Loire 210

  • Hydravion monoplace de combat français des années 1930.

    En 1933, la Marine nationale publie le cahier des charges concernant l’hydravion de combat catapultable dont elle veut se doter. L’appareil devra équiper ses principales unités, entre autres ses croiseurs lourds de la classe Suffren et ses cuirassés de la classe Richelieu, afin de leur offrir une couverture aérienne ainsi qu’aux convois de la marine française. Quatre avionneurs travaillent sur ce projet et proposent leurs prototypes : la Société des Avions Bernard (SAB) son H 110, Potez son modèle 453, les Chantiers aéronavals Étienne Romano le R.90 et Loire Aviation le modèle 210.

    Ce dernier, désigné Loire 210.01, est le seul hydravion proposé équipé d’un grand flotteur central et deux autres plus petits sous les ailes. Sa cellule reprend la ligne générale du chasseur basé au sol Loire 46. Sa structure est constituée de tubes en aciers soudés, recouverts de panneaux d’alliage léger de Duralumin, excepté les extrémités des ailes recouvertes de toile traitée. Le cockpit, ouvert, est placé en arrière des ailes. Il est équipé d’un parebrise à l’avant et d’un appuie-tête à l’arrière. Le moteur Hispano-Suiza 9Vbs à 9 cylindres en étoile de 720ch, à l’avant du fuselage, est protégé par un capot muni de bossages situés au niveau des têtes des cylindres. Son hélice tripale métallique est protégée d’un éventuel contact avec l’eau grâce au flotteur central qui dépasse d’environ de 2 mètres de l’avant du fuselage. Les ailes, en position basse, maintiennent les flotteurs grâce à des haubans. Elles sont droites, aux extrémités arrondies, les panneaux extérieurs ont un léger dièdre positif. Elles peuvent également se rabattre vers l'arrière pour diminuer l’encombrement et faciliter les opérations d'arrimage à bord. L’empennage est de type conventionnel. L’armement est constitué d’une paire de mitrailleuses Darne Mle 1933 de 7,5 mm.

    Le Loire 210.01 est transportés par avion à Saint-Nazaire pour effectuer les premiers essais en vol au sein de l’entreprise à partir du 21 mars 1935. Il est ensuite envoyé à la base de l’Aviation Maritime de Fréjus - Saint-Raphaël pour les essais officiels qui débutent en juin 1936. Après l'évaluation comparative avec les autres modèles présentés, il est déclaré vainqueur du programme d’acquisition et les ateliers de Loire Aviation reçoivent une commande de vingt exemplaires qui sera officialisée le 19 mars 1937. Les délais de production sont encore allongés et le premier modèle de série, qui est équipé de quatre mitrailleuses dans les ailes, ne vole que le 18 novembre 1938.

    Le Loire 210 entre en service en août 1939 pour équiper les escadrilles HC.1 et HC.2. Malheureusement, en seulement trois mois d’utilisation, cinq exemplaires sont perdus dans des accidents. Après enquête, il s’avère que ces appareils ont des problèmes structurels au niveau des ailes. Les travaux qui permettraient de les faire voler sans risque pour les pilotes sont jugés longs et trop coûteux, par conséquent la Marine Nationale décide de retirer ces appareils et de dissoudre ces unités.

    Une version à l’étude, désignée Loire 211 et motorisée par un moteur Gnome-Rhône 14K plus puissant, est abandonnée. Le montage du prototype semble n’avoir jamais été terminé.



    Versions :
    210 : Version initiale motorisée par Hispano-Suiza 9Vbs à cylindres en étoile de 537 kW (720 ch) ; un prototype et 20 appareils de série construits.

    211 : Version plus puissante motorisée par un Gnome-Rhône 14K de 743 kW (996 ch) ; abandonnée au stade du prototype.


    Utilisateurs militaires :
    France : 20 exemplaires au sein de l’Aéronautique navale d’août à décembre 1939.


    Caractéristiques et performances :
    Equipage : 1
    Longueur : 9,51 m
    Envergure : 11,79 m
    Hauteur : 3,80 m
    Surface alaire : 20,3 m2
    Masse à vide : 1'440 kg
    Masse maximale au décollage : 2'100 kg
    Moteurs : un Hispano-Suiza 9Vbs à cylindres en étoile de 537 kW (720 ch)
    Vitesse max basse altitude : 299 km/h
    Vitesse de croisière : 199,5km/h
    Vitesse ascensionnelle : 9,4m/s
    Plafond opérationnel : 8'000 m
    Distance franchissable : 750 km
    Armement : 4 mitrailleuses Darne Mle 1933 de 7,5 mm dans les ailes.



    Liens internet :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loire_210

    https://it.wikipedia.org/wiki/Loire_210

    https://www.aviafrance.com/aviafrance1.php?ID=3934&ID_CONSTRUCTEUR=836&ANNEE=0&ID_MISSION=0

    http://www.aviastar.org/air/france/loire_210.php
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Sept. 1, 2021, 4:01 p.m.
  • Le Loire 210 sur le site. On peut pas dire qu'il ait fait une grande et longue carrière… smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Sept. 1, 2021, 4:29 p.m.