Myasishchev M-58

  • Le Myasishchev M-58 était un bombardier stratégique à décollage et atterrissage verticaux. Dérivé du M-56K, il fut mis au point en 1958.

    La préoccupation qui mena à l'étude du M-58 était surtout de ne plus dépendre d'aérodromes vastes et vulnérables en cas d'attaque. Le M-58, dont la longueur était de 25 mètres et la masse au décollage de 175 tonnes, était ce qu'on appelle un tail-sitter, c'est-à-dire placé sur la queue au sol.

    En fait, c'était autant un avion qu'une fusée à trois étages : piloté par deux membres d'équipage, il devait décoller à l'aide de 4 fusées D-13 (M-41A) à propergol liquide, de 66 tonnes de poussée chacune. L'appareil atteignait alors une vitesse de Mach 4 et une altitude de 15 à 18 km. L'angle d'attaque était de 10 à 15°.

    La deuxième étape consistait à allumer 2 statoréacteurs, placés en bout d'ailes. La masse n'était alors plus que de 70 tonnes, la vitesse était de Mach 4,5 et l'altitude de 25 km. Le M-58 se présentait alors comme une aile volante delta, avec deux dérives.

    C'est alors qu'il réalisait la troisième étape qui consistait à tirer un missile air-sol Myasishchev M-45, de plus de 6 tonnes. Celui-ci était placé sur le dos du M-58.

    Il était alors temps pour le M-58 de rentrer en s'aidant d'un moteur-fusée et de caméras. L'extinction des statoréacteurs permettait de ralentir à 400 ou 600 km/h et de parvenir à une altitude entre 100 et 300 mètres. Le M-58 pivotait pour descendre et atterrir sur la queue.

    Cette dernière étape fut très difficile à mettre au point pour les ingénieurs de Myasishchev, qui finirent par abandonner le projet. La formule "tail-sitter" ne put jamais être mise au point et le M-58 aurait été le plus gros et le plus lourd des tail-sitters s'il avait été construit.


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Myasishchev_M-58&prev=search


    http://www.testpilot.ru/russia/myasishchev/m/58/m58.htm


    https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.fr&sl=ru&sp=nmt4&u=http://www.testpilot.ru/russia/myasishchev/m/58/m58.htm&xid=17259,15700023,15700124,15700149,15700186,15700191,15700201,15700237&usg=ALkJrhg0gy418jie2WM25BYRyZDPZWZryA


    https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,779.msg47150.html#msg47150
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Purée l'engin! :ooh:
    Ils consommaient quoi, en plus de la Vodka frelatée et de l'alcool de patate, pour imaginer un truc pareil en pensant sincèrement que ce soit possible à développer? :fou:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Ils consommaient quoi, en plus de la Vodka frelatée et de l'alcool de patate ?

    J'ai idée que le carburant n'était pas que pour les avions. :mrgreen:

    Plus sérieusement, je pense que y'a eu pas mal de projets fous pendant la guerre froide, et pas seulement chez les Soviétiques. Notez que jusqu'à présent, on a vu très peu d'exemples ADAV chez les Russes : moins de contrainte grâce à la superficie du territoire, autres façons de résoudre le problème (en ayant recours à des hydravions par exemple).
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer