Caproni Ca.316

  • Caproni Ca.316

    Le Caproni Ca.316 était un hydravion de reconnaissance et de bombardement italien de la Seconde Guerre mondiale.

    Conçu par l'ingénieur en chef Cesare Pallavicino pour succéder à l’IMAM Ro.43 en tant qu'hydravion de bombardements et de reconnaissance à la fin des années 30, le Ca.316 était une évolution progressive d'une série d'avions bimoteurs multifonctions légers, provenant du Ca.309 Ghibli et du Ca.310 Libeccio qui eux aussi ont été évolué en parallèle avec les Ca.313 et Ca.314, des bombardiers de reconnaissance légé.

    Comme son prédécesseur, il était destiné aux opérations de catapultage depuis les croiseurs et les cuirassés de la Reggia Marina (la Marine Royale italienne).

    Malgré que sa conception reprenait les bases du Ca.310 avec de nombreuses modifications, sa construction fut mixte. L’aile construite en bois était recouverte de contreplaqué et le fuselage était une structure soudée en tube d'acier recouverte d’un alliage léger à l'avant et de tissu à l'arrière. Il possédait un nez entièrement vitré permettant de mener ses missions d’observation. Ses grands flotteurs furent entièrement métalliques et ils étaient fixés sous les nacelles des moteurs.

    Le Ca.316 était équipé de deux Piaggio P.VII C.16 refroidis par air de 430 ch (353kW), mais l’idée était d’equiper les modèles de production avec des Piaggio P.VII C.35 de 500 ch (368kW), cependant l’idée restera sur le papier.

    Pour finir, son armement était seulement une mitrailleuse Breda-SAFAT de 7,7 mm et l’emport de 400 Kg de bombes.

    Quand le prototype fut fini, le Ca.316 a décollé pour la première fois le 14 août 1940 à Montecollino sur le lac Iseo, piloté par Mario di Bernardi. Quelques semaines plus tard, le 8 septembre, l'avion s'est envolé pour le Centre de recherche de Guidonia, où il a été testé par des pilotes militaires pour son aptitude.

    Bien que l’hydravion n'ait pas montré de caractéristiques exceptionnelles après les tests, sept avions ont été commandé par l’armée où ils ont été reçus pour des inspections dans la marine en 1941. Mais un problème subsiste.

    Les ingénieurs avaient fait plusieurs erreurs de calcul sur la taille de l’appareil et il n'était pas possible d'utiliser les Ca.316 sur les navires de Reggia Marina.
    Pour contrer ce problème, il était évident de faire de nombreuses modifications sur l’appareil. Mais la priorité de production à cette époque, été attribuée au Ca.313 et Ca.314.

    Quelques mois plus tard, le 15 mai 1941 pendant des essais avec des cuirassés, le troisième avion de production s’écrase et cela remet encore plus en doute, la qualité et l’utilisation de l’appareil dans l’armée italienne.

    Cependant, l’avion intéressait le commandement de la Marine de Yougoslavie où six avions ont été commandés. Mais en raison de la très lente cadence de production toujours dû au Ca.313 et Ca.314, l’hydravion n'a pas eu le temps d’être livrée avant l'occupation de la Yougoslavie par les Allemands. En conséquence, les six appareils produits ont également été remis à l’armée de l’air italienne royale. Le dernier fut remis pendant la fin du mois de décembre 1942.

    N’ayant toujours pas trouvé solution pour que le Ca.316 soit opérationnel et malgré une proposition rejetée par l’armée de modifier quelques Caproni Ca.312 en hydravion. La production du Caproni Ca.316 à dû être arrêté.

    Finalement, les 14 exemplaires construits ne sont jamais entré en service au sein de la Reggia Marina. Mais aujourd’hui encore on ne sait pas avec certitude de ce qu’ils sont devenu, malgré qu’une rumeur explique que l’armée décida de transférer tous les appareils au 3e escadron Osservazione Marittima jusqu'en 1943.


    Rappels:
    Premier vol: 14 Août 1940
    Mission: Reconnaissance
    Constructeur: Caproni
    Exemplaires: 14 exemplaires

    Caractéristiques Caproni Ca.316 :
    Équipage: 3
    Longueur: 12,89 m
    Envergure: 15,87 m
    Hauteur: 5,11 m
    Surface alaire: 38,00 m2
    Masse à vide: 4 000 Kg
    Masse maximale au décollage: 4 804 Kg

    Performances :
    Vitesse max: 328 Km/h
    Vitesse de croisière: 300 Km/h
    Plafond: 6 000 m
    Rayon d’action: 1 600 Km

    Moteurs :
    2x Piaggio P.VII C.16 de 480 ch (353 kW)

    Armement :
    1x mitrailleuse Breda-SAFAT de 7,7mm + Support pour bombe jusqu’à 400 Kg

    Images:
    https://it.wikipedia.org/wiki/File:Caproni_Ca.316_MM27193.jpg

    https://www.flickr.com/photos/sdasmarchives/4823795767


    Liens:
    https://it.wikipedia.org/wiki/Caproni_Ca.316

    https://en.wikipedia.org/wiki/Caproni_Ca.316

    http://www.airwar.ru/enc/sww2/ca316.html

    http://www.airpages.ru/ot/ca316.shtml

    https://www.facebook.com/1665620223655805/posts/2265535980330890?sfns=mo

    https://1000aircraftphotos.com/Contributions/Shumaker/10595.htm

    http://www.aeronautica.difesa.it/mezzi/mstorici/Pagine/CAPRONI-CA-316.aspx
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    J'suis pas expert en aviation embarquée sur cuirassés, mais un bimoteur de 5 tonnes, ça me semblait optimiste à priori… J'ai jamais vu rien de plus lourd qu'un biplan monomoteur.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    J'suis pas expert en aviation embarquée sur cuirassés, mais un bimoteur de 5 tonnes, ça me semblait optimiste à priori… J'ai jamais vu rien de plus lourd qu'un biplan monomoteur.
    Et c'est toi qui dit ça, après nous avoir fait des fiches sur des projets soviétiques d'hydravions-bombardiers supersoniques de 800 tonnes ? (bon d'accord, j'exagère, mais à peine… ) :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ben justement, ils sont restés à l'état de projets. C'est un signe. :bonnet:

    Et ils étaient pas embarqués sur cuirassés, c'est là où je voulais en venir.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site

    J'suis pas expert en aviation embarquée sur cuirassés, mais un bimoteur de 5 tonnes, ça me semblait optimiste à priori… J'ai jamais vu rien de plus lourd qu'un biplan monomoteur.

    Merci !

    Il pensait peut-être qu’ils avaient des très gros cuirassés :D
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer