Bell 204/205 UH-1 «Huey»

  • Et surtout, qui vole !

    Ce n'est pas très courant d'avoir des hélicos de collection encore en état de vol.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je l'avais dit qu'un jour on parlerait du Bell 204 : et bah voilà !



    Mis à part son Model 47, Bell n'avait guère eu de succès avec ses hélicoptères à pistons. Aussi, lorsque l'US Army lança un appel d'offres en novembre 1953 pour un hélicoptère d'abord dédié à l'évacuation sanitaire, Bell songea à proposer une machine dotée d'une turbine, le Model 204.

    Le Bell 204, premier hélicoptère de Bell à disposer d'une turbine (en l'occurrence un Lycoming T53-L-1 de 700 hp), remporta l'appel d'offres le 23 février 1955 et 3 prototypes, portant la désignation XH-40, furent commandés. Ils devinrent ainsi le premier hélicoptère de l'US Army motorisé par une turbine. Le vol inaugural eut lieu le 22 octobre 1956 à Fort Worth au Texas, entre les mains du chef pilote de Bell Floyd Carlson.

    Les 3 XH-40 furent suivis de 6 YH-40 pour évaluation. Ces derniers étaient dotés d'un moteur T53-L-1A de 770 hp et était allongé de 30 cm. L'YH-40 emportait, en plus du pilote et du copilote, 6 passagers ou 2 civières et un aide-soignant.

    L'US Army commanda 9 machines de présérie. Celles-ci virent leur désignation changée, pour HU-1. HU signifiait "Helicopter, Utility" et allait donner le fameux surnom de "Huey".

    Ensuite, l'US Army commanda 187 HU-1A (dont 14 TH-1A destinés à l'entraînement, y compris au vol aux instruments, et pourvus de doubles commandes). Le nom officiel, "Iroquois", ne fut jamais utilisé en pratique au sein de l'armée. Les HU-1A entrèrent en service le 30 juin 1959 au sein de la 101st Airborne Division et furent livrés jusqu'en mars 1961. Ils furent utilisés en Alaska, en Europe, en Corée et enfin au Vietnam lorsque la guerre éclata. Au Vietnam, sur le terrain, ils furent armés de mitrailleuses M60 de 7,62 mm à chaque porte et de deux paniers de 8 roquettes de 70 mm. Un HU-1A fut modifié en RH-2 (Research Helicopter 2) afin de servir de banc d'essais volant pour des systèmes de navigation par mauvais temps.

    L'US Army réclama rapidement une version améliorée, qui allait donner l'HU-1B. Celui-ci était allongé pour accueillir 7 passagers, 3 civières ou 3000 livres de fret, et était motorisé par un T53-L-5 de 960 hp actionnant un nouveau rotor, plus grand et surtout doté d'un mat plus haut. Les tests commencèrent en novembre 1960 et les livraisons de HU-1B durèrent de mars 1961 à 1965. Plus tard, les HU-1B furent motorisés avec un T53-L-9 ou 11 de 1100 hp, soit en usine, soit sur le terrain.

    De plus, Bell proposa une version civile de son HU-1B, le Bell 204B. Celui-ci sortit d'usine en septembre 1960 et fut certifié en avril 1961, pour être adoptée également par d'autres forces aériennes. Au moins 1073 HU-1B, dont 60 Bell 204B, furent construits. Le Bell 204 sert, dans le civil, de grue volante ou pour éteindre les incendies.

    En septembre 1962, avec l'adoption du nouveau système de désignation inter-armes, les HU-1A et B devinrent respectivement UH-1A et B. L'UH-1B fut intensivement utilisé au Vietnam, et armé d'une paire supplémentaire de M60.

    L'UH-1C fut conçu afin de remplir des missions gunship, missions pour laquelle l'UH-1B manquait de puissance de feu. Le moteur T53-L-11 fut retenu, ainsi que de nouveaux filtres à air et un nouveau rotor. Il fut mis en service en septembre 1965. Il servit de base au AH-1 "HueyCobra" bien plus efficace dans ce même rôle, et seuls 766 UH-1C furent construits à partir de juin 1966. Ayant l'avantage du nombre d'exemplaires, d'un armement latéral et de plusieurs observateurs, ils furent toutefois utilisés jusqu'à la fin de la guerre. 5 furent livrés à la marine australienne et autant à la Norvège.

    L'US Army recycla des UH-1C en UH-1M, avec un moteur T53-L-13 de 1400 hp, un nouveau rotor et des capteurs de vision de nuit. L'UH-1M fut déployé au Vietnam à partir de 1969. Il semble que seuls trois exemplaires furent convertis pour évaluation. Ils furent également armés de 6 missiles français SS-11 (désignés AGM-22B aux USA), mais ceux-ci ne furent jamais populaires. En effet, leur guidage par fil nécessitait à la fois un opérateur très expérimenté et un environnement de combat sans risques, ce qui était impossible et rendait le SS-11 inopérant. 20 SS-11 furent tirés pour seulement 3 coups au but. Le TOW remplaça le SS-11 à partir de 1972, et se révéla plus efficace avec 81 tirs pour 57 coups au but.

    Le Bell 211 ou HueyTug était une variante civile du UH-1C, avec notamment un fuselage renforcé, utilisé pour le transport sous élingue. Il fut annoncé le 3 septembre 1968 avec un moteur Lycoming T55-L-7C de pas moins de 2650 hp.

    L'US Army considérait le Huey trop fragile pour être utilisé en première ligne, mais put se rendre compte que les pertes restaient acceptables.

    Bell vendit son Model 204 à l'USAF, au Marine Corps et à l'US Navy : le Marine Corps acheta 192 UH-1E et 20 TH-1E en mars 1962 afin de remplacer ses O-1 et OH-43D. L'UH-1E, basé sur l'UH-1B, vola pour la première fois le 7 octobre 1963 et fut livré à partir du 21 février 1964.

    L'USAF acheta 119 UH-1F et 26 TH-1F en juin 1963. L'UH-1F était lui aussi dérivé du UH-1B, mais avec un moteur General Electric T58-GE-3 de 1290 hp et deux antennes placées en tandem au-dessus du cockpit. Le moteur était une demande spécifique de l'USAF. L'UH-1F était d'abord destiné à effectuer des liaisons entre les bases de missiles, et portait alors la désignation UH-48. Le premier UH-1F vola le 20 février 1964 et les livraisons commencèrent en septembre la même année. 20 UH-1F furent convertis en UH-1P, officiellement pour des opérations de propagande (avec haut-parleurs) au Vietnam, mais en réalité pour servir de gunship dans des opérations spéciales.

    L'US Navy obtint 27 HH-1K pour des missions SAR à partir de 1970, avec un moteur Lycoming T53-L-13 de 1400 hp, ainsi que 45 TH-1L "Seawolf" pour l'entraînement (doté d'un moteur moins puissant, de 1100 hp), 8 UH-1L utilitaires et des UH-1B de seconde main, configurés en gunship, pour renforcer les navires de patrouille en rivière.

    Le Bell 204 donna naissance au Bell 205, qui est à la base un Bell 204 allongé mais qui eut encore plus de succès. Le Bell 204 fut également construit sous licence par Agusta (environ 210 exemplaires de 1961 à 1973) et par Fuji (188 exemplaires à partir de 1962).

    Agusta vendit son AB 204B à l'Italie, à la marine néerlandaise, à la Suède, à l'Autriche et à la Turquie. Elle proposa une version de lutte anti sous-marine et anti-navires, l'AB 204AS, armée de 2 torpilles Mk 44 ou 2 missiles AS.12. Elle fut construite à 42 exemplaires et fut utilisée par les marines italienne, espagnole et turque.

    Outre le Bell 204B construit sous licence, Fuji proposa également en 1967 le Fuji-Bell 204B-2 avec un moteur Lycoming T53-13B de 1400 hp. Celui-ci fut utilisé par l'armée de terre japonaise sous le nom de Hiyodori.

    Si le Bell 204 eut beaucoup de succès, il fut rapidement dépassé et remplacé par le Bell 205 (en particulier dans ses versions UH-1D et UH-1H) et le Bell 212 biturbine. Cependant, une poignée d'exemplaires semblent encore servir en Turquie et au Salvador.


    Versions :

    XHU-1 (XH-40) : Prototypes, 3 exemplaires.

    YHU-1 (YH-40) : Prototypes rallongés de 30 cm, 6 exemplaires.

    UH-1 (HU-1) : Présérie de 9 exemplaires.

    UH-1A (HU-1A) : 1ere version de série pour l'US Army, 5 soldats. 173 exemplaires.

    TH-1A : Version d'entraînement pour l'US Army, 14 exemplaires.

    UH-1B (HU-1B) : Version allongée et plus puissante pour l'US Army, 7 soldats. 1014 exemplaires.

    UH-1C : Version plus puissante pour l'US Army, missions gunship. 766 exemplaires.

    UH-1E : Equivalent de l'UH-1B pour l'US Marine Corps, 8 soldats. 192 exemplaires.

    TH-1E : Version d'entraînement pour l'USMC, 20 exemplaires.

    UH-1F (UH-48) : Equivalent de l'UH-1B pour l'USAF avec moteur T58-GE-3, 10 soldats. 119 exemplaires.

    TH-1F : Version d'entraînement pour l'USAF, 26 exemplaires.

    HH-1K : Version SAR pour l'US Navy, 27 exemplaires.

    TH-1L : Version d'entraînement pour l'US Navy, 45 exemplaires.

    UH-1L : Version utilitaire pour l'US Navy, 8 exemplaires.

    UH-1M : 3 UH-1C modifiés pour l'US Army, notamment pour les essais de missiles SS-11.

    UH-1P : 20 UH-1F modifiés pour l'USAF, officiellement pour des missions de guerre psychologique mais en réalité pour des opérations secrètes.

    Bell 204B : Version civile construite par Bell dérivée de l'UH-1B, 60 exemplaires.

    Bell 211 : Version civile construite par Bell dérivée de l'UH-1C. Ne fut sans doute pas construite.

    AB 204B : Version construite sous licence par Agusta, 169 exemplaires.

    AB 204AS : Variante anti sous-marins et anti-navires de l'AB 204, conçue et construite par Agusta. 42 exemplaires.

    Fuji Bell 204B : UH-1B construit sous licence par Fuji, 86 exemplaires.

    Fuji Bell 204B-2 : Version dotée d'un moteur plus puissant, conçue et construite par Fuji à partir de 1967, 52 exemplaires.





    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bell_204


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bell_UH-1_Iroquois



    http://www.airvectors.net/avhuey_1.html#m1


    http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_204/205


    http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_UH-1_Iroquois


    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=73


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bell_204.php


    http://www.helis.com/60s/huey.php


    http://www.helis.com/database/model/165/


    http://www.helis.com/database/model/772/


    http://www.deltahelicopters.com/bell204b.html


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_204_en.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche sur un ventilo mythique !

    En revanche, je trouve la transition vers le Bell 205 un peu trop implicite, car on va avoir une bonne tendance à chercher les versions suivantes (jusqu'au -Y !) . Peut-être dire dès le début que le UH-1 ne correspond pas qu'au Bell 204, mais aussi au 205 ?

    En tout cas, ça m'a permis de découvrir le RH-2 (pourquoi ce -2 ? ), le HH-1K et le UH-1C… D'ailleurs, quel était l'armement de ce dernier ? Merci encore =)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En revanche, je trouve la transition vers le Bell 205 un peu trop implicite, car on va avoir une bonne tendance à chercher les versions suivantes (jusqu'au -Y !) . Peut-être dire dès le début que le UH-1 ne correspond pas qu'au Bell 204, mais aussi au 205 ?

    Tu as raison, j'ai rajouté une phrase d'intro sur le site, ainsi qu'un lien vers le Bell 205. Dis-moi si c'est plus clair.

    RH-2 (pourquoi ce -2 ? ),
    Hélas, j'ai pas trouvé de réponse dans mes sources. Le premier qui la trouve aura droit à une bêtise non censurée par les modos. :mrgreen:

    D'ailleurs, quel était l'armement [de l'UH-1C]

    Oups, en effet j'ai pas développé ça. Je vais le faire, je te tiens au courant.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Voilà, j'ai rajouté un peu plus d'info ICI sur l'armement de l'UH-1C.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Au Vietnam, sur le terrain, ils furent armés de mitrailleuses M60 de 7,62 mm à chaque porte et de deux paniers de 8 roquettes de 70 mm.


    J'ai eu beau rechercher car cela m'avait surpris, je n'ai retrouvé aucun lanceur de roquettes de 70mm qui contient 8 tubes. Je suis persuadé qu'il n'y en a que 7. :journal:
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le seul que j'ai trouvé est le RO-57-8, mais il est comme il est soviétique, j'ai un petit doute :D
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cinétic a écrit

    Clansman a écrit

    Au Vietnam, sur le terrain, ils furent armés de mitrailleuses M60 de 7,62 mm à chaque porte et de deux paniers de 8 roquettes de 70 mm.


    J'ai eu beau rechercher car cela m'avait surpris, je n'ai retrouvé aucun lanceur de roquettes de 70mm qui contient 8 tubes. Je suis persuadé qu'il n'y en a que 7. :journal:

    Pourtant, Airvectors parle bien de 8 roquettes. Aviastar aussi parle d'un total de 16. :S
    Cependant, Airvectors parle de "packs". C'est peut-être pas un panier, en fait, mais 8 roquettes en emport direct de chaque côté.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Clans pour cette fiche de qualité, sur un appareil légendaire que j'affectionne beaucoup.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Pourtant, Airvectors parle bien de 8 roquettes. Aviastar aussi parle d'un total de 16. :S
    J'ai cherché dans mes bouquins, je n'ai trouvé que des paniers à 7 roquettes (voir 19 plus tard)… :?

    Clansman a écrit

    Cependant, Airvectors parle de "packs". C'est peut-être pas un panier, en fait, mais 8 roquettes en emport direct de chaque côté.
    Ah! Tu veux dire un peu comme ici, et ? :D

    D'après les infos que j'ai récolté sur le forum où j'ai trouvé ces images, il semblerait que cette disposition n'ait été utilisée qu'entre 1963 et 1964 sur les appareils des unités basés à Camp Holloway (Pleiku).
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Ah! Tu veux dire un peu comme ici, et ? :D

    Oui, je pense que c'est ça. J'ai commis une erreur en traduisant pack par panier.

    il semblerait que cette disposition n'ait été utilisée qu'entre 1963 et 1964 sur les appareils des unités basés à Camp Holloway (Pleiku).

    J'ai lu la remarque, ouais. C'est tout-à-fait possible, Airvectors parle en effet de quelques exemplaires modifiés sur le terrain au Vietnam, sans plus de précision.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai enfin la réponse, grâce aux indications du site trouvé par Jéricho, il s'agit en fait de 4 lance-roquettes bitube MA-2/A superposés de chaque coté.

    Infos recoupées avec le wiki anglais.

    http://en.wikipedia.org/wiki/U.S._helicopter_armament_subsystems

    Voir à: Armament sub-systems for transport and utility Helicopters
    UH-1 Iroquois
    M6 series

    ainsi que
    http://en.wikipedia.org/wiki/Mk_4/Mk_40_Folding-Fin_Aerial_Rocket#Common_Mk_40_FFAR_Launchers

    voir à : US Mk 40 FFAR Launchers
    Launchers designated under the US Army system
    MA-2A
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour ces infos !

    Ça sent quand même le bricolage qui n'inspire pas trop confiance :D
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Cinétic. ;)

    d9pouces a écrit

    Merci pour ces infos !
    Je suis content d'avoir trouvé quelque chose… ça marche pas à tous les coups, mais des fois on trouve de chouettes images sur Google, qui permettent de prouver des infos peu recoupées.

    d9pouces a écrit

    Ça sent quand même le bricolage qui n'inspire pas trop confiance :D
    Je ne suis pas sûr qu'en face ils aient eu si peu confiance en ce bricolage… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer