Caproni Ca.24

  • Avion biplace d’observation et de reconnaissance italien des années 1910.

    C’est en 1913 que Giovanni Battista "Gianni" Caproni conçoit son Ca.21, un monoplan à ailes parasol motorisé par un moteur Gnome de 80ch. La disposition de l’aile permet une meilleure visibilité vers l’avant et le bas. Quelques semaines après les premiers vols, Gianni Caproni décide de construire un appareil semblable, mais biplace avec des ailes à incidence variable, afin d’effectuer des vols d’essais.

    Désigné Ca.22, cet avion est également propulsé par un Gnome Lambda de 80ch actionnant une hélice tractrice bipale en bois. Le train d’atterrissage fixe est de type classique et l’empennage est conventionnel. L’aile parasol est maintenue au niveau de son longeron avant par un dispositif servant d’axe de rotation. La variation de l'incidence de l'aile est commandée par un volant actionnant un tube hélicoïdal agissant sur le pylône qui maintient l’aile près de son bord de fuite. Ce dispositif situé entre le poste de pilotage à l’avant et le poste arrière permet ainsi de relever ou d’abaisser l’aile, qui bascule ainsi autour de son longeron avant. Les ailes sont maintenues par des câbles au bas du pylône dépassant sous le fuselage, elles gardent leur géométrie. De plus, un système de tirants permet de contrôler l’empennage horizontal de manière à compenser les variations de pression exercées sur la voilure, en maintenant un équilibre longitudinal optimal de l’aéronef. Malgré son moteur assez peu puissant, le Ca.22 établi trois nouveaux records du monde et un record national d’ascension et d’altitude en automne 1913.

    Deux autres versions sont ensuite développées en 1914, mais avec des ailes fixes. Le Ca.23 équipé d’un moteur Fiat de 100ch et le Ca.24, muni d’un moteur Gnome de 100ch également. Cette dernière version est construite en série et utilisée par le Corpo Aeronautico à partir de juin 1915 au sein de la 15ª Squadriglia da ricognizione e combattimento, en remplacement des Ca.18 utilisés précédemment. Malheureusement, après quelques incidents, un des Ca.24 se crashe après la rupture de son aile, entraînant la mort du pilote. Suite à cet accident, l’escadrille est dissoute le 15 septembre 1915 et les pilotes redistribués dans une autre unité.


    Versions :
    Ca.21 : Prototype d’avion de reconnaissance monoplan à aile parasol italien construit en 1913, très probablement testé, voire utilisé, par le Servizio Aeronautico del Regio Esercito.

    Ca.22 : Prototype d’avion de reconnaissance monoplan à aile parasol italien construit en 1913, muni d’ailes à incidence variable.
    Il est actuellement visible à Omaka, en Nouvelle-Zélande.

    Ca.23 : Avion monoplan à aile parasol italien semblable au Ca.21, construit en 1914 et motorisé avec un Fiat A.10 6-cylindres en ligne de 100ch, vraisemblablement également utilisé comme bombardier.

    Ca.24 : Avion monoplan à aile parasol italien développé à partir du Ca.21, motorisé avec un Gnome 9 ou 14 (selon les sources) de 100ch. Plusieurs exemplaires sont en service au sein du Corpo Aeronautico.


    Utilisateurs militaires :
    Italie : 30 exemplaires de Ca.24 commandés et utilisés au sein de la 15ª Squadriglia da ricognizione e combattimento entre le 30 juin et le 15 septembre 1915.


    Caractéristiques et performances du Ca.24 :
    Equipage : 2
    Longueur : 8,0m
    Envergure : 14,14m
    Hauteur : 3,50m
    Surface alaire : 29,18m2
    Masse à vide : 480kg
    Masse maximale au décollage : 980kg
    Points d’emport : 0
    Moteur : un Gnome 14 (ou 9 Delta selon les sources) de 75kW (100ch)



    Liens internet :
    https://it.wikipedia.org/wiki/Caproni_Ca.22

    https://en.wikipedia.org/wiki/Caproni_Ca.22

    http://www.theaerodrome.com/forum/showthread.php?s=6df2239cdc3fc8d34cfe07778f408ae1&t=69981&page=2

    http://www.airwar.ru/enc/law1/ca22.html

    https://flyingmachines.ru/Site2/Crafts/Craft33281.htm
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le June 23, 2020, 5:07 p.m.
  • La fiche sur le site.

    Merci D9pouces, il devait y avoir un soucis que tu as résolu : jusque là je n'arrivais pas à ouvrir la fiche…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer