Et après le pétrole ?

  • Jericho a écrit

    cachée dans les pins a écrit

    je vous remercie à tous pour votre optimisme éclairé, sincère et réconfortant :bonnet:
    Et encore, tu as de la chance: je n'ai pas encore donné mon avis… :mrgreen:

    Il serait d'ailleurs temps de le faire Jericho :drill:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Jericho a écrit

    cachée dans les pins a écrit

    je vous remercie à tous pour votre optimisme éclairé, sincère et réconfortant :bonnet:
    Et encore, tu as de la chance: je n'ai pas encore donné mon avis… :mrgreen:

    Il serait d'ailleurs temps de le faire Jericho :drill:
    Je vous laisse à tous le temps de vous trouver une corde… :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • dans ce changement il y a forcement une histoire d'argent et d'investissements.
    qui est prêt aujourd'hui à prendre le risque en disant, "je suis prêt à révolutionner le monde, j'ai la solution pour remplacer le pétrole"?

    si nouvelle source d'énergie il y a, cela veut dire nouveau système d'exploitation, nouveau processus de transformation….bref tout réinventer ou changer.

    de tout temps l'homme a su utiliser son "intelligence" justement pour extraire, transformer, exploiter, utiliser toutes ces matières qu'elles soient fossiles, nucléaires ou autres.

    chacun dans son coin réussit à faire rouler son véhicule avec tout est n'importe quoi, de l'eau, du gaz, de l'huile de friture……….

    le monde est devenu finance et gouverné par les lobbying de toutes sortes.
    pourquoi trouver une autre solution quand les gens sont devenus dépendants?

    on mise sur des énergies qui sont déjà contrôlées.

    je sais pas quand je vois ce genre d'article je me dis qu'il y a de l'espoir?
    http://www.midilibre.fr/2013/07/29/on-peut-rouler-avec-des-ordures-menageres,740105.php


    et des ordures ce n'est pas ce qui manque… :roll:

    après on peut se poser la question de l'impacte sur la planète, qui n'est pas à négliger!
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little boy a écrit

    le monde est devenu finance et gouverné par les lobbying de toutes sortes.

    little boy a écrit

    des ordures ce n'est pas ce qui manque… :roll:




    :bonnet:


    En restant sérieux : je suis assez d'accord avec toi, espoir compris !
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le BioGaz, ce n'est pas neuf non plus…
    …et le contrôle de la gestion des ordures non plus, il suffit de voir la situation Napolitaine
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • glwpatton a écrit

    little boy a écrit

    le monde est devenu finance et gouverné par les lobbying de toutes sortes.

    little boy a écrit

    des ordures ce n'est pas ce qui manque… :roll:




    :bonnet:


    En restant sérieux : je suis assez d'accord avec toi, espoir compris !
    Moi aussi, entièrement d'accord. En Suède, je sais qu'ils travaillent sur le sujet depuis quelques années pour obtenir du biocarburant à partir des ordures et du compost. Je crois qu'on avait déjà également parlé d'entreprises (y compris en France) qui passent par les déchets plastiques, qui ne sont de toute façons pas détruits autrement qu'en étant brûlé dans les usines d'incinérations puisqu'ils ne sont pas biodégradable…

    J'ai de l'espoir, même si malheureusement les fortunes dépensées pour essayer de trouver des carburants fossiles sont beaucoup plus importantes que pour trouver le moyen de recycler nos déchets… :S
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Relisez Reiser ……

    vous vous rendrez compte qu'on n'a pas beaucoup avancé en plus de 30 ans …..

    Les modes de production, et de consommation n'ont changé que de manières marginales, nous sommes toujours sur les même schémas, et maintenant la Chine et l'Inde se mettent à faire comme nous, et ils sont plus de 2 milliards 500 millions ensemble !

    On est très mal barré :(
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ogotaï a écrit

    il suffit de voir la situation Napolitaine

    Et ne parlons pas de certaines villes de Chine, toutes dédiées au démantèlement de déchets électroniques, informatiques venant du monde entier.

    JFF a écrit

    Les modes de production, et de consommation n'ont changé que de manières marginales, nous sommes toujours sur les même schémas, et maintenant la Chine et l'Inde se mettent à faire comme nous, et ils sont plus de 2 milliards 500 millions ensemble !

    On est très mal barré :(

    Oui, c'est franchement mon point de vue.

    Même s'il y a une vraie prise de conscience, il n'y a jamais eu autant de consommation qu'à présent.

    Ne serait-ce que concernant la circulation automobile, le réseau routier français est congestionné par rapport au début des années 80.

    Les appareils de haute technologie pullulent, et les déchets afférents s'entassent en Chine dans des villes reculées ou des "liquidateurs" se sacrifient pour leur démantèlement.

    Tendre vers une croissance sans limite dans un monde fini, dont les ressources sont pillées depuis un gros siècle, et à présent avec un environnement bien dégradé, c'est plus qu'irresponsable, c'est de la folie furieuse.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un nouvel ouvrage qu'il faudra ajouter à la liste de lectures essentielles sur le sujet :

    Too much magic - L'Amérique désenchantée by James Howard Kunstler {fiche Amazon}

    Descriptif et article en anglais sur le site Kunstler.com

    Synopsis :

    La vision effrayante qu'a Kunstler d'un futur sans pétrole a attiré autant l'attention des écologistes que celle des dirigeants d entreprises. Ses idées ont stimulé un vaste débat sur notre dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles et de nos institutions financières et gouvernementales dysfonctionnelles.

    Depuis lors, Kunstler est devenu un commentateur incontournable de tout ce qui touche le futur. Dans « Too Much Magic - L'Amérique désenchantée », Kunstler évalue ce qui a changé au cours des sept dernières années et nous montre que dans le monde d'après, balayé par la crise financière, ses idées n'ont jamais été aussi pertinentes.

    Dans « Too Much Magic - L Amérique désenchantée », Kunstler décrypte les brillantes visions du futur, telles que rêvées par des esprits excessivement optimistes qui pensent que la technologie résoudra tous nos problèmes. Leurs visions lui rappellent les voitures volantes et les robots domestiques qui étaient les images futuristes dominantes des années 1950.

    L'idée que se fait Kunstler du futur est beaucoup plus sobre : il analyse les diverses technologies (fermes verticales, fracturation hydraulique, éthanol de maïs) suggérées comme solutions immédiates à la crise énergétique et n'en trouve aucune qui puisse marcher à long terme pour guérir une société dépendante des automobiles assoiffées d'essence, éprise d'un idéal inefficace de banlieues pavillonnaires, et refusant de changer fondamentalement son mode de vie énergivore.

    Kunstler propose également des idées concrètes quant à la manière dont nous pouvons favoriser notre adaptation à une société où le robinet de pétrole sera très vite à sec.

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l'attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise.

    Ce livre était précédé d'un autre ouvrage, La fin du pétrole : le vrai défi du XXIe siècle (Plon, 2005), véritable livre coup de poing, cet ouvrage interpelle le lecteur en l'enjoignant à prendre conscience du choc immense et pourtant prévisible auquel l'humanité était confrontée : la disparition du pétrole, entraînant le bouleversement du mode de vie et du modèle économique occidental, avec en conséquence la transformation inévitable et radicale de l'ensemble du modèle social.

    _______________________

    Je n'ai lu ni l'un ni l'autre ouvrage, mais je pense que je vais me laisser tenter.

    Dans le même genre, j'avais lu Le Plein S'il vous plait, dont je parlais sur un autre post.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je ne suis pas sur que le pétrole sera le problème de notre siècle mais plutôt celui du suivant ou "au pire" la fin du notre, après c'est un avis personnel :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est ce que semblent dire un certains nombres d'énergéticiens que j'ai pu rencontrer en conférences ; ce n'est pas une urgence à court terme.
    Le nucléaire (recyclage, stockage, sécurité…) est même une préoccupation énergétique prioritaire au remplacement du pétrole.
    Entre la culture des perles finesEt ceux qui perlent l'incultureUn point commun domine :C'est le QI de l'huître(JBX)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pensent-ils donc qu'on en aura suffisamment pour 80 ans encore ?

    Il me semblait que la plupart des pays avaient déjà atteint leur pic de production, et que la production mondiale devait décliner à partir de 2030 environ. Mais comme le nombre de personnes à vouloir se partager le gâteau de pétrole ne fait qu'augmenter, ça reviendrait à une baisse du pétrole pour l'Occident bien avant. Un petit lien : http://www.manicore.com/documentation/petrole/pic_futur_petrole.html
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui mais on oublie trop souvent qu'une bonne partie des réserves mondiales se trouvent piégées sous les glaces de l'Arctique (et potentiellement de l'Antarctique), qu'on peut leur ajouter le pétrole de schiste, et un tas de réserves qui n'ont pas encore été décelées dans les océans ou en Sibérie
    Après c'est clair qu'il va falloir absorber les croissances chinoises, indiennes et africaines…
    Surtout que les pétroliers capitalisent à fond sur les nouveaux catalyseurs qui permettent d'obtenir de supers rendements pétrole > essence.
    Et puis on a de l'espoir à attendre sur certains points (baisse de la consommation des pays occidentaux, substituts potentiels grâce à l'air ou l'eau - des chimistes ont réussi à faire du pétrole avec de l'air et avec de l'eau - ). Après tout en 2000 on arrêtait pas de nous bassiner tout le temps comme quoi en 2020-2030 il n'y aurait plus une goutte de pétrole sur terre.
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Faire du pétrole qui a une composition chimique du type Carbone-Hydrogène (Cx-Hy) avec quelque-chose qui a:

    eau [H2-O] donc on a l'hydrogène mais pas le carbone
    air [78,08 % de diazote (N2) ;20,95 % de dioxygène (O2)] pas de carbone ni d'hydrogène

    C'est impossible, tout simplement.
    Le carbone doit venir de quelque part. (à moins d'entrer dans le champ de la fusion nucléaire qui se produit au coeur des étoiles mais c'est un tout autre sujet)
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cinétic a écrit

    C'est impossible, tout simplement.
    Le carbone doit venir de quelque part. (à moins d'entrer dans le champ de la fusion nucléaire qui se produit au coeur des étoiles mais c'est un tout autre sujet)

    Le carbone peut se récupérer de nombreux composés organiques, je suppose, ou bien de résidus de combustion d'hydrocarbures, notamment le dioxyde de carbone de l'air.
    Je ne connaissais pas l'existence de cette technologie, je vais me renseigner.

    En tout cas, on ne produit certainement pas le carbone par fusion ^^

    EDIT :
    Après rapide lecture, il semble en effet qu'il s'agisse de récupérer le CO2 de l'air ou préférentiellement de l'eau de mer.
    Ma foi, c'est plutôt une bonne chose, si on finit par produire du pétrole et qu'en plus on consomme du CO2 pour cela :hehe:
    Entre la culture des perles finesEt ceux qui perlent l'incultureUn point commun domine :C'est le QI de l'huître(JBX)
      Lien   Revenir ici   Citer