Macchi M.5

  • Hydravion de chasse italien des années 1910.

    Suite à son hydravion biplace Macchi L.1, une simple copie du Lohner L autrichien, et ses dérivés L.2, M.3 et M.4, le constructeur italien Macchi travaille sur un monoplace de chasse sesquiplan qui est désigné Type M. Cet appareil, construit par les ingénieurs Carlo Felice Buzio et Luigi Calzavara, fait son premier vol en 1917. Son fuselage en forme de coque est équipé d’une quille construite d’un seul bloc. Son cockpit, ouvert, est situé à l’avant des ailes et le pilote est protégé par un petit pare-brise. La configuration sesquiplan avec des ailes en flèche reste similaire au M.3. Le plan inférieur est situé en position haute par rapport au fuselage et il est muni de flotteurs pour équilibrer l’appareil lorsqu’il flotte. L’empennage de type cruciforme permet de maintenir l’empennage horizontal surélevé pour éviter qu’il ne touche la surface de l’eau durant les phases de décollage et d’atterrissage. Le moteur, maintenu par des montants métalliques juste au-dessous du plan supérieur, actionne une hélice propulsive bipale en bois.

    D’autres prototypes ont été ensuite construits, ce qui a mené l’équipe de développement de Macchi à deux appareils très semblables désignés M.5 et M.6. Tous deux motorisés par un Isotta Fraschini V.4B de 160ch, leurs seules différences résident dans la configuration des ailes et leurs systèmes de maintien, plus complexe sur le M.6. Les premiers vols des prototypes sont effectués durant l’été 1917 et il apparait que leurs performances sont rigoureusement identiques. Par conséquent, il est décidé d’abandonner le M.6, plus complexe à construire. Les premiers M.5 de série sont livrés à la Regia Marina en septembre, équipés de deux mitrailleuses fixes Vickers de calibre 7,7mm dirigées vers l’avant.

    Ces M.5 sont utilisés pour des missions de chasse ou d’escorte de convois ou de bombardiers. Avec une vitesse maximale de 189km/h et une excellente maniabilité, ils combattent d’égal à égal les chasseurs "terrestres" et surclassent les hydravions adverses.

    Rapidement, une nouvelle version est livrée à la Regia Marina sous la désignation de M.5 Mod. Motorisée par un Isotta Fraschini V.6 de 250ch, l’envergure de ses ailes est réduite pour améliorer sa stabilité à haute altitude et de nouveaux flotteurs sont installés. Malheureusement, si cette version est plus rapide et plus puissante, elle est également moins agile et sera utilisée pour des missions de reconnaissance aérienne ou d’escorte de bombardiers ou de convois.

    Au total, Macchi a produit 200 avions et 44 autres ont été construits par la Società Aeronautica Italiana (SAI Ambrosini).

    Vers la fin de la Première Guerre mondiale, ces hydravions sont également utilisés par l’US Navy et l’US Marine Corps.

    En 1923, lorsque la Regia Aeronautica (l’aéronautique royale italienne) est créée, 65 M.5 sont encore en service en Italie. Les derniers exemplaires sont retirés en 1928.


    Versions :
    M.5 : Version initiale motorisée par un Isotta Fraschini V.4B de 160ch, utilisé principalement pour la chasse, ainsi que pour l’escorte de bombardier ou de convois.

    M.5 Mod : Version motorisée par un Isotta Fraschini V.6 de 250ch et munie d’un plan supérieur à l’envergure raccourcie. Plus stable, mais moins maniable, ils sont utilisés pour l’escorte.

    M.6 : Version initiale, développée en parallèle du M.5, avec des systèmes de maintien des ailes plus complexes ; un seul prototype construit.


    Utilisateurs militaires :
    Etats-Unis : Plusieurs exemplaires de M.5 au sein de l’US Navy et d’US Marine Corps.

    Italie : Plusieurs M.5 et M.5 Mod au sein de la Regia Marina de septembre 1917 à 1923 ; 65 M.5 au sein de la Regia Aeronautica de 1923 à 1926.


    Caractéristiques et performances M.5 :
    Equipage : 1
    Longueur : 8,08 m
    Envergure : 11,90 m
    Hauteur : 2,85 m
    Surface alaire : 28,0 m2
    Masse à vide : 720 kg
    Masse en charge : 990 kg
    Moteurs : un Isotta Fraschini V.4B de 160ch
    Vitesse max basse altitude : 189 km/h
    Vitesse de croisière : 152 km/h
    Plafond opérationnel : 6'200 m
    Endurance : 3h40
    Armement : deux mitrailleuses Vickers de 7,7mm, ou éventuellement 2 mitrailleuses Fiat Mod.14 de 6,6mm



    Liens internet :
    https://it.wikipedia.org/wiki/Macchi_M.5

    https://en.wikipedia.org/wiki/Macchi_M.5

    https://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=963

    http://www.aviastar.org/air/italy/macchi_m-5.php

    https://www.aresgames.eu/14321
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Encore merci pour cette fiche (je sais, je me répète :bonnetsmiley

    J'aime bien sa tête, également, même s'il ne fait pas très « chasseur ». C'est assez rare d'avoir le pilote devant les ailes, non ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer