UAVision OGS-42 Ogassa

  • Drone d’observation pour les opérations maritimes conçu par le constructeur portugais UAVision Aeronautics dans les années 2010.

    L’entreprise portugaise UAVision, fondée en 2005, se spécialise dans les instruments de communication et de pilotage automatique. Elle réalise ensuite un drone quadricoptère d’observation dénommé Spyro. Quand, vers 2010, Le Portugal recherche des systèmes de reconnaissance maritime, UAVision décide de mettre au point au drone d’observation capable de voler de longues heures au-dessus des mers.

    Désigné OGS-42 Ogassa, ce drone a une configuration bipoutre. La section transversale de son fuselage est semi-circulaire, le dessous étant aplatit. L’avant est profilé et contient les systèmes de guidage et de communication. À l’arrière du fuselage se trouve le moteur deux-temps Desert Aircraft DA-70 EFI actionnant une hélice propulsive bipale. Les ailes sont en position haute avec un premier tiers droit, avant d’être effilées jusqu’aux extrémités où sont installées des ailettes. Elles supportent deux poutres de queues de section circulaire qui sont terminées par une dérive en "V" inversé qui les relie. Au sommet de cette dernière est très souvent installée une caméra protégée par un boîtier de forme ogivale et dirigée vers l’avant pour faciliter le pilotage. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, avec une roulette de nez directrice et un train principal en demi-cercle qui permet de bien amortir les chocs à l’atterrissage.
    Sous le fuselage se trouve une boule électro-optique stabilisée. Elle est équipée de caméras TV HD et infrarouge thermique qui permettent à l’Ogassa d’effectuer des missions de jour comme de nuit. Il est également équipé d'un capteur AIS (Automated Identification System) pour identifier les bâtiments de surface. D’autres équipements peuvent également être installés selon les besoins des utilisateurs. La communication entre l’OGS-42 et la station de contrôle est assurée par le système de liaison IP UAVision StormCOMM capable d'atteindre un rayon de 100 km au-dessus de la mer. Le vol peut être piloté en manuel de bout en bout ou être effectué de façon autonome grâce au système de pilotage automatique.

    Les principales missions pour lesquelles l’Ogassa est adapté sont la surveillance des côtes maritimes, le suivi et l’identification des navires, les patrouilles et la surveillance des frontières, la recherche de naufragés, la surveillance des pipelines et des plateformes en mer, la surveillance de la pêche illégale et de l’émigration clandestine, la télédétection.

    Les essais en vol débutent en 2017 et l’OGS-42 se montre bien pensé et facile à piloter. Il est rapidement sélectionné par la Força Aérea Portuguesa qui en commande huit exemplaires.

    À peu près à la même époque, une nouvelle version est envisagée. En effet, il est évident pour UAVision que l’OGS-42 n’est pas utilisable depuis les bâtiments de surface. Par conséquent, il est décidé de développer une version à décollage et atterrissage vertical. Le drone lui-même étant sain, il est décidé de lui ajouter des hélices de sustentations. Pour cela, les poutres de queues sont désormais de section carrée et sont prolongées à l’avant des ailes. Elles sont équipées de deux petits moteurs électriques situés à l’avant des poutres et entre les ailes et la dérive. Ils actionnent des hélices horizontales bipales assurant la sustentation du drone. Pour alimenter les moteurs électriques, deux petites batteries rechargeables au sol sont installées dans les poutres, entre les moteurs, pour ne pas dégrader la stabilité. Cette version désignée OGS-42 V est présentée et testée durant l’Exercise REP(MUS) 19 en 2019. Excepté la capacité ADAV et une masse à vide légèrement supérieure de l’OGS-42V, les deux versions ont des dimensions semblables et des performances relativement proches. Bien entendu, les décollages et atterrissages depuis les plateformes en mer, bateaux, etc. se font généralement en mode automatique.

    Les capacités ADAV de l’OGS-42V intéressent rapidement la Marinha Portuguesa qui en achète 6 exemplaires en 2019. Ils entrent en service en 2020 et se montrent parfaitement adaptés à une utilisation à partir des patrouilleurs de la classe Viana do Castelo et des frégates de classe Bartolomeu Dias ou Vasco de Gama. La Força Aérea Portuguesa décide quant à elle d’ajouter 4 OGS-42V, faisant passer ainsi sa commande totale à 12 exemplaires.

    Dans l’équipe opérant avec l’Ogassa, on compte généralement 5 personnes : 2 techniciens pour la préparation au vol, les réglages et l’entretient de la machine, et trois autres pour les missions (gestion, pilotage, analyses des données recueillies, etc.). 

    De nombreuses autres forces armées et organismes gouvernementaux s’intéressent l’OGS-42 Ogassa tant en Europe qu’en Afrique, Asie et Amérique du Sud. D’autant plus que depuis 2022, l’Ogassa est certifié en 2022 aux normes OTAN, ce qui pourrait intéresser ses membres.



    Versions :
    OGS-42 : Version initiale à décollage conventionnel.

    OGS-42V : Version capable de rester en vol stationnaire, ainsi que décoller et atterrir à la verticale.


    Utilisateurs militaires :
    Nigéria : des OGS-42 pour la Nigerian Air Force.

    Portugal : 8 OGS-42 et 4 OGS-42V pour la Força Aérea Portuguesa ; 6 OGS-42V pour la Marinha Portuguesa.


    Caractéristiques et performances OGS-42 Ogassa :
    Longueur : 2,48 m
    Envergure : 4,22 m
    Hauteur : 1,20 m
    Masse maximale au décollage : 38 kg
    Charge utile : 5 kg
    Volume de carburant : 11 L
    Moteurs : un Desert Aircraft DA-70 EFI de 70cc
    Vitesse max basse altitude : 130 km/h
    Vitesse de croisière : 94 km/h
    Plafond opérationnel : 2’440 m
    Endurance : 10 h
    Rayon d’action : 100 km
    Distance de décollage : 150 m


    Caractéristiques et performances OGS-42V Ogassa :
    Longueur : 2,48 m
    Envergure : 4,22 m
    Hauteur : 1,20 m
    Masse maximale au décollage : 36 kg
    Charge utile : 5 kg
    Moteurs : un Desert Aircraft DA-70 EFI de 70cc et quatre moteurs électriques
    Vitesse max basse altitude : 130 km/h
    Vitesse de croisière : 94 km/h
    Plafond opérationnel : 2’440 m
    Endurance : 8 h
    Rayon d’action : 100 km
    Distance de décollage : 0 m
    Distance d’atterrissage : 0 m




    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/UAVision

    https://www.uavision.com/ogassa-ogs42

    https://www.uavision.com/ogassa-ogs42v

    https://www.emfa.pt/aeronave-80-uavision-ogassa-ogs-42nvn

    https://frontex.europa.eu/assets/Invitations/Outcomes/Frontex_Industry_Days_meeting_report.pdf
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche de l'Ogassa sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer