Swarmly Aero H10 Poseidon

  • On en parlait (aussi) il y a quelques jours… smiley


    Drone à décollage et atterrissage verticaux chypriote des années 2020. De configuration bipoutre, il est principalement destiné aux missions d’observation, de reconnaissance et éventuellement d’attaque au sol.

    La start-up aérospatiale chypriote Swarmly Aero est fondée en 2018 à Limassol. Un de ses premiers produits commercialisés est une suite d’avionique intégrée désignée R8 Hermes, destinée aux drones VTOL (décollage et atterrissage vertical). Le client qui intègre ce dispositif dans une cellule adaptée possède ainsi tous les systèmes de contrôle, positionnement, réception et traitement d’images nécessaires pour effectuer les missions courantes. 

    Par la suite Swarmly développe sa gamme de drones VTOL Poseidon, basés sur la suite d’avionique R8 Hermes. Les autres composants, comme les caméras, les systèmes de détection, ainsi que la motorisation électrique ou hybride, proviennent de différents fabricants.

    Après le H6, qui est le premier drone de cette série, c’est au tour du H10 d’être proposé sur le commerce. Plus petit et surtout plus léger que son prédécesseur, il est équipé de moteurs électriques. Son fuselage est profilé, avec un léger bulbe sur le dessus. Le moteur électrique situé à l’arrière actionne une hélice propulsive bipale. Les ailes, droites, sont en position haute et sont recourbées vers le bas à leurs extrémités. Les deux poutres de queues sont soutenues par les ailes. Elles sont rattachées ensemble par un plan horizontal au sommet des dérives. Ces dernières sont en flèche et sont prolongées en dessous des poutres de queue par deux stabilisateurs triangulaires qui font également office de support lorsque l’appareil est au sol. Le H10 est équipé de quatre moteurs électriques entrainant des hélices bipales tournées vers le haut. Ils sont situés sur les poutres de queues : aux extrémités avant de ces poutres devant l’intrados des ailes, et entre les ailes et l’empennage. Ces moteurs suffisent pour permettre au drone de décoller et d’atterrir verticalement. Ils peuvent également freiner la chute du drone en cas de nécessité, remplaçant un parachute, afin de lui éviter de gros dégâts lors du contact avec le sol. Si le drone doit voler au-dessus d’un plan d’eau, il est possible de lui installer un système gonflable automatique d’aide à la flottaison pour le récupérer en surface en cas de panne. 

    Son transport se fait dans une sorte de valise, de même que pour le matériel de guidage et de traitement des images. Rapide à monter, le H10 est opérationnel en une dizaine de minutes. Comme matériel d’observation, il embarque généralement des caméras EO/IR jusqu’à une masse maximale de 2 kg. Les images obtenues sont envoyées en temps réel vers la station de contrôle. Le fait que le H10 soit guidé en permanence lui permet d’être entièrement indépendant des systèmes de positionnement par satellites. Son rayon d’action est de 50km autours de la station de contrôle. Sa signature acoustique très faible en vol de croisière, sa section radar extrêmement petite et sa signature thermique très difficilement détectable en font de lui un bon outil pour les opérations secrètes.
     
    Selon certaines sources, des unités de reconnaissance de l’armée ukrainiennes auraient été équipées de Swarmly H10, achetés par la fondation caritative de Serhiy Prytula. Ils seraient, entre autres, équipés de caméras EO et IR de fabrication israéliennes.


    Versions:
    H10 : Version initiale de reconnaissance et d’observation à moteur électrique.


    Utilisateurs militaires :
    Ukraine : L’armée ukrainienne a reçu plusieurs H10 durant l’année 2022.


    Caractéristiques et performances :
    Longueur : 1,9 m
    Envergure : 3,5 m
    Surface alaire : 1,0 m2
    Masse maximale au décollage : 22 kg
    Charge utile : 3 kg
    Moteurs : Cinq moteurs électriques
    Vitesse max basse altitude : 100 km/h
    Vitesse de croisière : 75 km/h
    Vitesse de décrochage : 50 km/h
    Plafond opérationnel : 4000 m
    Rayon d’action : 50 km
    Distance franchissable : 150 km
    Endurance : 2h
    Armement : sans (certaines sources parlent d’une roquette de 81mm non guidée, mais sa masse serait supérieure aux 3kg de charge utile)



    Liens internet :
    https://www.swarmly.aero/h10-poseidon-vtol-uas

    https://www.defense.gouv.fr/sitta/article-eurosatory-2022

    https://www.armyrecognition.com/defense_news_september_2022_global_security_army_industry/ukrainian_army_receives_poseidon_h6_and_h10_vtol_drones.html

    https://in-cyprus.philenews.com/news/local/ukrainian-army-receives-cypriot-poseidon-h6-and-h10-vtol-drones/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site.

    Malheureusement pas d'image libre de droit pour l'instant.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer