Lioré et Olivier LeO H-43

  • Hydravion français de reconnaissance des années 1930.

    La Marine française publie un appel d’offre, en 1933, concernant un hydravion de reconnaissance capable d’être catapulté depuis des navires de guerre. Le constructeur aéronautique Lioré et Olivier propose son LeO H-43, qui effectue son premier vol le 4 décembre 1934.

    Le LeO H-43 est un monomoteur monoplan à ailes médianes embarquant trois membres d’équipage. Sa propulsion est assurée par un moteur en étoile Hispano-Suiza 9Vb de 650 ch entrainant une hélice tractrice bipale. L’équipage est constitué d’un pilote, ainsi que de deux observateurs. Un de ces derniers est installé à l’arrière, tandis que l’autre se trouve en position allongée dans un poste d’observation vitré sous le fuselage. L’autodéfense est assurée par deux mitrailleuses Darne de 7,5mm : la première, située sous l’aile droite, est actionnée par le pilote, alors que la seconde est à disposition de l’observateur en poste arrière. Les ailes, en position médiane, sont droites. L’empennage est de type conventionnel, avec des surfaces en delta. Les deux flotteurs, d’assez grande taille, sont maintenus par un contreventement prenant appuis sous le fuselage et les ailes.

    Les essais sont effectués à bord du transport d'hydravions Commandant Teste. Les résultats sont satisfaisants et vingt exemplaires sont commandés, mais sous condition de leur apporter certaines modifications, principalement à l’avant du fuselage qui doit être entièrement redessiné.

    Le premier vol d’un exemplaire de production a lieu en 1939, date à laquelle le H-43 est déjà obsolète. Ils semblent qu’ils soient livrés en 1939 à la Marine, mais qu’ils n’équipent les escadrons 3S1 et 3S5 qu’à partir de février 1940. Ils sont retirés du service actif après l'Armistice de juin 1940 et restent à Saint-Mandrier jusqu’au mois d’août. Ils sont ensuite envoyés à Berre où ils sont stockés jusqu'à la fin de la guerre.


    Versions :
    H-43 : Version unique motorisée par un Hispano-Suiza 9Vb de 650 ch ; un prototype et 20 exemplaires de série construits en 1934 et en 1939.


    Utilisateurs militaires :
    France : 20 exemplaires dans les escadrilles 3S1 et 3S5 de l’Aéronautique navale, actifs de février à juin 1940, en réserve jusqu’en 1945.


    Caractéristiques et performances :
    Equipage : 3
    Longueur : 11,00 m
    Envergure : 16,00 m
    Hauteur : 3,85 m
    Surface alaire : 36,0 m2
    Masse à vide : 1’760 kg
    Masse maximale au décollage : 3’375 kg
    Moteurs : un Hispano-Suiza 9Vb de 480 kW (650 ch)
    Vitesse max basse altitude : 222 km/h
    Plafond opérationnel : 6'200 m
    Rayon d’action : 850 km
    Armement : 1 mitrailleuse Darne de 7,5 mm dans l'aile droite, 1 mitrailleuse Darne de 7,5 mm au poste d'observateur arrière ; éventuellement deux bombes de 75 kg en soute.



    Liens internet :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lior%C3%A9_et_Olivier_LeO_H-43

    https://en.wikipedia.org/wiki/Lior%C3%A9_et_Olivier_LeO_H-43

    https://www.aviafrance.com/liore-et-olivier-leo-h-43-aviation-france-170.htm

    http://fandavion.free.fr/liore_constructeur.htm
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche sur cet appareil peu connu smiley

    C'est vrai que quand on le voit, on a un peu de peine à croire qu'il date de 1939 (pour la production).  D'ailleurs, les 5 ans d'écart entre le premier vol et la production me semblent un peu longs, pas toi ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche sur cet appareil peu connu Image
    Heureusement que le connaiss… euh… en fait non, je ne le connaissais pas non plus… smiley

    Mais comme il est entré en service, autant essayer de le faire connaître aussi.  


    C'est vrai que quand on le voit, on a un peu de peine à croire qu'il date de 1939 (pour la production).  D'ailleurs, les 5 ans d'écart entre le premier vol et la production me semblent un peu longs, pas toi ?
    Je trouve qu'il ressemble vraiment à un appareil du début des années 1930, en effet. 

    En ce moment, j'ai fait quelques fiches d'avions de cette époque et j'ai remarqué que parfois il suffit de quelques mois pour concevoir un avion et le faire voler, mais qu'il faut plusieurs années pour le modifier ensuite (difficultés techniques ou manque de motivation?). En plus, à cette époque l'aéronautique changeait très rapidement : un appareil pouvait être au top et 3 ans plus tard il était dépassé, ce qui nous change de ce qui se passe actuellement où un F-16 ou un Rafale peuvent être encore dans le coup 30 ou 40 ans après leurs premiers vols.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Feb. 10, 2022, 11:17 p.m.