La guerre via internet

  • J'en déduis que tu t'y connais un peu :]

    Je traduis : un programme s'écrit dans un langage informatique (comme le C, Fortran, C++, …) « facilement » compréhensible par un humain, qui est ensuite traduit (on dit « compilé ») en instructions élémentaires (toujours compréhensibles par un humain) qu'on appelle assembleur. Et ensuite, ces instructions élémentaires sont traduites en 0 et 1.
    Ces instructions élémentaires sont les mêmes quelque soit le langage de départ, et à chaque étape de traduction on perd de l'information (utilisé par les humains pour expliciter ce que le programme fait, mais inutile pour le processeur).

    Ainsi, théoriquement, quand on a seulement le produit final, on ne peut plus retrouver le programme d'origine.
    Cependant, tout comme un auteur a son propre style littéraire, chaque compilateur laisse son empreinte.
    De plus, un humain peut écrire directement en instructions élémentaires (« assembleur ») mais certaines « tournures de phrases » sont trop complexes pour lui alors qu'elles seront naturelles pour un compilateur.

    On peut voir ça comme la différence entre une traduction français -> russe faite par un logiciel ou par un homme, en supposant qu'en plus le logiciel mettra certains bouts de phrases à l'autre bout du texte (tout en conservant le sens exact !).

    Pour aller un peu plus loin, un langage objet va laisser des traces reconnaissables : il y aura des pointeurs vers les méthodes des classes dans chaque instance, un code d'initialisation commun, …
    On va également retrouver les appels aux fonctions classiques de chaque langage (printf dans programme C, ou à cout en C++, …)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Donc…

    010111001010001001011100010100101000111110001101001011010101010100110101010100100101001001010100010100010010001001010010010100110010010100101001010101010010010101001001010001010011001000111010010100100110

    Ah oui, pour ceux qui n'ont aucune notion informatique, je viens de dire
    "Merci d9, j'ai tout compris" ! :bonnet:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    Donc…

    010111001010001001011100010100101000111110001101001011010101010100110101010100100101001001010100010100010010001001010010010100110010010100101001010101010010010101001001010001010011001000111010010100100110

    Ah oui, pour ceux qui n'ont aucune notion informatique, je viens de dire
    "Merci d9, j'ai tout compris" ! :bonnet:

    :oops: Euh… t'es sûr de ne pas avoir fait une faute de frappe sur le 127ème chiffre? :interr:





    :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    J'en déduis que tu t'y connais un peu :]

    Je traduis : un programme s'écrit dans un langage informatique (comme le C, Fortran, C++, …) « facilement » compréhensible par un humain, qui est ensuite traduit (on dit « compilé ») en instructions élémentaires (toujours compréhensibles par un humain) qu'on appelle assembleur. Et ensuite, ces instructions élémentaires sont traduites en 0 et 1.
    Ces instructions élémentaires sont les mêmes quelque soit le langage de départ, et à chaque étape de traduction on perd de l'information (utilisé par les humains pour expliciter ce que le programme fait, mais inutile pour le processeur).

    Ainsi, théoriquement, quand on a seulement le produit final, on ne peut plus retrouver le programme d'origine.
    Cependant, tout comme un auteur a son propre style littéraire, chaque compilateur laisse son empreinte.
    De plus, un humain peut écrire directement en instructions élémentaires (« assembleur ») mais certaines « tournures de phrases » sont trop complexes pour lui alors qu'elles seront naturelles pour un compilateur.

    On peut voir ça comme la différence entre une traduction français -> russe faite par un logiciel ou par un homme, en supposant qu'en plus le logiciel mettra certains bouts de phrases à l'autre bout du texte (tout en conservant le sens exact !).

    Pour aller un peu plus loin, un langage objet va laisser des traces reconnaissables : il y aura des pointeurs vers les méthodes des classes dans chaque instance, un code d'initialisation commun, …
    On va également retrouver les appels aux fonctions classiques de chaque langage (printf dans programme C, ou à cout en C++, …)


    Merci !
    Bon c'est un peu comme ça que je voyais la chose, mais en plus clair dit comme ça : Chacun son metier !
    (moi je m'arrête à du code version physien : en clair de quoi te faire hurler si tu voyais ma façon de coder :lol: )
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • :shock:

    Et pensez à tous ceux qui, comme moi, en sont restés à du code version Castors Juniors! :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Flame enflamme le moyen orient

    Qu'est ce que pense nos informaticiens du dernier paragraphe ?

    Et du fait qu'un virus, assez violant tout de même, écrit il y a 2 - 5 ans soit actif (ou du moins détecté) qu'en avril dernier ?
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par glwpatton le May 30, 2012, 9:17 p.m.
  • Ça ne m'étonne guère que le programme ait pu échapper aux détections. C'est d'ailleurs à dessein que je n'utilise pas virus : un virus se reproduit de lui-même, alors que ce programme n'a pas l'air de se reproduire.

    S'il ne se reproduit pas et qu'il reste confiné à quelques ordis, il n'y a aucune raison de s'apercevoir de sa présence.

    Quant au dernier paragraphe, je ne sais pas s'il y a réellement plus de choses à faire (en termes de récupérations de données) que ce qu'il se faisait déjà il y a 3-4 ans. Par contre, j'espère pour eux que les failles à utiliser ont été mises à jour, Microsoft est quand même très actif pour combler celles sur Windows.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • il faut bien qu'il se propage d'une manière ou d'une autre.
    http://portail-aviation.blogspot.com, le blog de l'actualité aéronautique commentée et décryptée
      Lien   Revenir ici   Citer
  • bubzy a écrit

    il faut bien qu'il se propage d'une manière ou d'une autre.
    Je ne suis pas sûr qu'il cherche réellement à se propager, il doit plutôt cibler des ordinateurs en particulier
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • il n'est pas possible de cibler un type d'ordinateur et pas un autre. C'est commme stuxnet qui n'avait pour cible que les ordinateurs controllant les centrifugeuses iraniennes. Il est juste inoffensif pour tous les autres. Mais il a fallut infecter des centaines de millers, voire millions d'ordinateurs pour trouver la bonne cible.

    Quand on cible spécifiquement une machine, c'est une intrusion. très difficilement détectable car le code ne se propage alors pas.
    http://portail-aviation.blogspot.com, le blog de l'actualité aéronautique commentée et décryptée
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'espère quand même que les ordis contrôlant les centrifugeuses n'ont jamais été reliés à internet, ça me semble être bien la moindre des sécurités :D
    Stuxnet a été injecté « à la main », directement depuis le réseau local voire sur la machine cible elle-même.

    Et de façon générale, je ne vois pas spécialement pourquoi on ne peut pas viser un ordi en particulier depuis internet, si son IP publique est connue.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • non ça a été balançé par internet et ça se propageait via les périphériques amovibles. Le virus a été patient jusqu'à ce que qu'un employé ramene du boulot de chez lui jusqu'à son travail. Bouh la grosse boulette.

    Dans le genre, y'a l'officier Malaisien sur l'ile longue qui s'est fait choper par la gendarmerie parcequ'il avait branché un disque dur USB sans autorisation. Toutes les alarmes se sont déclenchées peut de temps après qu'il avait pris la navette maritime.

    Et non, on ne peut pas cibler un pc derrière un pare-feu. Tout simplement parce que son ip locale est masquée, et le paquet IP est modifié par le pare-feu qui échange l'adresse ip source et le port de réponse par les siens. Sinon pas plus d'un pc pourrai communiquer sur un réseau local.
    http://portail-aviation.blogspot.com, le blog de l'actualité aéronautique commentée et décryptée
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    J'espère quand même que les ordis contrôlant les centrifugeuses n'ont jamais été reliés à internet, ça me semble être bien la moindre des sécurités :D
    Stuxnet a été injecté « à la main », directement depuis le réseau local voire sur la machine cible elle-même.
    À mon avis, en ce moment il y a un sûrement autre petit programme qui attend de faire des dégâts sur certains ordinateurs iraniens… depuis qu'ils ont essayé de comprendre le fonctionnement des programmes du RQ-170 qu'ils ont si glorieusement intercepté. :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • je crois que Stuxnet a été la première cyber attaque officielle de l'histoire et à mes yeux cette affaire a radicalement changé la face de la cyberguerre , je pense que jéricho n'a pas tort de ce côté là …

    voici le lien youtube (le lien de arte posté précedemment n'est plus valide) du reportage appelé la guerre invisible où il est justement question de stuxnet :

    http://www.youtube.com/watch?v=gLsZPaV5EyI


    j'ai l'impression que les militaires solliciteront de plus en plus ce type de moyen
    TigerJL , grand fana inconditionnel et amoureux fou du saint F-14 Tomcat avec 20 F-14A au 48ème à mon actif !!! et grand fana du chef d'oeuvre cinématographique qu'est le film Top Gun !!!452 messages sur AM.net 1 et au grade de commandant
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pendant ce temps, les gens ne sont pas restés inactifs : http://www.opex360.com/2013/05/07/la-defense-americaine-visee-par-une-vaste-campagne-chinoise-despionnage-informatique/
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer