L'appareil photo réflex (1) : les bases

  • Tout d’abord, il faut bien comprendre qu’un appareil photo réflex permet de voir, et donc de contrôler, l’ensemble des paramètres nécessaires à la réussite (ou non ^^) de votre photo. Un compact n’est pas un mauvais appareil, mais vous aurez moins de latitude dans les réglages et la qualité est souvent moindre, dans les grandes focales principalement.

    Quand vous prenez votre appareil en main, vous êtes face à de multiples boutons et symboles tous plus bizarres les uns que les autres ! On va donc essayer de défricher certains points dans ce topic sans prétention. Nous sommes nous aussi des photographes amateurs et donc nos connaissances ne sont pas parfaites ni absolues… Nous n’aborderons pas le réglage « automatique », qui permet certes de faire de bonnes photos, mais qui ne permettra pas de répondre à toutes vos attentes, par exemple face à un Spitfire en vol, ou inversement un F-16 pleine PC (quoi que là les modes Sports peuvent éventuellement faire l’affaire)… Allez, commençons par la base !!


    1 - Comment fonctionne l’appareil ?
    Pour prendre une photo, il faut que le capteur « imprime » une image. Pour cela l’obturateur s’ouvre pour laisser passer la lumière, tandis que le miroir du réflex se relève. Deux éléments sont liés pour que cela fonctionne, la vitesse d’ouverture de l’obturateur (exemple : 1/250 de seconde) et l’ouverture de l’obturateur en elle-même (par exemple : f8).


    2 - Vitesse :
    La vitesse est la durée d’ouverture de l’obturateur. A lumière égale, un réglage à 1/1000 de seconde va faire entrer très peu de lumière, alors qu’un réglage à 10 secondes va faire rentrer énormément de lumière.


    3 – Ouverture et profondeur de champ :
    L’ouverture de l’obturateur sert également à faire entre la lumière, mais en jouant sur l’importance de l’ouverture de l’obturateur. Ainsi, contrairement à ce qu’on pourrait penser, f20 est une faible ouverture (on peut dire f = fermeture, pour aider à la compréhension). En d’autre terme, à f20, l’obturateur se ferme à 20, et laisse donc passer peu de lumière, tandis qu’à f2.8 l’obturateur se ferme à 2.8, la lumière entrante est donc ici bien plus importante.

    Un autre élément fondamental issu de cette ouverture est la profondeur de champ (on pourrait dire aussi, la zone de netteté sur l’image autour du sujet sur lequel la mise au point a été faite). Plus l’ouverture est importante (f2.8 par exemple), moins la profondeur de champ est importante. Donc inversement, si on souhaite une grande profondeur de champ (pour un paysage par exemple), il faut aller vers une ouverture faible (f8 et plus en général).


    4 – Lien ouverture/vitesse
    Maintenant que nous avons vu comment fonctionnent les éléments « vitesse » et « ouverture » il faut comprendre leurs interactions. Ainsi, pour prendre une photo à lumière toujours égale (les chiffres ci-après sont des exemples et non une réalité absolue), si l’appareil ferme à f8, l’ouverture sera à 1/400. Au contraire, si on affiche une vitesse à 1/1600, l’ouverture sera à f4, car pour avoir la même lumière en peu de temps, l’obturateur devra se fermer un peu moins. Pourquoi jouer sur tout ça si le résultat est le même me direz-vous ?? Nous verrons cela à un prochain épisode ! Car l’exposition est identique, mais le résultat photographique est différent.


    5 - Isométrie
    Le réglage ISO correspond à la sensibilité lumineuse de votre capteur. Plus le chiffre ISO est important, plus la sensibilité du capteur est élevée. Donc, en extérieur par beau temps, on affichera ISO 50 ou 100, tandis qu’en cas de ciel couvert on passera à du ISO 200 ou 400. Le principe étant que moins l’environnement est lumineux, plus les ISO doivent être important afin de mieux capter la faible lumière ambiante. Le maximum des ISO dépend des appareils, mais on peut couramment monter maintenant jusqu’à 1600 ou 3200 ISO, voir bien plus maintenant sur les derniers boitiers.
    En revanche, il y a un inconvénient à cela, c’est que plus les ISO grimpent, plus le « bruit » sera important. Ce bruit correspond pratiquement à une impression de « neige » sur la photo, ce qui donne une photo de bien moindre qualité. Il est donc important, pour avoir une bonne photo, de ne pas monter de manière exagérée en ISO, même si les boitiers modernes gèrent de mieux en mieux ce « bruit ». Inversement, quand l’image sera propre, avec un ISO qui est donc souvent le plus bas possible, on dit qu’elle « pique », la qualité est là, au travers des détails du sujets correctement reproduits.


    6 - Priorité vitesse (Tv chez Canon, S chez Nikon)

    En utilisant ce réglage, vous choisissez la vitesse, et l’appareil photo adapte lui-même le réglage d’ouverture.


    7 – Priorité ouverture (Av chez Canon, A chez Nikon)
    En utilisant ce réglage, vous choisissez le chiffre d’ouverture (ou de fermeture si on veut parler de la réalité mécanique de l’appareil photo), et l’appareil adapte lui-même la vitesse correspondante.


    8 – Mesure d’exposition
    Généralement les appareils photos réflex ont 3 modes de mesure d’exposition du sujet.
    A - Mesure multizones ou matricielle :
    L’appareil utilise l’ensemble de la cellule de mesure de la lumière pour en sortir une photo cohérente, tenant compte de toutes les zones de l’image. L’inconvénient est le risque d’avoir des zones surexposées ou sous-exposées.
    B – Mesure pondérée centrale :
    L’appareil utilise l’ensemble de la cellule, mais en donnant une priorité à l’exposition du centre de l’image.
    C – Mesure SPOT ou par points :
    Le photographe choisit quelle zone de l’appareil évalue la lumière, sans tenir compte du reste de l’image.


    9 – Autofocus
    L’autofocus permet à l’appareil de faire la mise au point lui-même sur le sujet majeur que le photographe a dans son viseur. Il existe là aussi trois modes d’autofocus :
    A – One Shot chez Canon, AF-S chez Nikon
    Ce mode est destiné aux sujets fixes.
    B – Ai Servo chez Canon, AF-C chez Nikon
    Ce mode est destiné aux sujets en mouvements. L’autofocus fonctionne donc en continue en suivant le sujet.
    C – Ai Focus chez Canon, AF-A ( ?) chez Nikon
    Ce mode se règle sur un sujet fixe, mais suivra un sujet en mouvement si cela venait à se produire dans le cadrage du photographe.


    Voilà pour ce premier chapitre sur la technique photo !

    Nous espérons que cela aura éclairé quelques lanternes et que cela suscite le débat. A vous de jouer !
    NIKOVIEW Galerie Photos sur l'aviation…. et le reste aussi ! ^^
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonne idée Niko que d'ouvrir ce topic. Un petit rappel (ou découverte pour certains) des bases ne peut faire de mal.

    J'apporte ma modeste contribution en précisant dans le chapitre "pronfondeur de champ", le rôle de la longueur de focale (longueur de l'objectif pour les nuls :D ).

    La pronfondeur de champ sera en effet influencée directement par la longueur du "tube".

    Pour un réglage identique sur un même sujet (placé disons à 8 mètres), la zone de netteté (pronfondeur de champ) avec un objectif de 50 ira par exemple de 2 mètres à l'infini tandis qu'elle sera nette de 7,80 mètres à 8,50m environ avec une focale de 200mm. (sachant que cette zone est normalement partagée 1/3 avant le sujet pour 2/3 derrière le sujet).

    L'utilisation d'une focale importante n'est donc pas réservée qu'aux prises de vues lointaines. Elle est idéale pour détacher et isoler le sujet de son environnement dans la photo animalière, le portrait mais aussi le sport etc…

    Voilà, et je pense que ton topic va vivre intensément. ;)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Excellente idée Niko :costaud:


    PCmax a écrit

    La pronfondeur de champ sera en effet influencée directement par la longueur du "tube".

    Hmmm, en apparence seulement, papy, en apparence. :interr:

    Sur le plan optique et pour une distance objectif/sujet donnée, seule l'ouverture F: peut faire varier la profondeur de champ.(et pour d'autres raisons la taille du capteur)

    je sais que ça surprend, dit comme ça, et pourtant.

    Il est d'ailleurs assez simple de le vérifier:
    A l'aide d'un zoom et sans changer d'ouverture évidement(ou de 2 objectifs de focale différente), photographier un visage (ou un objet de taille similaire) à 5 mètres de distance en passant de la focale minimum à la focale maximum.
    Devant son ordinateur et avec le logiciel qui va bien, agrandir (recadrer) la photo prise avec la plus courte focale de telle manière que le visage occupe la même place que sur la photo prise avec la longue focale.
    En affichant les 2 images côte à côte à l'écran, on peut vérifier que l'arrière-plan présente le même aspect.

    Etonnant non ? :fou:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Excellente idée de sujet, en effet. Étant encore jeune dans le domaine, je ne pense pas pouvoir apporter beaucoup, mais je crois que je vais le suivre avec attention :)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petit détail qui "tue". Un APN standart est équipé d'un capteur de taille différente d'un appareil argentique (24x36). Donc pour les anciens argentistes qui utilisent leurs objectifs sur leur APN, il faut multiplier la focale par 1,5 pour avoir la focale équivalente.
    Je m'explique: le capteur d'un APN est plus petit donc l'image "vue" par son capteur sera plus petite que celle vue par un 24x36 standart. Il y aura donc un effet de zoom qui correspond à un grossissement de 1,5.

    Un 100mm sera donc un 150mm, etc.

    Cette règle est valable pour tous les appareils qui ne sont pas "plein format", donc pour la plupart du monde, ce type d'appareils étant rangés dans la catégorie "pros" avec un tarif à partir de trois zéros derrière le 1 (boitier nu s'entend!)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Content que ce fil vous plaise ! A l'origine l'idée de ce topic vient d'une discussion entre moi et Patmode. On essayera donc de compléter tout cela au fur et à mesure.


    Stef a écrit

    Petit détail qui "tue". Un APN standart est équipé d'un capteur de taille différente d'un appareil argentique (24x36). Donc pour les anciens argentistes qui utilisent leurs objectifs sur leur APN, il faut multiplier la focale par 1,5 pour avoir la focale équivalente.
    Je m'explique: le capteur d'un APN est plus petit donc l'image "vue" par son capteur sera plus petite que celle vue par un 24x36 standart. Il y aura donc un effet de zoom qui correspond à un grossissement de 1,5.

    Un 100mm sera donc un 150mm, etc.

    Cette règle est valable pour tous les appareils qui ne sont pas "plein format", donc pour la plupart du monde, ce type d'appareils étant rangés dans la catégorie "pros" avec un tarif à partir de trois zéros derrière le 1 (boitier nu s'entend!)

    Tu as raison sur le principe, mais le taux de conversion n'est pas identique pour tous les appareils. Ainsi sur beaucoup d'appareils Canon le facteur est de 1,6. ;)
    NIKOVIEW Galerie Photos sur l'aviation…. et le reste aussi ! ^^
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Niko a écrit

    Tu as raison sur le principe, mais le taux de conversion n'est pas identique pour tous les appareils. Ainsi sur beaucoup d'appareils Canon le facteur est de 1,6. ;)

    Oui, 1,6 pour le Canon, c'était juste pour sensibiliser les gens à ce phénomène :bieres:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tu parles du 1,5, tu serais donc Nikoniste ? :D
    NIKOVIEW Galerie Photos sur l'aviation…. et le reste aussi ! ^^
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nikon au boulot, canon à la maison…….
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Stef a écrit

    Nikon au boulot, canon à la maison…….



    Bien vu Stef ! :bonnet:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Niko, c'est vrai que ça fait du bien de se rafraichir un peu la mémoire.

    Mais l'autre jour, au meeting de Sion, j'ai remarqué qu'il faut aussi (et surtout) un minimum d'entrainement, ce qui te permet d'avoir les bons réflexes avec ton reflex… (Parce que dans ma tête, c'était assez "un jet, priorité sur… zut, fait sombre… les iso… rhaaa! le contre-jour…").
    Comme on dit chez nous, c'était le "pétchi"!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • pour les meeting j utilise une technique assez simple qui facilite la tache

    pour les jets priorite ouverture iso 200 et je me cale 1 diaph au dessus de la valeur mini de l objectif

    exemple

    300mm f 2.8 je me cale sur f 4

    pour les hélices la j utilise priorité vitesse

    le 1/250 est une valeure correct pour le pas avoir trop de déchets

    après si vous êtes confiant 1/160 c est bien mieux

    nota
    pour un hélico 1/125 c est le maxi

    après il existe la compensation d expo je l utilise en fonction des conditions météo

    pour grand soleil je règle sur -1

    mauvais temps +1

    je fais une photo et je vérifie l histogramme si c est correct je continue

    le coef pour nikon c est 1.5
    la critique n est intéressante que si elle est constructive
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci beaucoup pour ces infos! :oui:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • le cote pratique de ce réglage c est qu on a qu un seul changement de réglages a faire
    passer du mode ouverture pour les jets a priorité vitesse pour les hélices ça évite de rater trop de photo
    la critique n est intéressante que si elle est constructive
      Lien   Revenir ici   Citer
  • pour les jets priorite ouverture iso 200 et je me cale 1 diaph au dessus de la valeur mini de l objectif

    exemple

    300mm f 2.8 je me cale sur f 4

    est-ce que le résultat sera le même avec un 300mm à ouverture f:5.6? :geek:


    merci pour ces petites précisions! :geek:
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par little boy le Jan. 29, 2012, 12:05 p.m.