Beriev S-13

  • Le 1er mai 1960, Gary Powers égara malencontreusement et involontairement un U-2C au-dessus de l'Union Soviétique. Abattu par un SA-2 Guideline (S-75 Dvina pour les Soviétiques), l'appareil ne fut pas complètement détruit : les débris étaient suffisamment importants non seulement pour être exposés (ils le sont toujours d'ailleurs, au musée de Monino), mais encore pour être étudiés.

    L'épave fut donc soigneusement examinée par les spécialistes soviétiques de l'aéronautique. En fait, la zone où l'U-2 s'écrasa fut totalement quadrillée pour récupérer le moindre bout d'avion espion. Les recherches furent conduites par Gueorgui Beriev.

    Le 28 juin 1960, le politburo ordonna donc la copie pure et simple de l'U-2 et de son moteur, le Pratt & Whitney J75-P-13. Beriev se chargerait de la cellule sous la désignation S-13 et Zubets du réacteur, renommé RD-16-75. La caméra AFA-60 devait elle aussi être copiée, sous le nom 73-13. Le RD-16-75 fut momentanément envisagé pour motoriser le Tu-104 à la place du RD-3M de Mikouline.

    Le 23 août 1960, 5 exemplaires furent commandés, dont les 2 premiers devaient être prêts pour les essais en vol au premier trimestre 1962, équipements pour la haute altitude compris. Le délai était particulièrement serré.

    L'Union soviétique n'avait pas d'avion de reconnaissance comparable à l'U-2, en tout cas pas capable d'atteindre une altitude de presque 21 kilomètres. Celui qui s'en rapprochait le plus, le Yak-25RV Mandrake, rencontrait de gros problèmes de vibrations à haute altitude. En fait, il servait justement à simuler l'U-2 pour le compte de la défense aérienne soviétique.

    De plus, il semble que pour des raisons politiques l'Union Soviétique n'envisageait pas d'envoyer de tels avions en dehors de ses frontières. Même le futur S-13, outre les missions de reconnaissance, était aussi destiné à la recherche météorologique et… à l'interception de ballons.

    Beriev acheva la cellule du premier S-13 le 1er avril 1961 (d'après certaines sources, c'était plutôt une maquette grandeur nature, en métal). Les plans furent terminés au 1er juillet 1961. Au début de 1961, les ingénieurs remarquèrent que les équipements avaient tendance à être plus lourds que les modèles d'origine US. Malgré tout, le TsaGi effectua des essais sur maquette en soufflerie et démontra que le S-13 aurait des performances supérieures à l'U-2C.* Dans le même temps, un Tu-16 fut préparé afin de servir de banc d'essais volant du RD-16-75.

    Cependant, le conseil des ministres soviétiques mit fin au programme le 12 mai 1962, avec effet immédiat. Les Soviétiques avaient bien compris qu'un tel appareil serait vulnérable dans les cieux occidentaux, et comptaient davantage sur les satellites. La réponse soviétique au SR-71, le Tsybine RSR, fut annulée dès avril 1961. On était de plus en pleine crise de Cuba.

    Aucun S-13 ne fut achevé. En revanche, l'étude de l'U-2 apporta plutôt des renseignements aux Soviétiques sur les alliages et méthodes de traitement des matériaux, qui furent réutilisés sur les nouveaux avions soviétiques.

    *Le coefficient de traîné maximale atteignait 25, pour ceux qui, contrairement à moi, sont capables de comprendre cette phrase.


    https://en.wikipedia.org/wiki/Beriev_S-13


    http://copy-cats.work/aircraft-1/lockheed-u-2-usa-beriev-s-13-ussr


    https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,17946.0


    https://www.revolvy.com/page/Beriev-S%252D13


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=https://www.zona-militar.com/2018/01/23/beriev-s-13-la-copia-sovietica-del-lockheed-u-2/&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/spy/s13.html&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://airspot.ru/catalogue/item/beriev-s-13&prev=search


    http://www.ussr-airspace.com/index.php?main_page=document_general_info&cPath=28_39_38_108&products_id=1510
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cependant, le conseil des ministres soviétiques mit fin au programme le 12 mai 1962, avec effet immédiat. Les Soviétiques avaient bien compris qu'un tel appareil serait vulnérable dans les cieux occidentaux, et comptaient davantage sur les satellites.
    En fait, ils se sont probablement rendus compte que les phases de roulage, au décollage et à l'atterrissage étaient un peu casse-gueule, non? :mrgreen:


    *Le coefficient de traîné maximale atteignait 25, pour ceux qui, contrairement à moi, sont capables de comprendre cette phrase.
    Euh… tu es sûr que 25 est bien son coefficient de traînée? Parce que c'est énorme : de tête, je crois qu'une automobile relativement banale doit avoir un Cx entre 0,3 et 0,4. Ou un truc m'échappe peut-être (c'est un peu vieux pour moi)… :interr:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En fait, ils se sont probablement rendus compte que les phases de roulage, au décollage et à l'atterrissage étaient un peu casse-gueule, non?

    Ils auraient été obligés de prendre une Trabant pour guider le pilote, c'est ballot. :bonnet:

    tu es sûr que 25 est bien son coefficient de traînée?

    Et bien, entre le fait que je ne sais pas ce que c'est, la traduction franchement folklo et peut-être une part de propagande, tu comprends pourquoi j'ai mis cette phrase à part et qu'elle n'est pas intégrée à la fiche du site…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tiens, je suis surpris qu'il n'y ait pas déjà de sujet sur le S-13, je suis persuadé qu'on en a déjà parlé sur le forum. Peut-être sur le topic du U-2, après tout.

    Apparemment, Beriev a eu énormément de mal à concevoir le S-13, ce qui me surprend un peu (il ne me semble pas spécialement compliqué à copier…). Maintenant, la chasse au ballon a été très importante pour les Soviétiques, car les États-Unis avaient tendance, semble-t-il, à « perdre » des ballons au-dessus de l'URSS. Ce rôle a été confié plus tard au Myasichev M-17.

    Peut-être un lien avec la finesse ? (mais là, 25 me semble peu… ou alors ce n'est pas la bonne unité)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tiens, je suis surpris qu'il n'y ait pas déjà de sujet sur le S-13, je suis persuadé qu'on en a déjà parlé sur le forum.

    Je me souviens qu'on l'a évoqué dans le topic de la liste des fiches d'avions soviétiques à faire, mais comme il était resté à l'état de projet je ne le jugeais pas prioritaire à l'époque.


    Il se peut en effet que ce soit en réalité la finesse. Mais là du coup, ça me semble pas si mal, pour un avion à réaction. :S
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Certes, c'est un avion à réaction, mais ça reste assez proche d'un planeur :D
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer