Armée de l'Air du Sénégal

  • dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :

    Merci des premieres réponses. Quelques précisions sur les hypotheses de départ
    1) Si l"institution "Force en attente de la cedeao" existe c'est que la volonté politique est déjà là 
    2) et que ces forces sont déjà actuellement (ou bientot) bien équipés ne serait ce qu'en armes et materiels roulants
    3) Tous les 15 pays ne sont pas "obligés" mais les plus importants y seront fortement conviés (senegal, ghana, cote d'ivoire, nigeria, etc..)
    4) Il ne s'agira pas de demander à chaque pays de faire l'achat de son choix. Non! c'est aux autorités de la force en attente de choisir un seul type d'appareil
    5) ces appareils ne sont pas sous commandement direct des armées nationales. Les pays contribuent juste à l'aspect finance, pilotage et entretien.
    6) bonne reflexion … smiley
    Otan à l'africaine on est mal barré😂😂😂😂
      Lien   Revenir ici   Citer
  • dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :
    Merci des premieres réponses. Quelques précisions sur les hypotheses de départ
    1) Si l"institution "Force en attente de la cedeao" existe c'est que la volonté politique est déjà là…
    Comme te l'a fait remarquer le nouveau, même l'Europe de la Défense montre ses limites : depuis 1999, l’Union européenne (UE) développe sa capacité globale (militaire et non militaire) de gestion des crises dans le cadre de la Politique européenne de Sécurité et de Défense (PESD), «déclaration d’opérationnalité de la PESD» adoptée lors du Conseil de Laeken en Belgique (14/15 décembre 2001)

    Les décisions concernant la coopération policière européenne incluent: accord sur le mandat d'arrêt européen, une définition commune du terrorisme, instauration du Système Européen d'Identification des Visas (SIVE)
    Des missions IFOR/SFOR/EUFOR, la mission de police en Bosnie-Herzégovine (MPUE), l'EUTM jusqu'à à la Mission Takuba, on voit quand même ce que cela peut donner.
    Je me rappelle juste de l’attitude hostiles des policiers gambiens à Keur Ayib, quand nous arrivions pour transiter avec des laisser-passer ECOWAS, je ne vous raconte pas les gardes-frontières bissau-guinéens qui vous enfermer en cellule dès que vous ne donniez pas ce dont ils avaient besoin pour bien finir la soirée… Au moins, "Restore Democracy" en Gambie en Janvier 2017 a montré ce que sait faire la CEDEAO quand elle parle d'une seule voix.


    dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :
    2) et que ces forces sont déjà actuellement (ou bientôt) bien équipés ne serait ce qu'en armes et matériels roulants

    Comment expliquer ce qui se passe dans la Zone des 3 frontières, la porosité de la Passe de Salvador et j'en passe…


    dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :
    3) Tous les 15 pays ne sont pas "obligés" mais les plus importants y seront fortement conviés (senegal, ghana, cote d'ivoire, nigeria, etc..)
    4) Il ne s'agira pas de demander à chaque pays de faire l'achat de son choix. Non! c'est aux autorités de la force en attente de choisir un seul type d'appareil
    Ce postulat sera immédiatement refusé par d'autres pays Mali, Mauritanie, Burkina et Niger (Super Tucano, SF260 et Sukhoï SU25…) Ensuite si les Russes, les Chinois sont bien implantés, K8, Z9, Hélicoptères Mil) les US et les Européens voudront leur droit de regard…  Par contre monter une QRF aérienne, c'est possible comme le détachement Air de la Minusca avec une standardisation autour du Sukhoï SU25 éclairé par des avions ISR/AEW, des drônes TB2 et plus d'hélicoptères Mil et des Bell qui sont solides et rustiques…


    dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :
    5) ces appareils ne sont pas sous commandement direct des armées nationales. Les pays contribuent juste à l'aspect finance, pilotage et entretien.
    Un commandement intégré avec des spécialistes des pays concernés et des équipages aguerris, çà devrait le faire. Le cadre légal en tout cas existe au niveau de la CEDEAO
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petite vidéo du voyage de livraison du 6W-TPA Djoloff 22
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ouakamois le June 7, 2021, 1:37 p.m.
  • la suite 
    https://youtu.be/t-TQ6LUuyZk
      Lien   Revenir ici   Citer
  • lynx122 a dit le 06/06/2021 à 21:05 :

    dakia a dit le 06/06/2021 à 20:34 :

    Merci des premieres réponses. Quelques précisions sur les hypotheses de départ
    1) Si l"institution "Force en attente de la cedeao" existe c'est que la volonté politique est déjà là 
    2) et que ces forces sont déjà actuellement (ou bientot) bien équipés ne serait ce qu'en armes et materiels roulants
    3) Tous les 15 pays ne sont pas "obligés" mais les plus importants y seront fortement conviés (senegal, ghana, cote d'ivoire, nigeria, etc..)
    4) Il ne s'agira pas de demander à chaque pays de faire l'achat de son choix. Non! c'est aux autorités de la force en attente de choisir un seul type d'appareil
    5) ces appareils ne sont pas sous commandement direct des armées nationales. Les pays contribuent juste à l'aspect finance, pilotage et entretien.
    6) bonne reflexion … smiley
    Otan à l'africaine on est mal barré😂😂😂😂
    En tout cas l'Ua ou la cedeao devrait "liberer" l'armee francaise de son role de baby sitter. Elle a assez perdu ses enfants dans cette guerre. Temps qu'on se prenne en main pour notre securité et cela passe d'abord par une volonté des chefs d'etats et de la collaboration inter armees avec des acquisitions importantes et de l montee en puissance sur l'utilisation de ces equipements. Quand on veut on peut la France ne restera pas eternellement dans ce bourbier sahelien meme si elle est accusée d'en etre l'origine premiere depuis la destabilisation de la lybie
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par dakia le June 8, 2021, 5:37 a.m.
  • dakia a dit le 08/06/2021 à 05:33 :
    En tout cas l'Ua ou la cedeao devrait "liberer" l'armee francaise de son role de baby sitter. Elle a assez perdu ses enfants dans cette guerre. Temps qu'on se prenne en main pour notre securité et cela passe d'abord par une volonté des chefs d'etats et de la collaboration inter armees avec des acquisitions importantes et de l montee en puissance sur l'utilisation de ces equipements. Quand on veut on peut la France ne restera pas eternellement dans ce bourbier sahelien meme si elle est accusée d'en etre l'origine premiere depuis la destabilisation de la lybie
    Sans vouloir vexer qui que ce soit, l'Armée Française y est d'abord pour ses propres intérêts, ayant nombre de concitoyens disséminés un peu partout en Afrique de l'Ouest, cible privilégiée des GAT et autres brigands. Ensuite, elle a des accords de défense avec nombre de ses anciennes colonies, des investissements qui tomberaient entre de très mauvaises main sans oublier ce dont elle escompte bien pouvoir participer à leur exploitation. Ces armées, crées pour la plupart des cendres des armées coloniales ont bien évolué avec des commandement nationaux et des textures obéissant à la réalité du terrain. Les enjeux divers et épars s'y mêlant, ce serait "pompeux" de demander à l'assistance technique, le soutien opérationnel voir les interventions militaires de cesser.

    Ce n'est pas du "biberonnage", c'est de la réal politique : l'ingérence française est un secret de polichinelle, sans oublier tous ceux qui rêvent d'expulser la France de cet ancien pré carré. Ce qui me fait dire que je ne suis point gêné par tout cela, c'est quand même, comme le dit si bien l'adage "trainer de force un pur-sang jusqu'à l’abreuvoir, oui…Le faire boire s'il n'a pas soif…."
    Les pays qui ne travaillent pas à consolider la notion de nation, d'état, de rigueur, de bonne gouvernance de développement et de démocratie ne peuvent s'en prendre qu'à eux-même. Même si ces GAT sont fortement soutenus, financés armés et accompagnés dans leurs démarches destructrices, trop simple d'en vouloir à la France d'arriver avec les "moyens du bord" à minorer un problème mondial : la guerre totale contre le terrorisme.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ouakamois le June 8, 2021, 1:49 p.m.
  • Apres, sans verser dans du complotisme primaire, il faut dire que certaines infos ne poussent pas à casser le mythe du role de pompier pyromane que joue la France.
    Le parfois piteux état de nos armées, lui permet de continuer à se rendre indispensable, c est un fait.
    L'exemple des A29 maliens n'est pas une invention, quand la France a tout fait auprès des Usa pour qu'ils ne fournissent pas aux maliens les désignateurs de cibles qui rendraient réellement efficaces leurs A29 contre les Gat.
    L'Allemagne, géant économique et nain militaire aussi est un régulier faire valoir de la France depuis la fin de la guerre. 
    La France ne veut pas qu'on lui fasse de l'ombre dans sans doute le seul domaine qui lui permet encore de se considérer comme une puissance, son armée.
    Mais je te rejoins largement sur un point, nous devons tous, individuellement déjà, faire l 'effort de mettre nos armées à niveau afin que nos indépendances se traduisent aussi sur notre capacité à nous protéger nous meme d'abord.
    Par contre, il ne faudra pas se mentir plus que cela non plus, nos nations n'en sont que de nom des fois et les armes en quantité et en qualités ne feront pas tout.
    Le Tchad a des SU25, des MI35 et des Mig 29 mais elle fait quand meme régulièrement appel aux Mirage Français pour se tirer d'affaire. Si ca c'est pas de l'amour.. smileysmiley
      Lien   Revenir ici   Citer
  • "Quand on a que l'amour…"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tout ce que je retiens est qu'il a fallu que dioncounda traoré fasse officiellement 2 fax envoyés à l'elysée pour quémander d'urgence une intervention aerienne de la France pour stopper une colonne de pick up ennemies en direction de bamako.
    Maintenant que la France ait accepté parce qu'elle y a interet c'est autre chose…
    Et il suffit que les maliens demandent officiellement à la France de quitter le pays pour que cette derniere soit obligée aux yeux de l'opinion internationale de quitter…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Avec des représailles que les maliens seraient en droit de craindre dans ce cas là car une telle demande serait une humiliation pour la France et ce, en dépit de sa position officielle.
    Demandez a la Guinée de Sékou Touré ce qu il est advenu de son economie quand elle a refusé de continuer avec le CFA.
    Opération d inondation de faux billets pour plomber son économie, rondement orchestrée et exécutée par les barbouzes de la DGSE 
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/158/A/58507

    Et malheureusement, autre temps mais pas autres meurs, malgré les discours officiels qui disent le contraire
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par le nouveau le June 8, 2021, 6:30 p.m.
  • dakia a dit le 08/06/2021 à 17:43 :

    Tout ce que je retiens est qu'il a fallu que dioncounda traoré fasse officiellement 2 fax envoyés à l'elysée pour quémander d'urgence une intervention aerienne de la France pour stopper une colonne de pick up ennemies en direction de bamako.
    Maintenant que la France ait accepté parce qu'elle y a interet c'est autre chose…
    Et il suffit que les maliens demandent officiellement à la France de quitter le pays pour que cette derniere soit obligée aux yeux de l'opinion internationale de quitter…
    Le retrait de la France serait apocalyptique pour le Mali et pour toute la sous region. Ce Mali est une vraie bombe à retardement un vrai danger pour l'existence meme du Senegal.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Allons messieurs, le monde a changé.
    Certaines pratiques sont hors d'epoques.
    Nos destins sont entre nos mains, soyons en plus conscients
      Lien   Revenir ici   Citer
  • bamba a dit le 08/06/2021 à 19:16 :

    dakia a dit le 08/06/2021 à 17:43 :

    Tout ce que je retiens est qu'il a fallu que dioncounda traoré fasse officiellement 2 fax envoyés à l'elysée pour quémander d'urgence une intervention aerienne de la France pour stopper une colonne de pick up ennemies en direction de bamako.
    Maintenant que la France ait accepté parce qu'elle y a interet c'est autre chose…
    Et il suffit que les maliens demandent officiellement à la France de quitter le pays pour que cette derniere soit obligée aux yeux de l'opinion internationale de quitter…
    Le retrait de la France serait apocalyptique pour le Mali et pour toute la sous region. Ce Mali est une vraie bombe à retardement un vrai danger pour l'existence meme du Senegal.
    Le burkina m'inquiete plus encore
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par dakia le June 8, 2021, 7:19 p.m.
  • Que le senegal continue de s'equiper et de ne pas sous traiter sa securité c'est tout!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nos destins sont entre nos mains, soyons en plus conscients
    Que le senegal continue de s'equiper et de ne pas sous traiter sa securité c'est tout!
    Habitant dans un pays pas directement concerné, je me permets de donner mon avis… pas forcément très éclairé. 

    Je pense moi aussi qu'il est important que chacun puisse assurer sa propre sécurité. Mais pour ça il faut s'accorder les moyens financiers (achat du matériel nécessaire en qualité et en quantité et surtout le maintient de leurs capacités opérationnelles, financement des troupes et des infrastructures, etc.) et les moyens techniques (formations des équipes de maintenance et de logistique, des combattants, etc.).
    Si dans le premier volet je pense qu'il est important d'être indépendant pour ne pas à subir d'éventuelles pressions sur les équipements à acheter, sur le côté technique je ne vois pas de mal à pouvoir bénéficier de l'expérience d'autres puissances (France, USA, Royaume-Uni, Russie, etc.) avant de voler de ses propres ailes.
     
    Si je prends l'exemple suisse (on a la chance d'avoir une armée qui ne combat quasiment pas), malgré notre neutralité on échange régulièrement sur les expériences et de nombreux officiers se forment en partie à l'étranger (France, Royaume-Uni, USA, etc.). J'avais eu la chance, en 1997 et 1999 de participer aux deux premiers exercices militaires franco-suisses (dans un contexte de catastrophe naturelle et d'attentats à l'explosif), engageants respectivement environ 1200 et 1700 soldats et civils. C'était impressionnant la somme d'enseignements que l'on avait retenu des deux côtés.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le June 8, 2021, 10:11 p.m.