SAI Ambrosini S.1001 Grifo

Rappels

  • Catégorie : Avion de liaison
  • Constructeur : SAI Ambrosini drapeau du pays
  • Premier vol : 1947

Historique

Le SAI Ambrosini S.1001 Grifo est un avion léger monomoteur d’entrainement et de liaison muni d’ailes droites en position basse, d’un empennage conventionnel arrondi, d’un train d’atterrissage classique fixe, et capable de transporter jusqu’à quatre personnes.

Premier appareil de la SAI Ambrosini à être développé après la seconde guerre mondiale, le S.1001 Grifo conçu par Sergio Stefanutti est directement inspiré du SAI.2S d’avant-guerre. Il se présente comme un avion de liaison assez conventionnel pour l’époque avec une structure en bois recouverte de toile. Sa propulsion est généralement assurée par un moteur Alfa Romeo 110a de 82 kW (112 cv) ou Alfa Romeo 110-ter de 97 kW (132 cv) entrainant une hélice bipale. La cabine peut accueillir un pilote et trois passagers. Les ailes, droites, sont en position basse et sont munies d’un léger dièdre. L’empennage est conventionnel, avec des extrémités arrondies. Le train d’atterrissage tricycle est fixe et les roues du train principal sont protégées par des carénages profilés afin de protéger les roues et améliorer l’aérodynamisme.

Son premier vol est effectué en 1947. Par la suite, une petite série d’appareil est construite, essentiellement utilisée par les aéroclubs transalpins. Trois appareils sont commandés par l’AMI (Aeronautica Militare Italiana). Ces Grifo, équipés de moteurs de Havilland Gipsy Major développant 108 kW (150 cv) à 2’550 tr/min, sont utilisés au sein de l’AMI de 1948 à 1950.

Une version biplace pour la formation d’élèves pilotes est également proposée à l’AMI sous la désignation de S.1002 Trasimeno. Cet appareil équipé de doubles-commandes est motorisé par un de Havilland Gipsy Major de 120kW. Il est équipé d’ailes au dièdre accentué et à l’envergure augmentée de 1m, ses roues du train principal ne sont pas protégées par des carénages. Malheureusement pour Ambrosini, l’AMI n’est pas intéressée.

D’autres forces aériennes, par exemple les argentines, espagnoles et israéliennes, ont été intéressées soit par le Grifo, soit par le Trasimeno, mais n’en ont finalement jamais commandé. 



Les 28 et 29 avril 1948, à bord du S.1001 Grifo immatriculé I-ASSI, Leonardo Bonzi et Maner Lualdi ont établi le record de distance sans escale pour les avions de cette catégorie. Partant d’Udine (Italie) ils rejoignent Massaoua, en Erythrée, durant un vol sans escale de 4'650 km. Cet appareil est par la suite utilisé pour une collecte en Amérique du Sud destinée aux orphelins et aux enfants mutilés recueillis par la fondation "Pro Infanzia Mutilata" de Don Carlo Gnocchi. À cette occasion, le Grifo I-ASSI est baptisé "Angelo dei Bimbi" (l’Ange des Enfants). Pour réaliser cette collecte de fond, il faut rejoindre Dakar depuis Milan, mais surtout traverser l’Atlantique. Pour pouvoir emporter les 800 litres nécessaires à cette traversée, les pilotes Maner Lualdi et Leonardo Bonzi démontent la radio et partent sans les parachutes. L’appareil décolle ainsi le 10 janvier 1949 de Yoff, près de Dakar, malgré l’opposition des autorités françaises, et rejoint Parnaíba au Brésil après 17 h de vol, réussissant ainsi le premier vol transatlantique sans escale effectué par un avion de tourisme. Durant plusieurs semaines, ils effectuent une tournée au Brésil, en Uruguay et en Argentine récoltant 500 millions de lires auprès de la communauté italienne installée sur place.

Par la suite, il est décidé d’effectuer une expédition de 7'600 km durant laquelle l’appareil survolerait l’Amérique centrale puis la Cordillère des Andes durant les mois de juillet et août. Le 11 juin 1949, alors qu’ils se rendaient du Costa-Rica au Nicaragua, l’avion s’écrase près de San José (CR), tuant ses deux occupants, le Colonel Riccardo Roveda et le Dr Giovanni Vittore. Depuis quelques années, un S.10001 Grifo est exposé au Musée Alfa Roméo situé à Arese, près de Milan, aux couleurs et avec l’immatriculation de l’I-ASSI.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions

Sur le forum…

  • Chouette iconographie: on a un prototype du S.1002 Trasimeno et l'I-ASSI.

    Merci, mais c'est plutôt un coup de bol. :D

    J'avoue avoir été impressionné par leur courage lors de la traversée de l'Atlantique dans ce dernier appareil (du coup, je me suis un peu étalé sur le sujet, mais en creusant un peu, ça concernait aussi les conséquences de la seconde guerre mondiale)… :oops:

    Ben c'est bien, c'est aussi ça l'aviation !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman!

    Chouette iconographie: on a un prototype du S.1002 Trasimeno et l'I-ASSI. :top:
    J'avoue avoir été impressionné par leur courage lors de la traversée de l'Atlantique dans ce dernier appareil (du coup, je me suis un peu étalé sur le sujet, mais en creusant un peu, ça concernait aussi les conséquences de la seconde guerre mondiale)… :oops:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le SAI Ambrosini S.1001 Grifo est un avion léger monomoteur d’entrainement et de liaison muni d’ailes droites en position basse, d’un empennage conventionnel arrondi, d’un train d’atterrissage classique fixe, et capable de transporter jusqu’à quatre personnes.

    Premier appareil de la SAI Ambrosini à être développé après la seconde guerre mondiale, le S.1001 Grifo conçu par Sergio Stefanutti est directement inspiré du SAI.2S d’avant-guerre. Il se présente comme un avion de liaison assez conventionnel pour l’époque avec une structure en bois recouverte de toile. Sa propulsion est généralement assurée par un moteur Alfa Romeo 110a de 82kW (112cv) ou Alfa Romeo 110-ter de 97kW (132cv) entrainant une hélice bipale. La cabine peut accueillir un pilote et trois passagers. Les ailes, droites, sont en position basse et sont munies d’un léger dièdre. L’empennage est conventionnel, avec des extrémités arrondies. Le train d’atterrissage tricycle est fixe et les roues du train principal sont protégées par des carénages profilés afin de protéger les roues et améliorer l’aérodynamisme.

    Son premier vol est effectué en 1947. Par la suite, une petite série d’appareil est construite, essentiellement utilisée par les aéroclubs transalpins. Trois appareils sont commandés par l’AMI (Aeronautica Militare Italiana). Ces Grifo, équipés de moteurs de Havilland Gipsy Major développant 108kW (150cv) à 2’550tr/min, sont utilisés au sein de l’AMI de 1948 à 1950.

    Une version biplace pour la formation d’élèves pilotes est également proposée à l’AMI sous la désignation de S.1002 Trasimeno. Cet appareil équipé de doubles-commandes est motorisé par un de Havilland Gipsy Major de 120kW. Il est équipé d’ailes au dièdre accentué et à l’envergure augmentée de 1m, ses roues du train principal ne sont pas protégées par des carénages. Malheureusement pour Ambrosini, l’AMI n’est pas intéressée.

    D’autres forces aériennes, par exemple les argentines, espagnoles et israéliennes, ont été intéressées soit par le Grifo, soit par le Trasimeno, mais n’en ont finalement jamais commandé.

    Les 28 et 29 avril 1948, à bord du S.1001 Grifo immatriculé I-ASSI, Leonardo Bonzi et Maner Lualdi ont établi le record de distance sans escale pour les avions de cette catégorie. Partant d’Udine (Italie) ils rejoignent Massaoua, en Erythrée, durant un vol sans escale de 4'650km.

    Cet appareil est par la suite utilisé pour une collecte en Amérique du Sud destinée aux orphelins et aux enfants mutilés recueillis par la fondation "Pro Infanzia Mutilata" de Don Carlo Gnocchi. À cette occasion, le Grifo I-ASSI est baptisé "Angelo dei Bimbi" (l’Ange des Enfants). Pour réaliser cette collecte de fond, il faut rejoindre Dakar depuis Milan, mais surtout traverser l’Atlantique. Pour pouvoir emporter les 800 litres nécessaires à cette traversée, les pilotes Maner Lualdi et Leonardo Bonzi démontent la radio et partent sans les parachutes. L’appareil décolle ainsi le 10 janvier 1949 de Yoff, près de Dakar, malgré l’opposition des autorités françaises, et rejoint Parnaíba au Brésil après 17h de vol, réussissant ainsi le premier vol transatlantique sans escale effectué par un avion de tourisme. Durant plusieurs semaines, ils effectuent une tournée au Brésil, en Uruguay et en Argentine récoltant 500 millions de lires auprès de la communauté italienne installée sur place.
    Par la suite, il est décidé d’effectuer une expédition de 7'600km durant laquelle l’appareil survolerait l’Amérique centrale puis la Cordillère des Andes durant les mois de juillet et août. Le 11 juin 1949, alors qu’ils se rendaient du Costa-Rica au Nicaragua, l’avion s’écrase près de San José (CR), tuant ses deux occupants, le Colonel Riccardo Roveda et le Dr Giovanni Vittore. Depuis quelques années, un S.10001 Grifo est exposé au Musée Alfa Roméo situé à Arese, près de Milan, aux couleurs et avec l’immatriculation de l’I-ASSI.


    Versions :
    S.1001 Grifo : Version de base, à simple ou double commandes, motorisée par un Alfa Romeo 110a de 82kW (112cv) ou un Alfa Romeo 110-ter de 97kW (132cv), et pouvant accueillir jusqu’à trois passagers.

    S.1002 Trasimeno : Version biplace de formation motorisée par un de Havilland Gipsy Major de 120kW (139cv), équipée de doubles-commandes, sans carénages protégeant les roues, muni d’ailes au dièdre accentué et à l’envergure augmentée de 1 mètre.


    Utilisateurs militaires :
    Italie : 3 exemplaires de S.1001 entre 1948 et 1950 au sein de l’Aeronautica Militare Italiana (MM5603, MM5604 et MM5605).


    Caractéristiques :
    Equipage : 1
    Passagers : 3
    Longueur : 7,50m
    Envergure : 9,90m
    Hauteur : 2,76m
    Surface alaire : 15,2m2
    Masse à vide : 700kg
    Masse maximale au décollage : 1’060kg
    Charge utile : 255kg
    Volume des réservoirs de carburant : 140L
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur à pistons Alfa Romeo 110a de 82kW (112cv) ou Alfa Romeo 110-ter de 97kW (132cv).

    Performances :
    Vitesse max : 240km/h
    Vitesse de croisière : 210km/h
    Vitesse ascensionnelle : 3,5m/s
    Plafond opérationnel : 5’000m
    Autonomie : 850km
    Endurance : 4h
    Distance franchissable : 850km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    https://it.wikipedia.org/wiki/SAI_Ambrosini_Grifo

    https://en.wikipedia.org/wiki/Ambrosini_S.1001

    http://www.iurisegur.com/mundo-de-la-aviacion-44/

    http://www.oocities.org/fiap_ambrosini/model/S1001/ambrosini_s_1001.htm

    http://www.airwar.ru/enc/other/s1001.html

    https://www.flightglobal.com/FlightPDFArchive/1949/1949%20-%200075.PDF

    http://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=173437
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer