Socata TB31 Omega

  • TB Omega
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès la fin des années 1970 commença à se développer un marché qui allait se révéler très lucratif : les avions d'entraînement primaire à turbopropulseur. Pilatus fit voler son PC-7 en 1978 (dans sa version de série) et Embraer son Tucano en 1980.

    Dans les années 1980, d'autres constructeurs s'engouffrèrent dans la brèche, et on vit même un prototype sud-africain (l'ACE d'Atlas). Et en France me demanderez-vous ? Et bien oui, la France tenta l'aventure avec le TB-31 Omega de Socata.

    Celui-ci était en fait dérivé du TB-30 Epsilon, qui avait connu un succès modeste : il avait surtout été vendu à l'Armée de l'Air française, mais aussi au Togo et au Portugal. Socata décida de l'équiper d'un turbopropulseur TP319 Arrius. La puissance passait ainsi de 300 hp à un peu moins de 500 hp. Dans le même temps, la masse à vide ne changeait pas ou si peu.

    La verrière fut également remise au goût du jour, en bulle, sans montants (faut dire que celle de l'Epsilon, bonjour…). Des écrans EFIS furent installés dans le cockpit. Enfin, 2 sièges éjectables (des Martin-Baker Mk 15FC) utilisables à altitude 0 furent installés.

    Le premier prototype de l'Epsilon fut remotorisé avec ce turbopropulseur, simplement comme banc d'essais, et vola sous cette forme pour la première fois le 9 novembre 1985. Les autres modifications furent apportées plus tard, entrainant le changement de désignation en TB-31 Omega. Il vola sous cette nouvelle forme pour la première fois le 30 avril 1989.

    Le TB-31 fut proposé à l'Armée de l'Air, mais celle-ci fit le choix de l'Embraer Tucano (en contrepartie d'hélicoptères d'Aérospatiale) en juillet 1990. Lorsque le programme JPATS fut lancé au début des années 1990, afin de remplacer les T-34 et T-37 de l'USAF, il aurait également été proposé, mais on n'en trouve pas trace dans la liste des concurrents. Il fut peut-être rejeté dès les phases primaires, sans pouvoir bénéficier de l'aide d'un constructeur américain.

    Il faut reconnaître que l'Omega n'apportait peut-être pas grand chose par rapport à des machines éprouvées comme les PC-7, PC-9 et autres Tucano, alors déjà en service. Il était deux fois plus léger qu'eux (et bien moins puissant), globalement moins performant, et dépourvu d'armement.

    L'unique exemplaire de l'Omega est toujours conservé aujourd'hui, et est exposé à l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées.



    https://fr.wikipedia.org/wiki/Socata_TB-31_Om%C3%A9ga


    https://en.wikipedia.org/wiki/Socata_TB_30_Epsilon


    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/socata-tb-31-omega/


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/other/tb31.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche Clansman!


    Clansman a écrit

    Et en France me demanderez-vous ?
    Ben oui, et la France? :interr:

    Ah ben c'est bon, j'ai ma réponse! :D


    Clansman a écrit

    Il était deux fois plus léger qu'eux (et bien moins puissant), globalement moins performant, et dépourvu d'armement.
    Quand on voit que le PC-9 a été alourdi de plus de 20% pour répondre aux besoins/envies de l'USAF et de l'US Navy… fallait vraiment que l'appareil soit costaud. Quand au fait qu'il soit dépourvu d'armement, contrairement au Tucano le PC-9 l'était aussi dans sa version d'origine, mais comme tu le dis: la Socata n'a peut-être pas reçu l'appuis d'un constructeur US et là… :blesse:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ben quand tu te renseignes sur le concours JPATS, et lui seul seulement, le TB-31 n'apparait nulle part. Je pense qu'il y en a un qui a fait une erreur et tout le monde l'a recopié sans chercher plus loin.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Ben quand tu te renseignes sur le concours JPATS, et lui seul seulement, le TB-31 n'apparait nulle part. Je pense qu'il y en a un qui a fait une erreur et tout le monde l'a recopié sans chercher plus loin.
    Bien vu. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer