Le Su-15 "Flagon"

  • OKB Sukhoi: A History of the Design Bureau and its Aircraft
    Yefim Gordon, Dmitriy Komissarov
    Midland Publishing
    Janvier 2010
    ISBN : 9781857803143
    :)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Su-15 en ligne
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Au hasard de mes pérégrinations sur les nacelles électroniques russes, je suis tombé sur une monographie complète sur l'appareil.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • T-58VD :


    Lorsqu'au début des années 1960 les Etats-Unis lancèrent le programme TFX (futur F-111) destiné à leur procurer un appareil de pénétration à basse altitude, les Soviétiques de leur côté n'avaient comme équivalents pour cette mission que l'Il-28 ou le Yak-28. Ils demandèrent donc un appareil équivalent au futur appareil américain et destiné à remplacer leurs propres machines.

    Sukhoï proposa donc le T-6. Celui-ci n'était pas encore ce qui allait devenir le futur Su-24 "Fencer". Lancé début 1965, c'est plutôt un avion ADAC (à décollage et atterrissage courts), qui doit recevoir des réacteurs Rybinsk RD36-35 de sustentation.

    Les ingénieurs de Sulhoï décident de recourir à un démonstrateur pour défricher ce domaine : ils récupèrent le premier prototype du Su-15, le T-58D-1, en janvier 1965 pour le modifier en usine. Le Su-15, à l'époque, vole depuis 3 ans et est sur le point de recevoir l'autorisation de mise en production.

    Le programme T-58VD (pour Vertikainyye Dvigateli, moteurs verticaux) fut placé sous la direction de R Yarmarkov. Cela consistait à placer 3 réacteurs RD-36-35 de 2300 (ou 2540) kgp chacun, verticalement ou plus exactement inclinés de 10°. Ils étaient placés dans une nouvelle section centrale, le premier en avant et les deux derniers en tandem à l'arrière. De tels systèmes avaient déjà été testés auparavant sur les MiG-21PD et MiG-23PD.

    Une autre modification consista à transformer l'aile, qui de delta devint double delta. La flèche de la partie externe passait à 45°

    Sukhoï reçut l'ordre officiel de développement le 6 mai 1965 et les modifications furent achevées en décembre 1965. Les premiers essais se firent au sol, avec un NK-12 soufflant l'air sur le T-58VD à différentes vitesses, en particulier la vitesse de décollage du Su-15 : presque 400 km/h. Le NK-12, le moteur du Tu-95, est un turbopropulseur de 15000 cv. Sacré sèche-cheveux.

    Le T-58VD fut transféré à Joukovski le 26 avril 1966. Il fit son premier vol le 6 juin 1966, entre les mains de Yevgenii Solovyov. Vladimir llyushine effectua également quelques vols, dont 3 en avril 1967. A la fin de 1966, 37 vols avaient été effectués, et les essais en vol se terminèrent fin 1967.

    Il en ressortait que la vitesse de décollage était réduite de 390 km/h à 285 km/h, celle d'atterrissage de 315 à 225 km/h. Concrètement, la distance de roulage passait de 1190 m à 500 m. En revanche, on s'aperçut que l'emplacement des RD-36 avait mal été calculé, ce qui causait un cabrage en vol. A moins de 320 km/h, donc lors des phases d'atterrissage, le pilote était dans l'incapacité de le contrer. De plus, les phases de décollage et d'atterrissage étaient particulièrement gourmande en carburant.

    Le T-58VD fut dévoilé au public lors du défilé de Moscou-Domodedovo le 9 juillet 1967, piloté par Yevgenii Solovyov. Il y fut remarqué par l'OTAN qui lui attribua le code "Flagon-B". Or, le T-58VD n'avait jamais été destiné à être construit en série. Il était dépourvu d'armement et seules ses ailes contenaient du carburant.

    En 1976, il fut donné à l'institut d'aviation de Moscou pour la formation des étudiants, mais fut ferraillé dès 1980. Quand au T-6-1, il vole le 2 juillet 1967, mais il fut remplacé par le T-6-2, véritable prototype du Su-24, qui vola à partir de 1970.




    http://prototypes.free.fr/t6/t6-6.htm


    http://prototypes.free.fr/t6/t6-10.htm


    https://www.globalsecurity.org/military/world/russia/su-15vd.htm


    http://www.airvectors.net/avsu15.html#m7
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche Clans.

    En revanche, on s'aperçut que l'emplacement des RD-36 avait mal été calculé, ce qui causait un cabrage en vol. A moins de 320 km/h, donc lors des phases d'atterrissage, le pilote était dans l'incapacité de le contrer.
    Un peu casse-gueule. :blesse:

    Ou alors il aurait fallu le modifier pour en faire un Tail-sitter… :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Rien de mieux qu'un petit plan 2 vues pour l'icono, désolé.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah, ils en avaient aussi bricolé une version ADAV frankensteinesque du Su-15? Je savais qu'ils avaient fait ça pour le MiG-21 et le MiG-23 (qui avait, d'ailleurs, reçu pour l'occasion une aile en delta), mais pas pour le Su-15…
    Et oui, dans tous les cas, ce n'était pas a plus grande réussite du bureau Sukhoi, mais je le trouve tellement moche qu'il en est attachant, ce Su-15! Enfin, en tout cas, j'en ferais bien une maquette quand j'aurai descendu la quarantaine de boîtes qui traîne dans mon placard… Ou la moitié, au moins!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Alors plus exactement ADAC, à décollage courts, pas ADAV (vertical).
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les Soviétiques ont pas mal de prototypes assez rigolos, et étaient (ils sont toujours, d'ailleurs) attachés à pouvoir décoller depuis à peu près n'importe où. Il y a par exemple des photos d'avions équipés de skis ou de pare-boues impressionnants.

    C'est clair que le NK-12 doit être efficace pour faire son brushing le matin… enfin, si les cheveux restent sur le crâne :bonnet:
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer