Yak-141 Freestyle

Chercher dans le contenu des messages
  • Yakovlev Yak-43 :


    En 1986, le gouvernement soviétique lança le programme MFI qui visait à lui procurer un chasseur lourd destiné à remplacer le Su-27 et à contrer les nouveaux chasseurs occidentaux comme le futur F-22. Il allait donner naissance aux Sukhoï S-37 et MiG 1.44, tous deux restés à l'état de prototypes.

    C'est en 1989 que fut lancé le programme LFI (Lyogkiy Frontovoy Istrebitel, chasseur léger de 1ere ligne), un chasseur léger destiné à compléter le futur MFI. Destiné d'abord au combat aérien, il devait avoir de solides dispositions pour l'attaque au sol.

    Mikoyan-Gourevitch, Sukhoï et Yakovlev présentèrent respectivement le MiG 4.12, le S-37 et le Yak-43.

    Le Yakovlev Yak-43 (Izdeliye 201 selon certaines sources) est souvent présenté comme une version améliorée et terrestre du Yak-41 (et même plus précisément du Yak-41M, la version de série), donc destinée aux VVS. Mais il est aussi parfois présenté comme un éventuel successeur au Yak-41, comme avion ADAV de troisième génération, donc destiné à la marine soviétique. En fait, il semble bien que le Yak-43 était conçu pour opérer aussi bien à partir d'un terrain que d'un navire.

    Quoiqu'il en soit, ses améliorations portent essentiellement sur un moteur plus puissant et des lignes plus furtives.

    Le réacteur prévu était dérivé du Kuznetsov NK-321 de 24980 kgp avec réchauffe, celui-là même qui équipe le Tu-160. Il conservait des réacteurs de sustentation, mais certaines sources évoquent une poussée verticale fournie par de l'air prélevé dans le compresseur, et dirigé vers une chambre de combustion auxiliaire (théoriquement placée dans le nez).

    Le fuselage aurait été allongé, notamment pour améliorer la capacité en carburant. Les ailes étaient en diamant et l'armement pouvait être emporter dans une soute. La charge militaire était plus importante, l'avion devait être plus agile. Il était d'ailleurs possible d'emporte des charges en externe si besoin.

    La chute de l'URSS entraîna la fin du programme LFI dès 1992 : le programme LFS qui le remplaça n'eut pas davantage de suite. Aucun appareil ne fut construit. La rumeur veut que Yakovlev continua de travailler sur le Yak-43 pendant encore un certain temps (une maquette en métal fut au moins construite), et qu'il serait même à l'origine d'un projet chinois d'ADAV.

    Texte d'origine :

    Le Yak-43 (ou Izdeliye 201) était une version prévue avec un réacteur Kuznetsov NK-321. Ce moteur équipe le Tu-160. Destiné aux VVS, il devait avoir un fuselage allongé, une aile en diamant, une capacité en carburant augmentée et une soute interne d'armement. Sa signature radar aurait également été réduite.




    https://en.wikipedia.org/wiki/Post-PFI_Soviet/Russian_aircraft_projects#LFI


    https://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-43


    http://www.airvectors.net/avredvt.html#m3


    http://prototypes.free.fr/yak36/yak36-15.htm


    https://www.secretprojects.co.uk/threads/yakovlev-yak-43.10652/


    https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Variant/9874.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Pas de caractéristiques connues en dehors du moteur, un petit plan 3 vues.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer