SPAD XIII ( le vrai ...)

  • Bonjour a tous


    Aujourd’hui un petit tour en 1917, pour faire la découverte d un avion mythique !!!! (Si j en rajoute, désolé …) le spadXIII !!


    S P A D , pas facile de connaître la définition exacte de ce sigle,
    Voici quatre versions assez répandu :

    Société Pour les Avions Déperdussin
    Société Provisoire des Avions Déperdussin
    Société de Production des Avions Déperdussin
    Société Pour l Aviation et ses Dérivés

    Les caractéristiques de l appareil :

    Constructeur: SPAD
    Rôle :Avion de chasse
    Premier vol :4 avril 1917
    Mise en service :fin mai 1917
    Nombre construits: 8 472
    Équipage :1
    motorisation :Moteur hispano-Suiza 8B-V8
    Nombre : 1
    type :8 cylindres en V refroidis par eau
    Puissance unitaire: 220 ch (164 kW)

    Envergure: 8,10 m
    Longueur: 6,30 m
    Hauteur: 2,35 m
    Surface alaire: 21,1 m²
    Masses
    À vide: 566 kg
    Maximale: 845 kg

    Performances
    Vitesse maximale: 234 km/h (Mach 0,19)
    Plafond: 6 650 m
    Vitesse ascensionnelle: 120 m/min
    Rayon d'action: 350 km

    Armement:
    Interne 2 mitrailleuses Vickers synchronisées Cal. 7,7 mm approvisionnées chacune à 500 cartouches.




    Les avantages du spad :

    Arrivé sur les champs de bataille en 1917, le spad XIII fut le remplaçant des spadVII et Nieuport

    Un peu moins maniable que ses concurrent il avait cependant une cellule très rustique capable d encaisser des piquer impressionnent pour l époque et supérieur aux autres appareils (plusieurs sources parlent de 320, 400 et même jusqu’a 450 km /h)

    De plus il était équipé d un radiateur a refroidissement liquide ce qui lui permettait de monter plus haut et plus vite.

    Enfin l ajout d une 2em mitrailleuse Vickers finit d en faire un excellent chasseur.
    Petit plus, on y découvre aussi les débuts d un certain marcel Bloch qui fabriquât l hélice …


    plusieurs as ont volé sur cet appareil, mais les plus connu restent :

    René Fonck 52 victoires remportées sur cet appareil
    Francesco Baracca
    Georges Guynemer
    Léon Bourjade
    Charles Nungesser
    Jean Chaput
    Ernest Maunoury
    Eddie Rickenbacker

    Une des caractéristiques impressionnantes de cet avion est nombre d appareil sorti d usine, plus de 8000 ! Rien de moins que 16 pays l ont utilisés, notamment américains et anglais !!

    C était une autre époque …



    Pour les sources les deux principales sont :

    http://de.wikipedia.org/wiki/SPAD_S.XIII
    un peu plus complète que la fiche française …
    http://storage.mfa.free.fr/SpadXIII.html



    Je suis très loin de tout connaître sur cette avion, alors si il y en a parmi vous qui en savent plus, ca m intéresse ! :journal:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tiens, je ne connaissais pas les différentes significations de SPAD :shock: Pour l'anecdote, les escadrilles équipées de SPAD étaient nommées SPA-n, et ce système perdure encore aujourd'hui :)

    Y a-t-il eu d'autres SPAD entre le VII et le XIII ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • oui le spad XII, il s 'agit d un VII légèrement modifier , il ne participas que très peu au combat le XIII arriva tout de suite après ( mais je vais regarde ça , je me souviens pas exactement )
      Lien   Revenir ici   Citer
  • SPAD XIII de 1918, le seul en état de vol dans le monde
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Feb. 14, 2016, 7:20 p.m.
  • La société Deperdussin fut fondée en 1911, et devint Société de Production des Aéroplanes Deperdussin en 1912. Son principal ingénieur fut Louis Béchereau, responsable des créations de la société. Armand Deperdussin fut acculé à la banqueroute en 1913, après s'être rendu coupable de fraude, et la société continua d'exister sous l'appellation Société Provisoire des Aéroplanes Deperdussin. Ce fut la première fois que l'acronyme SPAD fut utilisé. Lorsque le consortium mené par Louis Blériot racheta la société en 1913, il donna à cet acronyme la signification Société Pour L'Aviation et ses Dérivés. Ses deux plus célèbres modèles furent le S.VII et le S.XIII.

    Elle devint Blériot-SPAD après la guerre, puis fut totalement intégrée à la société Blériot en 1921, date de sa disparition.


    Au début de 1917, Georges Guynemer se plaignit à Béchereau que le S.VII n'était pas assez rapide pour affronter les nouveaux chasseurs allemands, en particulier les Halberstadt : il fallait un moteur plus puissant que le 8A de 150 ch. Hispano-Suiza proposa le moteur 8Ba, d'une puissance de 200 ch. L'hélice est une hélice Eclair, celle-là même qui fut conçue par Marcel Bloch.

    Louis Béchereau proposa donc un nouveau modèle reprenant les grandes lignes du S VII, mais en plus grand, plus lourd et mieux armé. C'était un biplan monomoteur à train classique fixe, construit en bois et recouvert de toile. De l'alliage d'aluminium était disposé dans la zone moteur. Il disposait de deux mitrailleuses Vickers avec 400 cartouches chacune.

    Le Spad XIII effectua son vol inaugural le 4 avril 1917. L'appareil se montra rapide, que ce soit en palier, en montée ou en piqué (jusqu'à 450 km/h). Mais il s'avérait peu manœuvrant à basse vitesse, peu facile à piloter et le moteur souffrit de son manque de fiabilité. Celui-ci fut remplacé plus tard par des 8Bc ou 8Be de 220 cv, à 8 cylindres en V.

    Il fut livré aux unités françaises dès mai 1917, un mois après le 1er vol. Destiné à remplacer tant le S.VII que les derniers Nieuport, il devait être construit à 2230 exemplaires. Mais les livraisons furent plus lentes que prévues et fin mars 1918, seuls 764 étaient en service. Malgré tout, il équipa 74 à 81 escadrilles pendant la première guerre mondiale et fut la monture d'as comme René Fonck (75 victoires, dont 52 sur Spad XIII) et Georges Guynemer (54 victoires, il disparut à bord d'un Spad XIII). Il se montra supérieur aux chasseurs allemands et comparable au Sopwith Camel. Il accomplit aussi des missions de reconnaissance, et, plus rarement, des missions d'attaque au sol avec des bombes. La France continua à l'utiliser comme chasseur jusqu'en 1923.

    Le Spad XIII fut adopté par les Alliés : 15 des 16 escadrilles américaines l'utilisaient lors de l'Armistice, soit 893 exemplaires. Il fut utilisé jusqu'en 1920. Les As américains comme Eddie Rickenbacker (26 victoires), ou italiens comme Francesco Baracca (34 victoires) volèrent sur Spad XIII. Le Royal Flying Corps utilisa des Spad XIII de décembre 1917 à mai 1918 dans une escadrille. La Belgique (34 exemplaires), l'Italie (100 exemplaires) et la Russie impériale l'utilisèrent pendant la guerre.

    Il fut utilisé après-guerre par l'Argentine (2 exemplaires), le Brésil (20 exemplaires), l'Espagne (3 exemplaires), la Finlande (à confirmer), la Grèce (12 exemplaires), le Japon (100 exemplaires), la Pologne (40 exemplaires), la Tchécoslovaquie, la Thaïlande (au moins deux exemplaires), la Turquie (21 exemplaires) et l'Uruguay (8 exemplaires).

    8472 exemplaires furent construits (notamment par Blériot, Levasseur, Bernard, Kellner, Safca, Borel et Nieuport) et une commande de 10000 exemplaires fut annulée à la fin de la guerre. Il fut un des meilleurs chasseurs, et un des plus produits de cette guerre.

    Peu d'exemplaires ont survécu : Jean Salis possède l'unique Spad XIII original en état de vol, qui a été restauré entre 1988 et 1991. L'appareil de Rickenbacker est exposé à Wright-Patterson AFB. Le musée de l'Air et de l'Espace dispose d'un exemplaire, actuellement prêté au Musée de la Grande Guerre de Meaux depuis fin 2011.


    La fiche sur le site


    http://fr.wikipedia.org/wiki/SPAD_S.XIII


    http://jn.passieux.free.fr/html/Spad.php


    http://memorial.flight.free.fr/SpadXIII.html


    http://www.avionslegendaires.net/spad-s-xiii.php


    http://www.pyperpote.tonsite.biz/listinmae/index.php?option=com_content&view=article&id=359:spad-xiii-c1-nd-15295-code-s-5295&catid=35:les-reserves-du-musee-de-lair&Itemid=55


    http://en.wikipedia.org/wiki/SPAD_S.XIII


    http://en.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_Pour_L%27Aviation_et_ses_D%C3%A9riv%C3%A9s


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=200


    http://riseofflight.com/en/store/planes/SPAD_13C1
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • super clansman !

    j ai pas cette qualite et le temps pour ces recherches.
    celui de la ferte avait eut des petits soucis la derniere fois que je me suis pointer a la pentcote , mais ca fais quelques annees . ont ils ete regler ?

    c est qui est marrant , c est que le fana aussi s est implique sur les spad cet ete; 4 articles parut dans 4 numero ( ils ont appeler ca la saga de l ete ! numero 512 ,513, 514 , 515 )
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour
    Le hasard m'amène à être en possession d'une hélice en bois, celle d'un SPAD.
    Hélice POTEZ
    Série 118
    N97
    Elle fait 2,21 m d'envergure, environ 17 cm au plus large, et deux essences de bois.
    Le moyeu un peu plus dc 20cm, avec un trou central et 8 petits trous qui traversent sans doute pour la fixation.
    Vraiment un très bel objet !
    Indiquez moi la procédure pour publier des photos.
    N'étant pas vraiment, je l'avoue, l'un de vous, passionnés d'aviation, je ne sais quelle utilisation faire de cette très belle hélice.
    Je pense que quelques spécialistes et/ou collectionneurs sur ce site peuvent en faire meilleur usage que moi. Un musée peut-il être intéressé ?
    Je compte sur vos réponses éclairées. Merci.
    Cordialement
    Cristo 33
      Lien   Revenir ici   Citer
  • cristo 33 a écrit

    Bonjour
    Le hasard m'amène à être en possession d'une hélice en bois, celle d'un SPAD.
    Hélice POTEZ
    Série 118
    N97
    Elle fait 2,21 m d'envergure, environ 17 cm au plus large, et deux essences de bois.
    Le moyeu un peu plus dc 20cm, avec un trou central et 8 petits trous qui traversent sans doute pour la fixation.
    Vraiment un très bel objet !
    Indiquez moi la procédure pour publier des photos.
    N'étant pas vraiment, je l'avoue, l'un de vous, passionnés d'aviation, je ne sais quelle utilisation faire de cette très belle hélice.
    Je pense que quelques spécialistes et/ou collectionneurs sur ce site peuvent en faire meilleur usage que moi. Un musée peut-il être intéressé ?
    Je compte sur vos réponses éclairées. Merci.
    Cordialement
    Cristo 33

    Salut Christo 33.

    Quelques petits recherches sur le net et hop ! Ton hélice ne serait elle pas une hélice Chauvière de 2,10 m, pour moteur Gnome de 80 ch ? Elle mesure 2,10m, possède huit trous de fixation et elle est composée de plusieurs essence de bois collées.
    Je n'ai pas dessin de la tienne et toi seul peut voir si elles se ressemblent.
    Regarde à la page 8 de ce document en PdF du site 'les héliciers".
    http://www.hydroretro.net/etudegh/heliciersfrancais.pdf



    Dans tous les cas, je connais une personne fana d'avions qui récupère (moyennent finances bien sur)
    tout objet ayant volé un jour. Il s'agit de notre amie Agnès Crépin à Cannes je crois.
    Tu la contactes par son blog et tu vois avec elle…
    http://aviationcreation.unblog.fr/


    Je ne te demande que deux choses StP : Nous informer ici du résultat de ta recherche pour ton hélice et nous dire la suite du contact avec notre amie Agnès. Au cas ou tu fais affaire, précise lui bien que c' est nous qui t'avons orienté.

    Merci et qui sait ? A bientôt. ;)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour ces infos. Elle ressemble plutôt à la REGY de la page 11 du document que tu cites, ou davantage encore à l'hélice ECLAIR de la page 13.
    J'ai transmis des photos qui ont été mises sur le site
    http://forum.aviation-ancienne.fr/t7571-helice-spad#109984

    Je connais pas la procédure pour mettre des photos sur ce site.
    Je vais contacter Agnès Crépin.
    Cristo
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dis Cristo 33, en faisant quelques recherches sur les sites spécialisés dans les vieux avions ou les hélices, j'ai remarqué que tu (enfin, quelqu'un qui a le même avatar que toi) avais déjà fait une demande de renseignements pour une autre hélice (hélice Régy série 159, fabriquée par "Les Fils de Régy Frères") en 2010 ?

    http://forum.aviation-ancienne.fr/t6697-identification-helice



    http://forum.aviation-ancienne.fr/t7571-helice-spad#109984


    T'es marchand d'hélices ? :D
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour
    En effet, on peut faire un parallèle, mais ce n'est ni le même bonhomme, ni la même hélice.
    Et ça rapporte marchand d'hélices ? En tous cas personne ne peut me dire sa valeur, je vais la garder sur le meuble de mon salon, voilà !
    Mais j'ai tout de même appris beaucoup sur les avions SPAD et les hélices de l'époque.
    Merci aux spécialistes du forum.
    Cordialement
    Cristo
      Lien   Revenir ici   Citer
  • A ton service et à bientôt. ;)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour
    Des nouvelles de mon hélice de SPAD.
    J'ai contacté la maison POTEZ (Aire sur Adour) me disant que leurs archives, peut-être… Pas de réponse.
    Le Conservateur du Musée de l'air du Bourget aurait été intéressé… s'il n'y avait pas cette entaille d'un côté du moyeu (pour faire passer le mécanisme d'une pendulette!)
    Pas de réponse d'Agnès Crépin (j'ai laissé un message sur son blog)
    Comme je n'ai pas l'intention de la garder, et que je ne veux pas la mettre sur e-bay, je n'ai pas confiance et je ne veux pas d'un marchand qui va essayer de m'escroquer, si quelqu'un est intéressé, faites moi une offre.
    Cordialement
    Cristo
      Lien   Revenir ici   Citer
  • si l'argent n'est pas ta motivation principale et au vu du sale :tsss: massacre qu'a fait le précédent proprio dans cette magnifique pièce façonnée….

    et que tu es dans le 33 gironde ou ailleurs, probablement que ça pourrait intéresser une association autour du patrimoine aérien, et elles sont nombreuses je crois.

    tu en tireras sûrement autant qu'en la traînant sur des tas de vides-greniers où tu finiras par la lâcher pour encore moins, :? ce serait dommage pour tout le monde.

    et puis rien qu'à l'idèe que le prochain proprio va vouloir l'équiper en luminaire ou autre ringarderie, bin ça fait mal au moyeu…
    moi je suis la fougère et lui l'oiseau de fer
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonsoir
    Après réflexion, je vais mettre cette hélice en vente. Mais pas sur des vide-greniers, je partage les remarques précédentes, c'est certain. Le mieux c'est un site de passionnés comme celui-ci.
    600 euros me paraît être un prix raisonnable (+ port), tenant compte de l'entaille sur un côté du moyeu. La première offre là-dessus, affaire conclue.
    J'aurai quand même aimé savoir sur quel type de SPAD elle a été utilisée. VII ? XIII ?
    Cristo
      Lien   Revenir ici   Citer