieurs en Union Soviétique, et le programme s'est poursuivi plusieurs années.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • lacatapulte a écrit

    Il faut également surtout souligner que la flèche inversé ne date pas d'hier (X-29) mais a été inventé par les ingénieurs allemands de chez Junkers pendant la Seconde Guerre Mondiale !!!
    Donc c'est effectivement révolutionnaire, mais pas si récent que cela !!!

    lacatapulte :D

    en effet avec le junkers ju-287 . bombardier , enfin prototype , qui était un sacre bricolage , mélange de heinkel he -177 (le fuselage) , de junkers he-188 (empennage) ,junkers ju-352 (trains principales ) boeing b-24 !!!' (train avant)
    seule l aile en fleche inversé était " d origine .."
    il eut beaucoup de probleme de motorisation ( debut des moteurs a reactions) mais il reussi quand meme a voler.
    2 prototypes ont été construits juste avant …l arrivé des russes …
      Lien   Revenir ici   Citer