HESA Shahed 238

Chercher dans le contenu des messages
  • Drone d’attaque kamikaze ou munition rôdeuse propulsé par un réacteur conçu en Iran dans les années 2020.

    En septembre 2023, alors que les médias montrent régulièrement des drones Shahed et leurs copies russes dans le ciel ukrainien, la télévision d’Etat iranienne dévoile un nouveau drone propulsé par un réacteur. D’après les commentaires, confirmés par les images, ce serait un dérivé des Shahed 131 et 136. Au mois de novembre, ce drone désigné Shahed 238, est présenté en public durant une exposition des appareils utilisés par les CGIR (Corps des Gardiens de la Révolution Islamique).

    Le Shahed 238 a des dimensions proches de ses prédécesseurs à moteur à pistons. Il garde également la configuration d’ailes en Delta tronquées, avec des plans verticaux aux extrémités en guise d’empennage. Leur emplanture se fond en grande partie avec le fuselage. À l’arrière se trouve un micro-turboréacteur dont l’entrée d’air semi-circulaire est située sur le dessus du fuselage. Le drone n’est pas équipé de train d’atterrissage et décolle de la même façon que les Shahed 131/135, soit à partir d’une rampe de lancement avec une fusée d’appoint. Sur la plupart des photographies publiées, ces drones sont de couleur noire. Pour l’instant, on ne sait pas encore si c’est un revêtement qui absorbe les ondes radar ou si c’est seulement une peinture pour les rendre plus discrets durant les attaques de nuit. 

    Trois systèmes de guidage différents, installés dans le nez de l’appareil, sont proposés. Le dispositif le plus basique, destiné à traiter les objectifs fixes, est constitué d’une centrale inertielle ou d’un guidage par satellite (GPS/GLONASS) semblables à ceux qui sont utilisés sur les Shahed 131/136.
    Pour les cibles mobiles ou pas encore parfaitement localisées, il est possible d’installer une caméra, TV ou infrarouge, qui permettra qu’un opérateur le guide jusqu’à son but. Dans ce cas, le rayon d’action sera limité à la portée de communication avec la station de contrôle au sol. Le drone peut également se guider de façon autonome sur la cible grâce à la température qu’elle dégage (IR thermiques). 
    Le dernier système de guidage est destinée à supprimer les défenses aériennes ennemies. Il est constitué d’un détecteur de rayonnement électromagnétique émis par les radars, afin de permettre au drone de se guider de façon autonome vers eux pour les détruire. 

    Le prototype du Shahed 238 effectue son premier vol avec une caméra installée sous l’avant du fuselage, mais par la suite les dispositifs de guidage sont installés dans le nez.

    Son système de propulsion rend le Shahed 238 plus coûteux que ses prédécesseurs, mais selon les chiffres donnés sa vitesse est très nettement supérieure, soit 500 km/h au lieu des 180 km/h des Shahed 136. En revanche, sa distance franchissable sera probablement plus faible de pars sa consommation de carburant, mais également à la suite de l’installation du réacteur, plus volumineux que le moteur à pistons.

    Il est très difficile de détruire ce type de drone d’attaque, capable de voler vite et près du sol, avec les canons antiaériens classiques. On remarquera toutefois que son mode de propulsion le rend, en revanche, plus vulnérable aux missiles à guidage IR du fait des gaz chauds sortis de la tuyère. Ces missiles, sol-air ou air-air, sont toutefois nettement plus chers que le drone lui-même.

    En janvier 2024, les premières preuves d’une utilisation de Shahed 238 par les Russes contre l’Ukraine ont été réunies avec la récupération de restes retrouvés au sol.
    Le 14 avril 2024, l'Iran aurait lancé 185 Shahed 238 lors de son attaque contre Israël, mais aucun de ces appareils n'a atteint leur cible en raison des défenses aériennes d'Israël et de ses alliés.



    Versions :
    Shahed 238 : Version de base pouvant être équipée de différents systèmes de navigation.



    Utilisateurs militaires :
    Iran : En service probablement depuis fin 2023.

    Russie : En service depuis au moins janvier 2024.



    Caractéristiques et performances :
    Longueur : 3,5 m
    Envergure : 2,5 m
    Moteurs : micro-turboréacteur Toloue-10 896 d’environ 1,5kN (153 kgp), soit une copie iranienne du moteur tchèque PBS TJ150
    Vitesse max basse altitude : 500 km/h
    Plafond opérationnel : 4'000 m
    Distance de décollage : 0 m
    Distance d’atterrissage : 0 m
    Armement : charge explosive de 30 à 50 kg



    Liens internet :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Shahed_238

    https://www.turbosquid.com/3d-models/turbojet-shahed-238-hesa-model-2191001

    https://www.valka.cz/HESA-Sahid-238-t274594

    https://twitter.com/hamzattar/status/1778845071799918758

    https://milmag.pl/odrzutowy-shahed-238-nad-ukraina/

    https://www.army-technology.com/news/iran-to-establish-shahed-uav-production-sites-in-russia-and-belarus/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le May 31, 2024, 10:42 a.m.
  • La fiche sur le site
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Existe-t-il des statistiques détaillées sur le nombre de victimes de ce type d'avion ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour Timharvey.

    Existe-t-il des statistiques détaillées sur le nombre de victimes de ce type d'avion ?
    Pas que je sache, et je pense que ce serait difficile.
    En Ukraine les attaques sont souvent nocturnes, pour augmenter la difficulté à intercepter les drones. C'est donc difficile de savoir le nombre exact de chaque modèle utilisé. Et j'imagine qu'ensuite, dans les décombres, il n'est pas toujours possible d'identifier quels engins sont responsables des victimes. 
    Pour les autres régions où il a été utilisé, ou aurait pu l'être, je n'ai pas trouvé de chiffres.

    Par contre, l'avantage du Shahed 238, par rapport aux modèles 131 et 136, c'est qu'il est guidé. On peut ainsi espérer qu'il fera beaucoup moins de victimes civiles… sauf si c'est un choix délibéré.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer