le salaire de la destruction

Chercher dans le contenu des messages
  • de Adam Tooze

    Un ouvrage passionnant mais ardu à lire.

    C'est une relecture nouvelle, sous un angle économique, de l'histoire de l'Allemagne nazie. L'auteur rompt avec les idées (trop) reçues sur l'économie allemande de la seconde guerre mondiale, et montre comment les contraintes économiques ont sur-déterminé les choix stratégiques et politique. Il tord le cou aux mythes "Speer", et à "l'efficacité" de l'industrie allemande. Il montre très bien comment l'Allemagne, étranglée par un manque de devises, est allé entre 1934 et 1939, de crise en crise, masquées par un controle de plus en grande de l'appareil d'état sur l'économie. Il explique aussi comment le régime nazi a continué le combat jusqu'à sa ruine totale, alors que dès fin 1942, il était clairement établi qu'il n'arriverait pas à vaincre l'URSS et que bientot les USA allaient intervenir directement, avec tout leur poids économique. C'est une lecture vraiment importante pour mieux comprendre la seconde guerre mondiale.
    Par contre, l'ouvrage souffre de nombreux défauts. Le premier est un traduction absolument catastrophique, rendant la lecture fatiguante (d'autant plus que l'auteur a un style plutot lourd, avec des phrases longues, ce qui n'arrange rien). On se demande si le traducteur est de langue française (utiliser "laminerie" à la place de "laminoir", par exemple). L'auteur se redit souvent, revenant de nombreuses fois sur des points déjà exposés, ce qui ne facilite pas la compréhension. Des petites erreurs aussi, qui font se demander si le manuscrit a été relu par un spécialiste de l'histoire militaire de la seconde guerre mondiale (par exemple parler des "chars tchèques de 35 tonnes et 38 tonnes", pour les 35t et 38t. Les équipages allemands auraient bien voulu avoir des chars de 35 tonnes pour affronter les T 34 et autres KV 1 en 1941 et 1942) Il y a aussi des aspects qui sont sujets à discussion, ou dont on peut regretter une analyse trop rapide.
    Au total, un ouvrage quelque peu difficile à lire, mais qui, à mon avis, est vraiment novateur, notamment en ce qu'il ouvre toute une nouvelle perspective à l'analyse de l'Allemagne nazie et de la seconde guerre mondiale.

    Bref, pour un peu moins de 30€, je vous le recommande vivement.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si j'en crois ta critique, il semblerait que le traducteur ait mal fait son travail.
    C'est vrai que le 35T était bien loin des 35 tonnes.. tout comme un revolver de calibre 38 n'envoie pas des pruneaux de 3,8 cms de diamètre ! J'imagine les projectiles du Colt 45 ! :D (Erreur que je vois dans pas mal de bouquins ou reportages)

    Bon, en gros, un bouquin qui peut aider à avoir une migraine quoi ! :pascontent:
    Merci de l'info. ;)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Concernant les contraintes économiques du 3e Reich, c'est un aspect qui ressort de plus en plus dans les livres récents, et même dans les plus anciens quand on lit entre les lignes. Du coup, je me demande ce que ce livre apporte de plus, surtout avec ses erreurs de traduction ?

    Ce peut être cependant un bon livre pour des débutants en ce domaine.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • As-tu lu le numéro de Guerre et Histoire consacré à l'armée allemande ?

    Ils abordent le côté économique (même si ce n'est pas de façon aussi importante), et expliquent en effet que l'efficacité industrielle est essentiellement … du vent. Il y a également l'orientation absurde des travaux, comme les Me-262, V-2, … et autres armes magiques qui ont coûté très très cher pour une efficacité plus importante mais pas suffisamment.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Concernant les contraintes économiques du 3e Reich, c'est un aspect qui ressort de plus en plus dans les livres récents, et même dans les plus anciens quand on lit entre les lignes. Du coup, je me demande ce que ce livre apporte de plus, surtout avec ses erreurs de traduction ?

    Ce peut être cependant un bon livre pour des débutants en ce domaine.

    lol, oh non, ça n'est pas un livre pour débutants, loin de là, plus de 800 pages, écrites petit, et pas beaucoup de dessins. Et on a intéret à lire toutes les lignes, si on veut suivre.
    Plutot un bonne grosse thèse d'histoire

    Ce qu'il apporte ? Je pense une nouvelle d'aborder l'histoire du IIIeme Reich. Il démontre (très bien) les relations complexes et mouvantes entre politique / stratégie / économie.
    Si on passe outre à la traduction très irritante, c'est une lecture passionnante.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    As-tu lu le numéro de Guerre et Histoire consacré à l'armée allemande ?

    Ils abordent le côté économique (même si ce n'est pas de façon aussi importante), et expliquent en effet que l'efficacité industrielle est essentiellement … du vent. Il y a également l'orientation absurde des travaux, comme les Me-262, V-2, … et autres armes magiques qui ont coûté très très cher pour une efficacité plus importante mais pas suffisamment.

    Celui sur le pétrole (que les Alliés ont et pas l'Axe) est aussi très parlant, moins sur l'économie proprement dites que sur les ressources mais les deux sont liées…
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    As-tu lu le numéro de Guerre et Histoire consacré à l'armée allemande ?

    Ils abordent le côté économique (même si ce n'est pas de façon aussi importante), et expliquent en effet que l'efficacité industrielle est essentiellement … du vent. Il y a également l'orientation absurde des travaux, comme les Me-262, V-2, … et autres armes magiques qui ont coûté très très cher pour une efficacité plus importante mais pas suffisamment.

    Moi je l'ai lu, on le reçoit à la bibliothèque. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Moi je l'ai lu, on le reçoit à la bibliothèque. :D
    C'est vrai que c'est une revue que je trouve en général très intéressante.
    Et on commence à la trouver de plus en plus de notre côté de la frontière (et pour un prix, pour une fois, qui ne double ou ne triple pas, par rapport au prix en Euro!). :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
Ils sont en ligne en ce moment :