L'Histoire de l'aéronautique en BD

Chercher dans le contenu des messages
  • La fin de l’année 2008 avait vu la naissance d’une nouvelle série de bandes dessinées dédiée à l’histoire de l’aéronautique aux éditions Idées +, voici enfin la suite.

    Mais revenons sur ce premier tome qui avait permis l’ouverture d’un sujet sur AMN 1er.
    Les scénaristes avaient choisi de commencer leur histoire de l’aéronautique par la fameuse légende d’Icare. De fil en aiguille, à travers les siècles, le lecteur pouvait ainsi redécouvrir les tentatives d’avancées dans le domaine jusqu’aux vols historiques de Clément Ader et des frères Wright. Le premier tome s’achève avec la traversée de la Manche par Blériot.

    Mon avis sur le premier tome était assez mitigé, certes le fond était présenté de façon très pédagogique mais je trouvais que le dessin n’était pas excellent.

    Dans ce deuxième tome quasiment entièrement consacré à l’année 1909, les scénaristes ont fait quelque peu évoluer leur narration. Au lieu de dérouler le fils du temps de façon rectiligne, on assiste parfois à de petits sauts dans le temps. Et c’est tant mieux, les cages à poules c’est bien gentil mais ça peut vite devenir lassant ! Cet effort au niveau de la narration permet de garder le lecteur en éveil et de ne pas l’enliser sous un monceau de dates et de premières (et il y en eut beaucoup en 1909). Bien sur, les auteurs fidèles à la politique du premier tome, ne se focalisent pas uniquement sur les aéronefs. Une partie du récit est consacrée aux dirigeables et autres aérostats dans leurs emplois militaires et civils.

    Concernant le dessin, on notera une nette amélioration qui ne concerne que les aéronefs. Effectivement, le dessinateur, Marcel Uderzo, semble bien maîtriser le dessin des cages à poules, sans être d’une précision absolue, la complexité de ces fragiles machines se perçoit assez bien. Par contre, ça pèche toujours du côté des avions modernes et des traits des personnages que l’on a parfois du mal à reconnaître.

    L’aspect pédagogique de ce projet s’affirme dans ce deuxième tome et le lecteur pourra cependant être dépassé par la masse de données contenue sur une page. Il y a effectivement beaucoup de choses à dire sur le sujet et il est bien difficile d’être exhaustif. J’avoue que plus d’une fois certains passages m’ont semblé rébarbatifs. Une sélection plus étroite des événements aurait peut-être épargné au lecteur cette sensation de piétinement sur 1909.
    Cependant, je pense que le projet fera date par son ambition en espérant que les auteurs trouvent l’équilibre entre le plaisir que la lecture d’une BD doit apporter et le savoir qu’elle peut contenir.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ben c'est bien sympa à toi Fat de nous tenir informés des nouveautés et de ton avis (de pro.) sur le sujet. Merci bien. 8-)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je n'avais pas trop accroché le dessin du premier tome, content de voir qu'ils ont corrigé au moins partiellement le tir :) Attendons de voir ce que donneront les tomes suivants.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer